Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2018

Pourquoi les riches votent à gauche...

Les éditions Agone viennent de publier un essai de Thomas Frank intitulé Pourquoi les riches votent à gauche. Journaliste et essayiste américain, Thomas Frank écrit régulièrement pour Le Monde diplomatique et Harper’s des articles  iconoclastes d’analyse sociale et politique de la situation américaine.

 

Frank_Pourquoi les riches votent à gauche.jpg

" Ce livre analyse l’abandon par les « nouveaux démocrates » des classes populaires et des syndicats au profit des classes aisées et cultivées. Il rappelle ce que cette « économie de la connaissance » a coûté aux travailleurs manuels et aux catégories peu diplômées, condamnées à la relégation sociale et à une forme de plus en plus agressive de mépris culturel. Dépréciées par le parti qui leur servait autrefois de véhicule politique, elles sont devenues plus attentives aux thématiques identitaires de démagogues réactionnaires. Comme celui qui vit à la Maison-Blanche. "

27/04/2018

Week-end à mort !!...

La librairie en ligne Amazon diffuse sur son site, au format électronique, un polar de Christian Rol intitulé Week-end à mort!!. Journaliste, Christian Rol a publié, notamment, Le roman vrai d'un fasciste français (La Manufacture des livres, 2015).

 

Rol_Week-end à mort.jpg

" « Un coup de canne sec et dur balaie d’abord une jambe du mendiant qui tombe dans un cri, tordu de douleur. Mais, Rachid et Jean, à l’appel du sang, se joignent à présent à François et assaillent le gros à coup de pompes dans le ventre tandis que le Duc s’acharne désormais sur les rotules. L’Homme du Voyage roule des yeux de terreur et de douleur à la fois, se contorsionne, invoque dans sa langue quelque pitié et se roule sur le pavé comme un phoque sur la banquise. Quand leur victime gît au sol, immobile et pratiquement inanimée, Sainte-Anne et ses associés cessent leurs coups. Puis, s’essuyant les mains avec le sentiment du travail bien fait, François s’adresse à lui :
- Ainsi, brave homme, cette canne que tu arborais faussement afin d’abuser les naïfs te sera bien utile désormais. Car, notre labeur ne fut pas vain, et tu peux m’en croire, te voilà maintenant vraiment infirme.
Christian Rol est auteur et scénariste. » "

16:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christian rol, polar, fasciste |  Facebook | Pin it! |

26/04/2018

Par les armes...

Les éditions Belin viennent de publier un essai d'Anne Lehoërff intitulé Par les armes - Le jour où l'homme inventa la guerre. Professeur de protohistoire européenne à l'université Charles-de-Gaulle-Lille-3, Anne Lehoërff est l'auteur de Préhistoires d'Europe - De Néandertal à Vercingétorix (Belin, 2016).

Lehoërff_Par les armes.jpg

" Un jour, vers 1700 avant notre ère, une épée sortit de l’atelier d’un bronzier, marquant un jalon clef dans une course à l’armement qui ne cessa alors plus. Révolution technologique, cette invention eut des conséquences majeures. La figure du guerrier émergea, les sociétés de l’âge du bronze se transformèrent. Elles rendirent la guerre légitime et l’organisèrent aussi bien économiquement que politiquement. L’Europe occidentale du IIe millénaire inventa un modèle spécifique, une troisième voie de civilisation qui ne fut ni celle des villes, ni celle de l’écrit. 

En abordant le sujet « par les armes », Anne Lehoërff s’interroge sur le développement de la guerre, sur la longue durée, dans ces sociétés orales qui ont été très longtemps mal comprises, ignorées au sein d’une histoire intellectuelle dominée par l’Antiquité classique opposée aux « primitifs ». Nos ancêtres européens ont eu une autre histoire. Cet ouvrage la raconte. "

25/04/2018

Les Carnets Méditérranéens de Friedrich Nietzsche...

Les éditions Colonna ont publié fin 2017 Les Carnets méditerranéens de Friedrich Nietzsche, ouvrage dans lequel Philippe Granarolo prête sa plume à l'auteur du Gai savoir. Professeur de philosophie et lecteur assidu de Nietzsche, Philippe Granarolo a publié plusieurs essais, dont, notamment, L'individu éternel : L'expérience nietzschéenne de l'éternité (Vrin, 1993), Nietzsche et les voies du surhumain (SCEREN, 2013) ou encore Nietzsche - Cinq scénarios pour le futur (Encre marine, 2014).

