Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revues et journaux

  • Gabriele d'Annunzio, le poète armé...

    Le quarante-cinquième numéro de la revue Livr'arbitres, dirigée par Patrick Wagner et Xavier Eman, est en vente, avec un premier dossier consacré à Gabriele d'Annunzio, un deuxième aux figures de l'antilibéralisme catholique au XIXe siècle et un troisième aux écrivains du Nord et de Picardie...

    La revue peut être commandée sur son site :  Livr'arbitre, la revue du pays réel.

    Livr'arbitres 45.jpg

    Au sommaire de ce numéro :

    Éditorial

    Plaisirs solittéraires

    Coups de cœur

    Alexandre Dumas

    François Bousquet

    Baptiste Rappin

    Boris Moissard et Hervé Le Corneur

    Nouveautés

    Christian Planchais

    Emmanuelle de Boysson

    Portrait

    Gabriele d'Annunzio

    Dossiers

    Figures de l'antilibéralisme catholique au XIXe siècle

    Écrivains du Nord et de la Picardie

    Wokisme

    Entretien avec Denis Cieslik, Samuel Fitoussi, Laurent Obertone

    Entretien

    Thomas Clavel

    Christopher Gérard

    Patrice Jean

    Domaine étranger

    Carlo Ossola

    Essai

    Guillaume Dezaunay

    Pierre Dominique

    Histoire - Panorama

    Napoléon à Toulon

    Robert Brasillach à Je suis partout

    Cinéma

    Entretien : Nicolas d'Estienne d'Orves/Frédéric Taupin

    Carrefour de la poésie

    Peinture en prose

    Poème en en prose : Patrice Franceschi

    Récension :Georges Clément/Pierre-Denis Boudriot

    In memoriam : Jean-François Mathé

    Littérature jeunesse

    Stella Caldwell, Emile Zola, Emanuele Arioli

    Bande-dessinée

    La Chambre des officiers, A la recherche du temps perdu, Les scorpions du désert

    Nouvelle

    Un crachat dans vos gueules

    Carnet de voyage

    L'Alsace secrète

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Revues et journaux 0 commentaire Pin it!
  • Pour une pensée européenne !...

    Le pôle "Études" de l'Institut Iliade et les éditions de La Nouvelle Librairie viennent de publier le premier numéro des Cahiers d'études pour une pensée européenne qui est consacré à l'Europe. On y trouve des textes de, notamment, Henri Levavasseur, Armand Berger, Olivier Eichenlaub, Rémi Soulié, Fabien Niezgoda, Antoine Dresse ou Adriano Scianca.

    Henri Levavasseur, Armand Berger, Olivier Eichenlaub, Fabien Niezgoda, Walter Aubrig, Benjamin Demeslay, Rémi Soulié, Max-Erwan Gastineau, Yvan Droumaguet, Antoine Dresse, Adriano Scianca

     

    Cahier d’études pour une pensée européenne n°1.jpg

    " L’espace géopolitique européen est habité depuis des millénaires par un ensemble de peuples étroitement apparentés. Malgré la violence des conflits qui ont tissé la trame héroïque et tragique de leur histoire, ces peuples partagent un même héritage civilisationnel, forgé à partir d’un alliage d’éléments ethniques dont la composition n’a pas connu de bouleversement notable, à l’échelle du continent, depuis les dernières vagues de peuplement indo-européen, plus de deux mille ans avant l’ère chrétienne. L’expansion celtique, l’aube grecque de la pensée, l’essor de l’imperium romain, la renovatio imperii carolingienne et germanique, le retour aux sources pérennes du génie antique à l’époque de la « Renaissance », le réveil de la conscience identitaire des peuples européens au milieu du xixe siècle, tous ces phénomènes en apparence forts divers peuvent être perçus comme l’expression polyphonique d’un même génie européen, exprimé sous des formes diverses et sans cesse renouvelées, dans les domaines politiques, philosophiques, artistiques, scientifiques et technologiques, par des peuples issus d’un même creuset. Mais le cataclysme du « siècle de 14 » est cependant venu ébranler cet édifice civilisationnel. Plus encore que les destructions et les pertes immenses qu’elles provoquèrent, les deux Guerres Mondiales amenèrent les Européens à douter dangereusement d’eux-mêmes. Souvent aveuglés par des idéologies visant à faire table rase du passé au nom d’un prétendu « sens universel de l’histoire », nos peuples peinent aujourd’hui à sortir de la « dormition » dans laquelle les a plongés le matérialisme consumériste de ces dernières décennies, alors même qu’ils assistent au retour de la guerre à leurs portes et font face sur leur propre sol à un risque de dissolution de leurs identités ethnoculturelles.

