Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres

  • L'antipopulisme ou la nouvelle haine de la démocratie...

    Les éditions Textuel viennent de publier un essai d'Antoine Chollet intitulé L'anti-populisme ou la nouvelle haine de la démocratie. Maître d'enseignement et de recherche en pensée politique et en histoire des idées politiques à l'Université de Lausanne, Antoine Chollet est un spécialiste de la démocratie directe, du populisme et de la pensée politique contemporaine.

     

    Chollet_L'antipopulisme.jpg

    " Le problème du populisme, ce ne sont pas les partis ou mouvements qui sont qualifiés ainsi mais les discours qui en parlent. Neuf fois sur dix, quand le terme « populiste » est utilisé par les intellectuels ou les politiques, y compris de gauche, il s’agit a minima d’une critique, au pire d’une insulte. Le « populisme » désigne pourtant à l’origine la défense du pouvoir du peuple contre sa captation par les élites. Pour Antoine Chollet, les antipopulistes sont en fait hostiles à une démocratie reposant sur le pouvoir des citoyens. Sous prétexte de dénoncer de prétendus « excès » de la démocratie, c’est bien cette dernière qu’ils visent. Derrière une façade modérée, les conséquences sont radicales : érosion de la souveraineté populaire, recul des libertés et creusement des inégalités. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Pourquoi acceptons-nous de nous soumettre au numérique ?...

    Les éditions FYP viennent de publier un essai de Louis de Diesbach intitulé Liker sa servitude - Pourquoi acceptons-nous de nous soumettre au numérique ? avec une préface d'Olivier Sibony. Titulaire d’un master en sciences de gestion et d’un master en éthique et philosophie, Louis de Diesbach travaille notamment dans la gestion et l’éthique des données.

    Diesbach_Liker sa servitude.jpg

    " Chaque matin, lorsque nous empoignons nos smartphones, nous renouvelons le pacte faustien qui nous lie aux réseaux sociaux. Nous tombons dans une servitude dont nous mesurons mal les conséquences, au nom d’une sacro-sainte simplicité et d’un amusement omniprésent, comme si notre vie privée, nos données personnelles, notre attention et notre liberté n’avaient plus de valeur. Pourquoi acceptons-nous d’être des produits marchands et de porter le joug de cette servitude jusqu’à la servilité ? Pourquoi renonçons-nous à notre liberté et notre esprit critique ? Dans une approche inédite et pluridisciplinaire ― philosophique, sociologique, psychologique, économique et éthique ―, Louis de Diesbach propose une investigation magistralement documentée sur notre rapport à la technologie et notre acceptation, « mi-victimes, mi-complices », à la soumission au numérique. En s’appuyant sur les dernières découvertes en psychologie cognitive et sociale, il décortique le fonctionnement des plateformes, dévoile les nouvelles techniques comportementales, telles que les sludges, et les mécanismes utilisés par les GAFAM pour guider et dicter nos actions. Liker sa servitude interroge notre responsabilité individuelle et collective afin que, dans un monde toujours plus technocentré, chacun puisse se réapproprier ses libertés technologiques. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Là-bas chante la forêt...

    Les éditions des Amis de la culture européenne viennent de publier, après Là-bas chante la forêt, le deuxième tome de la trilogie de Trygve Gulbranssen intitulé Le souffle de la montagne. Norvégien, homme d’affaires, journaliste sportif et fermier Trygve Emanuel Gulbranssen (1894-1962) a connu un succès international comme romancier. Les livres de sa trilogie ont été traduits dans plus de trente langues et vendus à plus de douze millions d’exemplaires.

     

    Gulbranssen_Là-bas chante la forêt.jpg

    " Cet intemporel et délicieux roman norvégien appartient à la tradition du réalisme scandinave. Il est aussi, et d’un même élan, un hymne romantique empreint d’amour, de mesure et de pudeur, entonné en honneur à la Norvège des forêts, des montagnes et des espaces sauvages. Ce roman à la veine profondément enracinée rend un vibrant hommage au climat, aux luminosités, aux paysages et aux hommes de terroir du Pays-aux-cinquante-mille-îles.

    Au-delà de l’intrigue souvent charmante qui nous est contée, retraçant à partir d’une lutte contre un ours les péripéties d’une famille sur son domaine durant trois générations au XVIIIe siècle, ce roman enraciné nous présente l’héroïsme quotidien de ces gens humbles et volontaires, noblement dévoués à ce gaard de Björndal (enclos et domaine) qui abrite leurs peines et leurs joies, leurs douleurs et leurs espoirs, parfois leurs hantises, se chargeant ainsi au fil des ans de cette authentique richesse de vécu et de spiritualité que l’auteur sait si bien et si respectueusement nous restituer. "

    Gulbranssen_Le souffle de la montagne.jpg

    " Pénétrons, à nouveau, dans l’immensité silencieuse de la forêt norvégienne pour retrouver l’univers à la fois rude et chaleureux de la famille de Björndal au sein de son puissant domaine.

