Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2017

Un ciel sans aigle...

Les éditions le Retour aux Sources viennent de publier un nouvel essai de Jack Donovan intitulé Un ciel sans aigle. Américain, Jack Donovan se situe dans son pays à l'intersection des mouvances survivaliste, masculiniste et anarcho-nationaliste et collabore à la revue American Renaissance. Un de ses livres, La voie virile, est déjà paru chez le même éditeur en 2014.

 

Donovan_Un ciel sans aigle.jpg

" L’aigle pygargue à tête blanche est un symbole américain puissant et représente la force et la liberté.

Parce que je n’en vois plus dans l’Amérique d’aujourd’hui, cet aigle est à la fois le triste symbole de ce qui a été perdu et l’emblème de ce qui doit être retrouvé.

Ce livre fait le point sur mes désillusions vis-à-vis du rêve américain et sur la dissonance entre mes valeurs et ce que je vois autour et au-dessus de moi à notre époque, mon propos porte surtout sur le fait que j’ai perdu la foi en l’Amérique en tant que nation.

Je pense que tout homme de n’importe quelle ethnie ou race doit pouvoir saisir la vacuité des « valeurs » et des « dirigeants » américains. Et, puisque le mondialisme a engendré un tel manque de grandeur à la tête des nations, il y a donc beaucoup de ciels sans aigles… "

07/09/2017

A propos du moment machiavélien...

Vous pouvez découvrir ci-dessous un entretien donné par Yannick Jaffré à Xavier Moreau pour Stratpol et consacré au moment machiavélien et à la tradition républicaine qu'a explorés l'historien anglais John-Greville-Agard Pocock dans son livre Le moment machiavélien (PUF, 1997). Professeur de philosophie et auteur d'un essai intitulé Vladimir Bonaparte Poutine - Essai sur la naissance des républiques (Perspectives libres, 2014), Yannick Jaffré est responsable du blog, Sévèrement français.

 

                                 

06/09/2017

Petit dictionnaire maurrassien...

Les éditions Nouvelle Marge viennent de publier un Petit dictionnaire maurrassien signé par Stéphane Blanchonnet. Professeur agrégé de lettres modernes, l'auteur enseigne dans un lycée lyonnais et préside le Comité directeur de l'Action française.

 

Blanchonnet_Petit dictionnaire maurassien.jpg

" Charles Maurras est bien vivant. Sa pensée ne cesse d'irriguer les domaines de la politique, de la culture et de la littérature. Ses héritiers sont nombreux encore aujourd'hui. Avec ce petit dictionnaire maurrassien, Stéphane Blanchonnet nous offre la possibilité d'aborder avec facilité et efficacité dans le continent maurrassien. Nous retrouvons ici ses chroniques doctrinales publiées entre décembre 2015 et décembre 2016 dans L'Action Française, augmentées de quelques articles originaux, de portraits, d'annexes et de nombreuses notes. Le genre du dictionnaire convient parfaitement à cet inventaire des principes et des mots-clés de la pensée maurrassienne. Destiné autant à ceux qui s'engagent en politique, aux amoureux de la France et de sa civilisation, qu'aux simples curieux de la pensée toujours vivace de Maurras, ce petit dictionnaire, constitué de chroniques concises et efficaces, fait oeuvre de pédagogie. Le petit dictionnaire maurassien est aussi une façon pour Stéphane Blanchonnet, de rendre hommage à cette école de pensée et d'action qu'est l'Action Française. Il y a connu la camaraderie, la passion de la France, de sa langue, de sa littérature, l'émulation intellectuelle, la fierté de mettre ses pas dans ceux de Charles Maurras, de Léon Daudet, de Jacques Bainville mais aussi dans ceux de toutes ces figures comme Bernanos, Valois, Gaxotte, Massis, Maulnier, Boutang, Dumézil ou même Lacan, qui ont, à un moment ou un autre, appartenu à cette prestigieuse maison. "

05/09/2017

La déséducation nationale...

Les éditions du Toucan publient cette semaine un témoignage d'Anne-Sophie Nogaret intitulé Du Mammouth au Titanic - La déséducation nationale. Après avoir enseigné la philosophie, Anne-Sophie Nogaret est aujourd'hui journaliste et critique de cinéma.

 

Nogaret_Du Mammouth au Titanic.jpg

" Témoignage vivant d’une enseignante en philosophie qui a traversé toutes sortes d’établissements, ce livre dresse un état des lieux consternant de l’école publique française. Loin de ne concerner que les lycées sensibles, la lame de fond touche tous les publics, sur l’ensemble du territoire. Par-delà les incivilités, si quotidiennes que chacun en vient à les considérer comme faisant partie de la norme, par-delà la violence qu’il est désormais officiellement interdit de sanctionner, les profs doivent travailler avec des élèves qui, en terminale générale, se révèlent très souvent incapables de comprendre un texte simple de quelques lignes. Des élèves à qui leur propre langue est devenue étrangère et qui pourtant obtiennent tous le bac… Aux avant-postes de cette absurdité intellectuelle, éducative et sociale, les enseignants. Coincés entre des impératifs idéologiques dont ils ne démordent pas et la réalité dont ils ne cessent de se plaindre, ils évoquent irrésistiblement l’adage de Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ». "

04/09/2017

La folie des hauteurs...

Les éditions Infolio viennent de rééditer un essai de Thierry Paquot intitulé La folie des hauteurs - Critique du gratte-ciel. Professeur d'urbanisme, Thierry Paquot est l'auteur de nombreux ouvrages de réflexion sur la ville.

 

Paquot_La folie des hauteurs.jpg

" Méfions-nous des modes, par nature passagères, et chantons la diversité des paysages urbains, la singularité des skylines, l'originalité des formes contrastées, des matériaux et des couleurs aux palettes multiples et joyeuses!

Le gratte-ciel, avec l'étalement urbain, le centre commercial et l'autoroute constituerait-il la négation de ce qui fait une ville? Serait-il l'expression d'un avenir appartenant au siècle passé? Enfin, serait-il une impasse en hauteur, une enclave sécurisée fermée? C'est ce que tente de démontrer Thierry Paquot à travers ce plaidoyer pour la diversité des paysages urbains, l'originalité des formes contrastées loin de cette folie des hauteurs. "

02/09/2017

Le nouveau pouvoir...

Les éditions du Cerf viennent de publier un court essai de Régis Debray intitulé Le nouveau pouvoir. Penseur républicain, Régis Debray est l'auteur de nombreux ouvrages, dont, dernièrement un essai remarquable intitulé Civilisation - Comment nous sommes devenus américains (Gallimard, 2017).

 

Debray_Le nouveau pouvoir.jpg

" Comment comprendre l'événement Macron ? Le changement politique apparent signale en fait une mutation souterraine de civilisationnel. Elucidant les ressorts de la marche triomphale du marketing et du management, du nudge et du numérique qui a balayé le monde ancien, Régis Debray en dégage les raisons cachées. Derrière toute culture, il y a un culte. Sous un effet de génération, la France du catholicisme et de la République vient à son tour de s'inscrire dans l'avènement planétaire de la civilisation issue du néo-protestantisme.
De Gutenberg à Google, de Luther à Ricoeur, du sacrement au signe, du sens au symbole, en passant par le marché, la finance, la transparence, mais aussi la morale, le pluralisme, le sentiment, c'est la présente révolution des esprits et de des mœurs que décrypte cet essai fulgurant. Un livre indispensable pour comprendre ce qui s'est passé. Et pour anticiper ce qui va arriver. "