    Les lignes de force ethniques, culturelles ou politiques qui semblent caractériser l’identité civilisationnelle de l’Europe ne peuvent être dissociées de l’extraordinaire diversité de leurs déclinaisons historiques, qui traduisent l’existence de tendances souvent contradictoires. Cette luxuriance des formes et des idiosyncrasies collectives, qui transparaît à travers la mosaïque des peuples, des nations, des institutions politiques et des systèmes philosophiques ou religieux, semble échapper à toute tentative de définir des critères d’unité absolus. Les peuples d’Europe ont façonné, par les métamorphoses successives de leur héritage commun autant que par leurs interactions fructueuses ou conflictuelles avec le monde, une réalité civilisationnelle à strates multiples — une civilisation plurielle, au sein de laquelle les logiques de fragmentation ont fréquemment prévalu sur les facteurs d’unité. Plus encore, l’Europe semble avoir continuellement généré au cours des siècles les principes de sa propre dissolution, dont les grandes idéologies qui dominèrent l’histoire du xxe siècle furent sans doute les manifestations les plus emblématiques. Aujourd’hui encore, l’Europe court le risque de devenir la principale matrice de sa propre négation, au nom d’un universalisme qui suscite le rejet de partenaires avec lesquels les Européens gagneraient pourtant à nouer un dialogue fécond dans le cadre d’un monde multipolaire.

    Afin de parvenir à penser véritablement l’Europe, la connaissance de l’héritage du passé s’avère indispensable, mais ne saurait suffire. L’existence civilisationnelle de l’Europe, bâtie sur des millénaires d’interactions, de ruptures et de tensions stabilisées, nécessite aujourd’hui une nouvelle vision, une nouvelle orientation politique qui permette de définir sa cohérence et son unité de manière profondément « originale » (à la fois au sens de la nouveauté et du retour à l’élan originel) : une orientation susceptible d’inscrire l’héritage multimillénaire, avec toutes ses aspérités et ses paradoxes, dans la dynamique historique qui lui permettra seule de se renouveler, car « la conscience historique libère le passé pour l’avenir » comme le déclare Heidegger dans la dixième conférence de Cassel.

    Ce premier Cahier d’études correspond donc à un acte initiateur, à une tentative de poser des bornes et des jalons qui permettent de guider à nouveau la pensée et l’action, là où les chemins qui pouvaient sembler sûrs ont peu à peu cessé de mener quelque part. Nous aspirons à mettre en perspective, à travers les thèmes qui seront abordés dans nos Cahiers, les enjeux existentiels dont dépendent l’avenir et l’identité spécifique des Européens dans un monde en pleine mutation. Nous souhaitons ouvrir un espace de dialogue, un champ de réflexion où chaque question puisse être comprise comme une invitation à dépasser les réponses disponibles. Nous ne prétendons donc pas, en cela, nous occuper de « politique » au sens superficiel du terme. Notre logique n’est guère « partisane ». Nous souhaitons en revanche proposer une vision authentiquement « politique » du monde, c’est-à-dire une vision qui porte en elle le souci de l’homme en tant qu’être fondamentalement « politique », dont l’existence se déploie nécessairement dans le cadre d’une communauté de destin liée à un territoire, à travers une culture, une histoire et des institutions. C’est donc aux dimensions les plus variées de ces registres d’existence que nous souhaitons faire place dans nos cahiers, car toutes concernent l’avenir des peuples européens. "

    Sommaire

    ÉDITORIAL

    DOSSIER EUROPE

    • Henri Levavasseur – Les Indo-Européens : aux sources de la longue mémoire de nos peuples.
    • Armand Berger – Quelles réalités linguistiques pour l’Europe ?
    • Olivier Eichenlaub – Frontières en Europe, frontières de l’Europe.
    • Fabien Niezgoda – Subsidiarité, les souverainetés au pluriel.
    • Walter Aubrig – Westphalie 1648. Quand les États inventèrent l’Europe moderne.
    • Benjamin Demeslay – L’Europe en Renaissances : vers une théorie politique du mythe ?
    • Rémi Soulié – Occident, Europe, Hespérie : Trakl, Pessoa, Virgile.
    • Walter Aubrig & Olivier Eichenlaub – Européens hors d’Europe. Où en sommes-nous de l’Occident ?
    • Max-Erwann Gastineau – Entretien : L’Europe dans la désoccidentalisation du monde.

    VARIA

    • Yvan Droumaguet – Le Quattrocento à Florence : modèle pour la Renaissance de l’Europe ?
    • Benjamin Demeslay – Japon et européanité : l’identité paradoxale.
    • Antoine Dresse – Fichte et Hegel, lecteurs de Machiavel
    • Adriano Scianca – Gouverner le parc humain. Peter Sloterdijk et les anthropotechniques.
    • Dušan Dostanić – Le romantisme allemand et l’idée de Nation.

