Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2017

Ecrivains et artistes...

Les éditions Séguier viennent de publier un recueil Léon Daudet intitulé Ecrivains & Artistes, avec une préface de Jérôme Leroy. Écrivain, polémiste et critique talentueux, Léon Daudet a été avant-guerre une des principales figures de l'Action française.

 

Daudet_Ecrivains et artistes.jpg

" Voici republiés et rassemblés, pour la première fois depuis leur parution (de 1927 à 1929), les huit tomes de la série Écrivains & Artistes de Léon Daudet. Recherchées par les amateurs et collectionneurs pour leur grande rareté, ces compilations valent surtout pour les nombreux jugements que les auteurs, morts, vivants ou exténués ont inspirés à l'auteur : Shakespeare, Rabelais, Molière, Dostoïevski, Baudelaire, Flaubert, Maupassant, Zola, Proust, Robert Louis Stevenson, Kessel, Georges Bernanos, Paul Valéry, Balzac, Victor Hugo, Oscar Wilde, Alexandre Dumas, Madame de Sévigné et bien d'autres encore. Le polémiste avait ses détestations tenaces et ses valeurs refuges. Il haïssait la littérature « automatique » et chérissait, lucide, le talent, les étoiles vraies, tous ceux dont les livres engendrent une sorte d'hallucination sentimentale. Savoir écrire, c'est savoir lire : Daudet le dit, Daudet le prouve. "

24/05/2017

La Dévoreuse !...

Les éditions De Borée viennent de publier une enquête historique de Pierric Guittaut intitulée La dévoreuse - Le Gévaudan sous le signe de la Bête 1764 - 1767. Romancier et chroniqueur pour la revue Éléments, Pierric Guittaut est déjà l'auteur de plusieurs polars dont Beyrouth-sur-Loire (Papier libre, 2010), La fille de la pluie (Gallimard, 2013) et D'ombres et de de flammes (Gallimard, 2016)...

 

Guittaut_La dévoreuse.jpg

" La Bête du Gévaudan n'est pas un mythe, et ses nombreuses victimes réclament mieux que le mauvais thriller auquel beaucoup la cantonnent. C'est en partant de ce constat que Pierric Guittaut s'est lancé à sa poursuite il y a dix ans. Romancier remarqué pour ses polars ruraux, Pierric Guittaut est aussi chasseur et tireur à poudre noire, passionné d'histoire. Après plusieurs séjours en Margeride, l'auteur nous livre l'enquête la plus complète jamais réalisée sur le sujet : analyse intégrale du fonds d'archives, reconstitutions de tirs, comparaisons anatomiques. Tous les suspects sont passés en revue. Bousculant les idées préconçues, les conclusions de cette investigation sont inédites et nous permettent de nous réapproprier un pan entier de notre histoire rurale tombée dans l'oubli. En franchissant les frontières, le lecteur se retrouvera même lancé sur les traces d'un authentique spécimen de la Bête du Gévaudan, qui attendait depuis plusieurs décennies dans la discrétion d'un musée de la Nature qu'on (re)découvre son illustre filiation. 250 ans après la fin de l'affaire de la Bête du Gévaudan, Pierric Guittaut nous livre enfin les clefs pour comprendre cette énigme qui n'en était pas une... "

23/05/2017

L'Amérique perdue...

Les éditions Xénia viennent de publier un essai de Paul Craig Roberts intitulé L'Amérique perdue. Journaliste et économiste, Paul Craig Roberts a exercé des responsabilités au Congrès des États-Unis ainsi qu'au sein de l'administration Reagan. Il est devenu par la suite un adversaire résolu des néo-conservateurs.

 

Craig Roberts_l'Amérique perdue.jpg

Les Etats-Unis où je suis né n'existent plus.» Ainsi commence ce réquisitoire époustouflant ! Depuis l'ère Bush et l'effondrement de l'URSS, les Etats-Unis se sont proclamés gendarme du monde et se sont lancés dans une course effrénée à la domination globale. Nombre de peuples, dont les Européens, en ont payé le prix. Mais quelles en furent les conséquences pour l'Amérique elle-même ? Et comment a-t-on pu en arriver au désastre des années Obama ? Un démontage du système "de l'intérieur" par un authentique conservateur américain, lucide et cultivé. Où l'on découvre que les Américains auront été les premières victimes de leur propre Empire. L'Amérique perdue rassemble les essais les plus importants de Paul Craig Roberts sur les événements américains et internationaux. Cet ouvrage de référence propose un éclairage marquant et original sur les enjeux globaux de ces dernières années présentés du point de vue de l'"autre Amérique", celle que les médias s'emploient à ignorer."

20/05/2017

La nuit myope...

Les éditions de la Table ronde viennent de rééditer dans leur collection de poche La petite vermillon un roman d'A.D.G. intitulé La nuit myope. Journaliste et écrivain, A.D.G., avec son style gouailleur et anar de droite, était un des maîtres, avec Manchette, du polar français des années 70-80.