 

Granarolo_Les carnets méditerranéens de Friedrich Nietzsche.jpg

" Cet essai rassemble des carnets que Friedrich Nietzsche est supposé avoir rédigés lors de ses différents séjours sur les rivages méditerranéens.
Ces carnets, qu'ils soient réels ou issus de l'imagination de l'auteur, ont la même authenticité que les cahiers et la correspondance de Nietzsche publiés à ce jour.
Grâce à sa connaissance approfondie approfondie du corpus nietzschéen, qu'il étudie depuis près de quarante ans, Philippe Granarolo nous propose une chronique scrupuleusement exacte.
Quelques ouvrages ont déjà été consacrés à tel ou tel séjour de Nietzsche au bord de la Méditerranée mais aucun livre à ce jour n'a été écrit sous cette forme et n'a rassemblé toutes les étapes méditerranéennes du philosophe. "

24/04/2018

L’étrange suicide de l’Europe...

Les éditions du Toucan viennent de publier un essai de Douglas Murray intitulé L'étrange suicide de l'Europe, qui a eu un fort retentissement au Royaume-Uni lors de sa sortie. Diplômé d’Oxford et Eton, il est journaliste au Wall Street Journal, au Guardian et au Spectator.

 

Murray_L'étrange suicide de l'Europe.jpg

" L’étrange suicide de l’Europe est l’histoire d'un continent et d'une culture pris en flagrant délit de suicide. Baisse des taux de natalité, immigration massive, méfiance et haine de soi  se sont conjuguées pour rendre les Européens  de l’ouest incapables de résister aux changements globaux qu’ils ont subis, le plus souvent sans avoir été consultés.

Ce livre n'est pas seulement une analyse des réalités démographiques et politiques, c’est surtout un extraordinaire reportage au long cours à travers le continent entier, sur les lieux où les migrants arrivent et sur ceux où ils aboutissent, au contact des personnes qui les accueillent, dans des endroits qui ne pourront pas les accepter.

Appuyé sur des recherches et des pièces nombreuses, il montre l’échec tragique et patent du multiculturalisme, de Lampedusa à Malmö. L’auteur a passé du temps à Berlin, à Paris, à Rome, en Scandinavie, dans les îles italiennes et les Balkans, en Grèce, pour comprendre et prendre du recul.

Douglas Murray termine par deux visions de l'Europe à moyen terme, qui dressent deux  tableaux possibles du continent d’ici 2040. "

23/04/2018

Sparte, la cité des arts, des armes et des lois...

Les éditions Perrin viennent de publier un essai historique de Nicolas Richer intitulé Sparte - Cité des arts, des armes et des lois. Professeur à l'Ecole normale supérieure de Lyon et spécialiste de l'histoire grecque des époques archaïque et classique, Nicolas Richer est déjà l'auteur de La religion des Spartiates (Les Belles Lettres, 2012).

 

Richer_Sparte.jpg

" « Sparte brille comme un éclair dans des ténèbres immenses ». Ainsi Robespierre caractérisa-t-il la cité des Spartiates en 1794. Une telle formule manifestait un grand enthousiasme à l'égard d'une cité dont la législation, prêtée à Lycurgue, était censée pouvoir rendre les hommes égaux. Mais des hommes qui ont vécu il y a plus de deux millénaires peuvent difficilement être assimilés à ceux qui disent s'inspirer d'eux. C'est donc en pratiquant l'examen d'événements anciens que l'on peut, selon le conseil de Plutarque, s'essayer à "obliger la fable, épurée par la raison, à se soumettre à elle et à prendre l'aspect de l'histoire".
Car Sparte doit bien d'abord être considérée comme une cité grecque de Grecs en Grèce. En d'autres termes, la culture des hommes de Sparte dans l'Antiquité était très semblable à celle des autres Grecs, bien que leurs organisations et leurs priorités différaient. Seront ainsi présentés les traits majeurs de l'évolution de la cité, du VIIIe au IVe siècle av. J.-C., non seulement d'un point de vue politique mais aussi artistique ou social. La richesse de la documentation portant sur les usages éducatifs, politiques, religieux et militaires permet ainsi d'examiner le fonctionnement d'une collectivité fascinante et originale, dont l'un des traits originaux consiste dans l'importance qu'elle accorde à la guerre. "