    RECENSIONS

    RÉSUMÉS

    • Das Heft in Kürze.
    • The journal in short.
    • La revista en breve.
    • La rivista in breve.
    Lien permanent Catégories : Revues et journaux 0 commentaire Pin it!
  • Diên Biên Phu : Notre honneur, leurs trahisons...

    Le numéro 74 du mensuel conservateur L'Incorrect est en kiosque. On peut notamment découvrir à l'intérieur un dossier central consacré à la bataille de Diên Biên Phu et un long entretien avec Marion Maréchal, ainsi que les rubriques habituelles "L'époque", "Politique", "Monde", "Idées", "Culture", et "La fabrique du fabo"...

    Le sommaire complet est disponible ici.

    Incorrect 74.jpg

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Revues et journaux 0 commentaire Pin it!
  • Capitalisme ?...

    Le numéro 56 de la revue Krisis, dirigée par Alain de Benoist, avec pour rédacteur en chef David L'Epée, vient de paraître. Cette nouvelle livraison est consacrée au capitalisme...

    Vous pouvez commander ce nouveau numéro sur le site de la revue Éléments.

    Bonne lecture !

     

    Krisis 56.jpg

    Au sommaire :

    Entretien avec Dany-Robert Dufour / « Le capitalisme ne se serait pas développé sans la libération des passions. »

    Enquête : Le capitalisme est-il indestructible ? / Réponses de Jean-Claude Michéa, Alain de Benoist, Michel Onfray, Jérôme Maucourant et Fabrizio Tribuzio-Bugatti, Dany-Robert Dufour, Denis Collin, Francis Cousin, Loïc Chaigneau, Baptiste Rappin.

    Alain de Benoist / L’argent ou l’équivalent universel.

    Christophe Petit / L’avènement de la société de prédation, conséquence du remplacement de l’homme par la machine.

    Elie Collin / Vioulac et le nihilisme capitaliste.

    Document : Walter Benjamin / Le capitalisme comme religion.

    Fabrizio Tribuzio-Bugatti / Le sacré comme anticapitalisme.

    Michel Lhomme / Du plus, du mieux et du moins cher, ou le péril du pauvre à l’ère du capitalocène.

    Alain de Benoist / Le troisième âge du capital.

    Jérôme Maucourant / Capitalisme, État et société : une alchimie funeste?

    Document : Max Scheler / L’avenir du capitalisme.

    Renaud Vignes / Penser le monde en état stationnaire.

    Le texte : Karl Marx / Le caractère fétiche de la marchandise et son secret

    Lien permanent Catégories : Revues et journaux 0 commentaire Pin it!
  • Des dynamiteurs du système ?...

    Le nouveau numéro de la revue Éléments (n°207, avril 2024 - mai 2024) est en kiosque!

    A côté du dossier consacré aux dynamiteurs du système, on découvrira l'éditorial, les rubriques «Cartouches», «Le combat des idées» et «Panorama» , un choix d'articles variés et des entretiens, notamment avec Pierre Lellouche, Milorad Dodik, Jean-Robert Raviot et Aude de Kerros...

    Et on retrouvera également les chroniques de Xavier Eman, d'Olivier François, de Laurent Schang, de Nicolas Gauthier, d'Aristide Leucate, de David L'Epée, de Bruno Lafourcade, de Guillaume Travers, d'Yves Christen, de Bastien O'Danieli, d'Ego Non, de Slobodan Despot et de Julien Rochedy...

    Eléments 207.jpg

    Au sommaire :

    Éditorial
    Le tiers exclu. Par Alain de Benoist

    Agenda, actualités

    L’entretien
    Vers le grand chaos mondial ? L’analyse implacable de Pierre Lellouche. Propos recueillis par Thomas Hennetier

    Cartouches
    L’objet disparu : l’œuf dur sur le comptoir. Par Nicolas Gauthier

    Une fin du monde sans importance. Par Xavier Eman

    Cinéma : cinéma païen ? Par Nicolas Gauthier

    Curiosa Erotica : Sylvain Tesson, une érotique des fées. Par David L’Épée

    Champs de bataille : Alsace 44, le dernier solstice de la Wehrmacht. Par Laurent Schang

    Le filousophe (3e partie). Par Bruno Lafourcade

    Le droit à l’endroit : les « Sages » ou le coup d’État permanent. Par Aristide Leucate

    Économie. Par Guillaume Travers

    G. Lenotre, grand historien de la petite histoire. Le regard d’Olivier François

    Bestiaire : la résilience animale. Par Yves Christen

    Sciences. Par Bastien O’Danieli

    Le combat des idées
    Agriculture européenne : dernière révolte avant liquidation ? Par Daoud Boughezala