 

ADG_Nuit myope.jpg

"La Nuit myope est un roman noir, mais sans morts et avec beaucoup de style. Ca compense. C'est explicitement placé sous le signe d'Antoine Blondin, Marcel Aymé et Jacques Perret, dans la grande tradition des traversées de Paris. L'histoire est simple. C'est l'Odyssée à l'envers d'un Ulysse ivre qui quitte Pénélope pour retrouver Calypso mais qui en sera empêché parce qu'il est myope et qu'il a cassé ses lunettes en repassant de nuit au domicile conjugal. On est au tout début des années 1980 et le monde d'avant est encore là, dans le Paris du petit matin où l'on croise de jeunes giscardiens en goguette, des gardiens de nuit qui dorment, des cabines téléphoniques, où l'on peut fumer dans les boîtes de nuit en dansant sur du disco, où les cadres sup rêvent de partir sur les traces de Stevenson dans les Cévennes après avoir insulté leur patron. C'est ironique, tendre, élégant, poétique : c'est A.D.G." Jérôme Leroy

19/05/2017

Une très légère oscillation...

Les éditions des Equateurs viennent de publier sous le titre Une très légère oscillation, le journal tenu par Sylvain Tesson entre 2014 et début 2017. Géographe, aventurier et journaliste, Sylvain Tesson est l'auteur de récits tirés de ses expéditions comme L'axe du loup (Robert Lafont, 2004) ou Dans les forêts de Sibérie (Gallimard, 2011), mais aussi de recueils de nouvelles, parfois grinçantes, comme Une vie à coucher dehors(Gallimard, 2010) ou Vérification de la porte opposée (Phébus, 2010). Dans son dernier livre, Sur les chemins noirs (Gallimard, 2016), il raconte sa traversée de la France à pied.

 

Tesson_Journal.jpg

" La géographie de Sylvain Tesson est vaste. Elle couvre Paris, les toits de Notre-Dame, les calanques de Cassis, les montagnes de Chamonix, l'Irak, l'Ukraine, la Russie. Il y a les expéditions et les voyages intérieurs, les bivouacs d'un soir et les méditations d'un jour, mais aussi les escalades des parois et les descentes au fond des livres. Entre les mots se dessine l'écriture d'un destin. Alors que son dernier livre Sur les chemins noirs raconte son voyage du sud de la France au Cotentin, Une très légère oscillation est un miroir le long d'autres chemins.

Le journal de Sylvain Tesson oscille entre le Manuel d'Epictète et les pensées de Jules Renard. Il nous incite à jouir de l'instant, à ne rien attendre du lendemain et à s'extasier des manifestations du vivant : une branche dans le vent, le reflet de la lune. C'est la chose la plus difficile au monde que de reconnaître le bien-être dans ses expressions les plus humbles, de le nommer, le saisir, le chérir. Savoir qu'on est en vie, que cela ne durera pas, car tout passe et tout s'écoule.

Tout intéresse Sylvain Tesson. Sa panoplie littéraire enveloppe l'actualité la plus brûlante : Daech, les attentats, l'islam, le pape, la politique française mais aussi l'intemporel, la poésie, le spirituel. Humour et poésie sont les deux lignes de vie de Sylvain Tesson même quand il chute d'une toit et se retrouve hospitalisé pendant de longs mois à la Salpetrière : « Un fleuve bordé de saules pleureurs, est-ce une rivière de larmes ? » "

18/05/2017

Antagonismes français...

Les éditions du Cerf viennent de publier un nouvel essai de Marc Crapez intitulé Antagonismes français. Chercheur en sciences politiques, Marc Crapez est notamment l'auteur de La gauche réactionnaire - Mythe de la plèbe et de la race dans le sillage des Lumières (Berg international, 1998), de Défense du bon sens (Rocher, 2004) et de Éloge de la pensée de droite (Jean-Cyrille Godefroy, 2016).

 

Crapez_Antagonismes français.jpg

" Depuis la fin du XIXe siècle en France, l'immobilisme est paradoxalement le grand vainqueur des luttes vives qui ont marqué l'histoire de notre pays. Entre opposition de doctrines, combats de personnes mais aussi subversion des mots et captation d'influences, les dérives historiographiques s'avèrent à tel point impertinentes qu'il est urgent de les dénoncer. Car ce n'est rien de moins que la mutilation de l'histoire qui est ici en jeu. Redessinant le tableau des guerres idéologiques fratricides, de l'héritage de la Terreur au récent débat sur l'identité nationale, Marc Crapez honore autant la vérité historique que la conscience politique des Français si longtemps mise à mal. Du boulangisme à la construction européenne, de Voltaire à Bourdieu en passant par Proudhon, Tocqueville, Maurras, Aron, Bachelard et bien d'autres encore, cet essai jubilatoire nous invite à redécouvrir une pensée antitotalitaire libérale conservatrice. Une incitation à la curiosité intellectuelle, au respect des Anciens et à la reconnaissance des faits. "