Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres - Page 3

  • Barbarossa, la guerre absolue...

    Les éditions Passés Composés viennent de publier une étude historique de Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri intitulée Barbarossa - 1941 - La guerre absolue. Directeur de la rédaction de Guerres & Histoire, Jean Lopez est un spécialiste reconnu du conflit germano-soviétique et a écrit des ouvrages novateurs notamment sur les batailles de Stalingrad, de Koursk et de  Berlin. Docteur en histoire, Lasha Otkhmezuri, est déjà l'auteur, avec Jean Lopez, d'une biographie du Maréchal Joukov qui fait autorité.

     

    Lopez_Barbarossa.jpg

    " L'opération Barbarossa, qui s'ouvre le 22 juin 1941 par l'entrée des Panzers de l'Allemagne hitlérienne en Union soviétique, est une guerre d'idéologies : le nazisme et son armée donnent alors la pleine mesure de leur potentiel de destruction. En face, le bolchevisme stalinien radicalise sa violence : la guerre ne change pas le stalinisme, elle l'exalte. En 1941, Wehrmacht et Armée rouge sont, de loin, les deux plus gros instruments militaires de l'époque. Dix millions d'hommes s'affrontent et se détruisent lors d'opérations militaires aux proportions monstrueuses : les plus gros encerclements, les percées les plus spectaculaires, les retournements les plus improbables aussi. Combats, exécutions, exactions, famines délibérées tuent en 200 jours plus de 5 millions d'hommes, femmes et enfants, soldats et civils. Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri brossent la fresque du plus terrible affrontement de la Seconde Guerre mondiale, passant du Kremlin au QG du Führer, des états-majors des Fronts à ceux des groupes d'armées, du NKVD aux Einsatzgruppen, des unités en marche aux usines et aux fosses d'exécution. Une somme unique et exceptionnelle. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Les racines de l'identité...

    Les éditions Ars Magna viennent de publier un recueil de textes d'Alexandre Douguine intitulé Les racines de l'identité. Théoricien politique influent, un moment proche d'Edouard Limonov, Alexandre Douguine est la figure principale du mouvement eurasiste en Russie. Outre L'appel de l'Eurasie (Avatar, 2013), le texte d'une longue conversation entre lui et Alain de Benoist, plusieurs  de ses ouvrages ou recueils de ses textes sont déjà traduits en français comme La Quatrième théorie politique (Ars Magna, 2012), Pour une théorie du monde multipolaire (Ars Magna, 2013), Vladimir Poutine, le pour et le contre - Écrits eurasistes 2006-2016 (Ars Magna, 2017), Le Front de la Tradition (Ars Magna, 2017) ou Les mystères de l'Eurasie (Ars Magna, 2018).

     

    Douguine_Les racines de l'identité.jpg

    " Les Racines de l’identité (écrits eurasistes - 2012-2015) rassemble la totalité des textes publiés en français par Alexandre Douguine entre les années 2012 et 2015. L’ouvrage entre dans un projet plus vaste qui est de rassembler dans plusieurs volumes tous les textes du théoricien du néo-eurasisme parus depuis la fin des années 1980.
    En effet, dispersée dans des revues rapidement difficiles d’accès et dans des blogs et sites plus ou moins éphémères, l’oeuvre d’Alexandre Douguine bien que vaste en français est au final d’un accès peu aisé du fait des médias où elle s’est exprimée.
    Ce livre, et les volumes qui le précèdent ou qui le suivront, devraient pallier cela et permettre à tous, militants, étudiants ou chercheurs, de découvrir d’une manière simple une pensée vaste, originale et souvent révolutionnaire. Quant à son titre, il évoque le principal thème autour duquel ce recueil s’organise sans en épuiser la richesse. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Le nouveau monde populiste...

    Les éditions du Cerf viennent de publier un essai d'Alexandre Devecchio intitulé Recomposition. Journaliste, responsable des pages Figaro Vox, Alexandre Devecchio est déjà l'auteur de Les nouveaux enfants du siècle - Enquête sur une génération fracturée (Cerf, 2016).

     

    Devecchio_Recomposition.jpg

    " Faut-il avoir peur des « démocraties illibérales » ? Emmanuel Macron est-il le héraut d’un avenir progressiste, ou le dernier samouraï d’un modèle à bout de souffle ? Et si l’âge des populismes, loin d’être une époque de désagrégation, était au contraire un moment de reconstruction ?