    Au cœur de sa forêt et de ses espaces sauvages, la lignée des Hautes-Terres du Nord se prépare à célébrer l’union du fils de Dag avec sa bien-aimée Adelheid. Par amour, la jeune fille décide de laisser derrière elle, la ville et son confort bourgeois. Dès lors, c’est la réalité de la vie rurale qui s’imposera à elle au fil des ans, à travers ses joies et ses peines, ses douleurs et ses espoirs. C’est ainsi, et à ce prix, que se façonnent les caractères nobles.

    Voici le deuxième tome de la puissante trilogie intemporelle de Trygve Gulbranssen qui appartient à la tradition du réalisme scandinave et a déjà enchanté des millions de lecteurs.

    Ce roman à la veine profondément enracinée rend un vibrant hommage au climat, aux luminosités, aux paysages et aux hommes du terroir. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • De Jeune Europe aux Camps Hobbit...

    Les éditions Ars Magna viennent de publier un essai de Giovanni Tarantino intitulé De Jeune Europe aux Camps Hobbit - 1966-1986, vingt années d'expériences mouvementistes au-delà de la droite et de la gauche. Sicilien, l'auteur est journaliste et auteur de plusieurs essais.

     

    Tarantino_De jeune Europe aux camps hobbit.jpg

    " De Jeune Europe aux Camps Hobbit de Giovanni Tarantino donne à son lecteur (et aussi aux chercheurs, compte tenu de son niveau) une carte lui permettant de s’orienter à travers l’archipel complexe d’une jeune droite italienne qui se réinventa entre 1966 et 1986.
    Si les références italiennes de celle-ci sont majoritaires, on croise aussi dans ce livre un Belge : Jean Thiriart ; des Français : Alain de Benoist, Guillaume Faye et Jack Marchal ; et une série d’écrivains anglo-saxons non directement politiques : Jack Kerouac, Ezra Pound et John Tolkien.
    La lecture de cet ouvrage permettra de comprendre tant la mutation du MSI en Alliance nationale, que le substrat idéologique sur lequel est né Casa Pound.
    Last but not least, ce livre regorge d’exemples concrets qui restent d’actualité et qui peuvent être transposés, hic et nunc, d’Italie en France."

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Résister au dénialisme en histoire...

    Les éditions Perspectives libres viennent de publier un essai d'Arnaud Imatz intitulé Résister au dénialisme en histoire.

    Fonctionnaire international à l’O.C.D.E. puis administrateur d’entreprise, spécialiste de l'Espagne, Arnaud Imatz a notamment publié  La Guerre d’Espagne revisitée (Economica, 1993), Par delà droite et gauche (Godefroy de Bouillon, 1996), José Antonio et la Phalange Espagnole (Godefroy de Bouillon, 2000) et Droite - Gauche : pour sortir de l'équivoque (Pierre-Guillaume de Roux, 2016).

     

    Imatz_Résister au dénialisme en histoire.jpg

    " Jalons pour un savoir non contaminé par l’idéologie mondialiste.

    Les droits de l’homme sont-ils l’horizon indépassable de notre temps ? Comment penser le fascisme ? De Gaulle était-il un modéré ou un gentil centriste ? La démocratie est-elle devenue une religion séculière ? La gauche et la droite existent-elles encore ? Sur ces questions et sur bien d’autres cet ouvrage vous propose une vue historiquement documentée et dérangeante loin des idées reçues de la bienséance actuelle. Un petit manuel de désintoxication idéologique que vous ne devriez pas offrir à un ami woke. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • L'Empire de la paix : quand la France réunissait l'Europe...

    Les éditions Passés Composés viennent de publier une étude historique d'Aurélien Lignereux intitulée L'Empire de la paix - De la Révolution à Napoléon. Professeur d'histoire contemporaine à Sciences Po Grenoble, Aurélien Lignereux est spécialiste de l'empire napoléonien.

     

    Lignereux_L'empire de la paix.jpg

    " De la Révolution française et du Premier Empire, on retient des batailles et des victoires. La France se serait agrandie grâce à ses succès militaires. Jusqu'à constituer, sous Napoléon, un Empire de près de 130 départements. Et si, loin d'être un phénomène guerrier, l'Empire était un phénomène politique et bien souvent pacifique ? C'est la thèse détonante d'Aurélien Lignereux qui rappelle dans ce livre que, contrairement à une idée reçue, le gain de territoires ne provenait pas des conquêtes, en soi insuffisantes, mais d'un processus administratif et politique lourd et complexe : la « réunion ». Autrement dit : il ne suffisait pas de gagner des guerres pour gagner de nouvelles régions. On découvrira avec stupéfaction la complexité des arguments avancés pour opérer le rattachement d'une population à la France. Laquelle charrient des phénomènes jamais identifiés : la francisation de tout un pan de l'Europe et la réciprocité de l'impérialisme puisque la France elle-même change lorsque des Piémontais ou des Hollandais sont nommés préfets à Bourg ou à Nantes ! Si le phénomène impérial a existé, il était bien moins militaire que politique. Napoléon déchu, des centaines de Belges, de Rhénans ou de Génois voudront, par exemple, redevenir les Français qu'ils avaient été sous la République et l'Empire. Un livre magistral d'intelligence, qui renouvelle en profondeur l'état des connaissances relativement aux guerres de la Révolution et de l'Empire. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!