    Gérard Miller, Benoît Jacquot et les grands méchants loups. Par Olivier Maulin

    Les duellistes : Gérard Depardieu sur le gril. Par François Bousquet et Xavier Eman

    Conflit israélo-palestinien : intifada à Hollywood ! Par Nicolas Gauthier

    La survie des médiocres. Par François Bousquet

    Les habits neufs de Jupiter : quand le roi est nul. Par Anthony Marinier

    Milorad Dodik : la Republika Srpska sous pression américaine. Propos recueillis par Hervé Juvin

    Jean-Robert Raviot : la Russie, un empire postmoderne ? Propos recueillis par Julien Lusinchi

    Guérilla karenni : une chouannerie asiatique au XXIe siècle. Par Henri Darrigrand

    Politique de Sade, le marquis sans-culotte. Par David L’Épée

    Polémistes : les saigneurs de la guerre. Par François Bousquet

    Nouvelle École : un autre Barrès ou la dialectique du fédéralisme. Par Jeremy Baneton

    François Héran, le déni oui-oui. Par Fabrice Moracchini

    Les ethno-polars de Caryl Férey, étonnant voyageur, détonnant bourlingueur. Par Gérard Landry

    Disparition de Tai-Luc : la Souris est déglinguée, nous aussi. Par Laurent Schang

    Les dissidents de l’art contemporain : visite avec Aude de Kerros. Par Olivier François

    New romance, l’éternel féminin à prix cassé. Par François Bousquet et Anthony Marinier

    Julien Gracq, l’antimoderne : retour aux sources du romantisme. Par Gabriel Piniés

    Dossier
    Musk, Trump, Carlson : les dynamiteurs du Système ?

    Qui est @Elon Musk ? Allô la Terre, ici Mars. Par François Bousquet

    Donald Trump, l’anti-Machiavel. Par Ethan Rundell

    L’auto-radicalisation de Tucker Carlson : l’autre Voice of America. Par Ethan Rundell

    Panorama
    L’œil de Slobodan Despot

    Reconquête : l’homme NPC. Par Slobodan Despot

    La leçon de philo politique : lire August Wilhelm Rehberg. Par Ego Non

    Un païen dans l’Église : le drac de Nancy. Par Bernard Rio

    Rochedytorial : la foudre gouverne, Héraclite et l’entropie. Par Julien Rochedy

    Éphémérides

     

    Lien permanent Catégories : Revues et journaux 0 commentaire Pin it!
  • Retour à Barrès !...

    Nous vous signalons la parution du nouveau numéro de la revue Nouvelle Ecole (n°73, année 2024), dirigée par Alain de Benoist, avec un dossier consacré l'écrivain Maurice Barrès.

    La revue est disponible sur le site de la revue Éléments. Les parisiens pourront également la trouver à la Nouvelle Librairie

    NE 73.jpg

    Sommaire

    Dossier

    Un professeur d’énergie. (Olivier Maulin)
    Modernité de Barrès. (François Broche)
    Relire Barrès, retourner en Arcadie. (Sarah Vajda)
    La Cocarde de Barrès, laboratoire du nationalisme. (Yves Chiron)
    Le jeune Barrès, socialiste et fédéraliste. (Alain de Benoist)
    Maurice Barrès au miroir de Stanislas de Guaita. Un enracinement inattendu. (Marie-France de Palacio)
    Maurras-Barrès : une « amitié sans retour ». (Axel Tisserand)
    Relire Colette Baudoche aujourd’hui. (Jonathan Sturel)
    Maurice Barrès, l’Orient et les orientalistes. (François Angelier)
    Le maître interdit. (Michel Bernard)
    La figure de Barrès dans le discours collaborationniste. (Emmanuel Godo)
    Document : Barrès et l’Allemagne [1943]. (Ramon Fernandez)
    Rayonnement et postérité de Maurice Barrès. (Olivier Dard)
    Barrésisme et révolution conservatrice (1991). (Jean-Marie Domenach)
    Maurice Barrès et le « nationalisme » dans l’oeuvre d’Ernst Jünger. (Karlheinz Weißmann)
    Barrès ou le secret de l’Espagne. (Michel Lhomme)

    Les auteurs du dossier
    Bibliographie N. E.

    Varia

    Lettres de Jules Monnerot à Alain de Benoist (1969-1985).
    Introduction à la philosophie de Roy Bhaskar. (Christophe Petit)
    Gagner une guerre ? La question de la force morale. (Alain de Benoist)
    L’architecture moderne ou la construction au service de la déconstruction. (Pierre Le Vigan)

    Nécrologie

    Lien permanent Catégories : Revues et journaux 0 commentaire Pin it!