    C’est à ces questions que tente de répondre Alexandre Devecchio en nous faisant voyager à travers le « nouveau monde populiste » : de l’Amérique de Donald Trump à la Grande-Bretagne de Boris Johnson, en passant par la France de Marine Le Pen et l’Italie de Matteo Salvini, jusqu’à la Hongrie de Viktor Orbán. Contestant le parallélisme entre les années 1930 et notre époque, il revient sur les étapes au cours desquelles, depuis la fin du communisme, les nations se sont vu retirer leurs prérogatives par des organisations supranationales, à commencer par l’Union européenne. Derrière la colère des peuples surgissent des notions politiques que l’on croyait révolues : retour des frontières, demande de protection, contestation du modèle économique dominant. Plus qu’une révolte et moins qu’une révolution : c’est une recomposition à l’œuvre. "

     

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Le cinéma italien sous le fascisme...

    Les éditions Vendémiaire publient cette semaine un ouvrage d'Allessandro Corsi intitulé Dictionnaire du cinéma italien - De la Marche sur Rome à la République de Salò 1922-1945 et préfacé par Jean Tulard. Alessandro Corsi est professeur de langue italienne et traducteur indépendant.

     

    Corsi_Dictionnaire du cinéma italien.jpg

     

    " Les combats héroïques de Garibaldi pour unifier l’Italie, le sacrifice exalté des légionnaires de Mussolini dans le désert de Libye, la vie quotidienne à Florence au temps de Dante… Mais aussi l’érotisme sulfureux des Amants diaboliques, les caprices des divas ou les crimes d’honneur napolitains. Le cinéma italien a fait preuve entre 1922 et 1945 d’une vivacité et d’une créativité qui n’ont rien à envier à ses homologues européens.

    Que l’on songe aux exploits du colosse Maciste, star mondiale des années 1920, aux superproductions comme Scipion l’Africain et sa troupe d’éléphants, à La Couronne de fer, étonnant film précurseur de l’heroic fantasy, et c’est un tout un continent oublié et poétique de l’histoire du septième art qui apparaît. Un cinéma de propagande aussi, mais non dénué de subversion, où la réalité et l’invention sont souvent bien plus fortes que tous les discours officiels.

    En plusieurs centaines d’entrées, ce dictionnaire propose pour la première fois au public français de découvrir une période fondatrice qui, de Luchino Visconti à Totò, en passant par Vittorio De Sica, Roberto Rossellini, ainsi que la création de Cinecittà et celle de la Mostra de Venise, porte en germe ce qui fera la gloire du cinéma italien d’après-guerre. "

    Lien permanent Catégories : Cinéma / Théatre, Livres 0 commentaire Pin it!
  • Tolkien et la mythologie germano-scandinave...

    Les éditions Passés composés viennent de publier un essai de Rudolf Simek intitulé La Terre du Milieu - Tolkien et la mythologie germano-scandinave. Philologue autrichien, spécialiste de la littérature germanique et de la mythologie nordique, Rudolf Simek est professeur à l'université de Bonn.

    Simek_La Terre du Milieu.jpg

    " Explorer la Terre du Milieu à travers la mythologie, mettre en évidence les influences notables des littératures germanique et scandinave sur les oeuvres du philologue d'Oxford, notamment dans Le Hobbit, Le Seigneur des Anneaux et Le Silmarillion, telle est l'ambition de ce livre. C'est que les lettres germaniques et scandinaves trouvèrent un écho important chez le romancier comme chez l'universitaire : création des noms de lieux et de personnages, de créatures fabuleuses, reprise de vieux motifs littéraires et invention de systèmes d'écriture pour imaginer une nouvelle mythologie. Aucun ouvrage, en France, ne portait sur l'importance de ces mythologies dans l’œuvre de Tolkien. C'est chose faite : en dix chapitres, R. Simek examine ainsi la toponymie, la linguistique, la mythologie, la cosmologie, la runologie ou la géographie de la Terre du Milieu, tout en offrant des traductions de plusieurs grands textes du Moyen Age islandais. Toutes choses qui ont contribué à l'ambiance médiévale de la Terre du Milieu. "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!
  • Décrypter la bataille terrestre...

    Les éditions Pierre de Taillac viennent de publier un essai de Pierre Santoni intitulé Triangle tactique - Décrypter la bataille terrestre. Officier d'infanterie, Pierre Santoni est déjà l'auteur de L'ultime champ de bataille - Combattre et vaincre en ville (Pierre de Taillac, 2016), avec Frédéric Chamaud.

     

    Santoni_Triangle tactique.jpg

     

    " En rendant intelligible la tactique, Pierre Santoni révèle ce qu'il s'est vraiment passé sur les champs de bataille d'hier et d'aujourd'hui : pour comprendre pourquoi les Grecs formaient une phalange ou pourquoi les mitrailleuses ont fait des ravages en 1914 : pour découvrir pourquoi la Légion romaine a dominé les champs de bataille durant des siècles, ou encore ce qu'a apporté Napoléon en matière de tactique : vous saisirez aussi pourquoi les chars français, victorieux en 1918, ont été vaincus par les Panzers allemands en 1940, ou encore ce qu'il risque de se produire avec l'arrivée des robots sur le champ de bataille ... "

    Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!