Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2018

Quinze conseils aux journalistes...

Le 5 février 2018, Olivier Frèrejacques recevait, sur TV libertés, Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia et animateur de l'émission I-Média, pour dresser le bilan de la cérémonie des Bobards d'or 2018.

 

                              

02/03/2018

Fake news, la grande peur ?...

Les éditions VA Press viennent de publier un essai de François-Bernard Huyghe intitulé Fake news - La grande peur. Spécialiste de la stratégie et de la guerre de l'information et directeur de recherches à l'IRIS, François Bernard Huyghe, auteur de nombreux livres, a récemment publié La désinformation - Les armes du faux (Armand Colin, 2015) et Daech : l'arme de la communication dévoilée (VA Press, 2017).

 

Huyghe_fake news.jpg

" Les « fakes » (fausses nouvelles), les théories du complot, l’intoxication en ligne ou la prolifération des faits dits alternatifs ou de révélations imaginaires..., tout cela mobilise des vérificateurs et dénonciateurs dans la presse, dans les gouvernements et même chez les grands du Net. La montée du faux est sensée expliquer des votes irrationnels (Brexit, Trump), voire annoncer une ère de la « post-vérité » où les masses deviendraient comme indifférentes aux faits vérifiés. Au final, ce seraient autant de menaces pour la démocratie. Chacun peut-il choisir les versions de la réalité conformes à ses préjugés et les communautés en ligne vont elles s’isoler de plus en plus dans des univers imaginaires partagés ? Au détriment de la vérité commune. Si tel est le cas, il faut se demander pourquoi une fraction de la population est devenue si rétive aux évidences que professent médias ou experts, d’où vient ce scepticisme de masse et comment se propage l’affabulation. Prolongeant ses travaux sur la désinformation, l’auteur montre les ressorts culturels, psychologiques et technologiques de la prolifération des impostures et délires. Il analyse aussi la coupure politique entre des élites convaincues que leurs convictions raisonnables ne peuvent être remises en cause que par volonté de manipulation et, d’autre part, des communautés « anti-système » insensibles au pouvoir des médias classiques. Le livre pose la question de l'impuissance idéologique à maintenir un consensus sur le réel. Mais il analyse aussi le pouvoir inédit des technologies de communication et le conflit entre les médias, les vieilles machines à faire-croire et les nouveaux réseaux du croire ensemble. Un monde où personne ne croit plus rien, où chacun croit ce qui lui plaît ou une crise de confiance dans les anciennes machines à faire croire ? "

04/02/2018

Feu sur la désinformation... (172)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Affaire Théo : la « fuck news » dévoilée
    Le 29 janvier Europe 1 publie la vidéo surveillance de l’arrestation de Théo Luhaka à Aulnay sous-bois. Il aura fallu 1 an pour que les médias publient la vidéo qui confirme la version des policiers. Pourtant certains journalistes restent sceptiques. Cette vidéo ne remettrait pas en cause l’accusation de « viol », des journalistes sont même allé jusqu’à offrir une tribune à la famille de Théo.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Séquence de propagande russophobe sur la chaine FranceTVinfo. Dans un reportage intitulé « Poutine à nouveau candidat, comment fait-il ? » la chaine du canal 27 de la TNT associe par une séquence image, l’ancien président Medvedev à un petit chien et compare Vladimir Poutine à l’ancien dictateur Staline.Tout en finesse....

  • 3 : Théo : historique d'un bobard total
    « La matraque de la honte », « Viol », « le policier m’étranglait », « j’ai cru que j’allais mourir ». Il y a 1 an, les médias s’étaient engagés pour Théo et contre les « policiers racistes ». Seul Théo avait voix au chapitre, et le rapport de l’IGPN avait été sciemment occulté..
  • 4 : Les tweets de la semaine
    France info média de propagande sur tweeter. Le jour du passage de Laurent Wauquiez dans l’émission politique de France 2, le média tweetait « Laurent Wauquiez va t-il mentir ? La question se pose » Une question rhétorique pour France info qui supposait donc que le candidat allait mentir pendant l’émission.
  • 5 : Gallet acculé par Macron et le CSA
    Rien ne va plus pour Mathieu Gallet, le CSA s’est prononcé et retire son mandat au patron du groupe public. Une décision prise sous la pression du ministre de la justice et du ministre de la culture. Retour sur une éviction ordonnée par le pouvoir politique et qui a écornée l’indépendance du CSA.

 

                                 

08/10/2017

Feu sur la désinformation... (156)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Attentat à Marseille, les mots tabous des médias
    Attentat terroriste à Marseille, Dimanche 1er octobre le clandestin Ahmed Hanachi égorge 2 jeunes femmes, Mauranne et Laura, à la Gare Saint Charles de Marseille. Pour les médias certains mots vont devenir tabous : égorgement, clandestin, et même terroriste. Le but ? édulcorer le réel en taisant des éléments essentiels à l’information.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    La député Danièle Obono nie le concept de radicalisation. Invitée sur le plateau de BFMTV dimanche 1er octobre, l’élue de la France Insoumise a affirmé qu’un chauffeur de bus qui refuserait de conduire son véhicule après que ce dernier ait été utilisé par une femme relèverait plus du sexisme que de la radicalisation islamique.

  • 3 : Bad buzz orchestré pour Angot, la folle à Ruquier
    Clash violent sur France 2 dans l’émission On n’est pas couché entre la chroniqueuse Christine Angot et l’auteur Sandrine Rousseau. Après avoir quitté le plateau pendant une vingtaine de minutes, la chroniqueuse a provoqué les pleurs de l’invité. La séquence est violente, même indécente, et fait le buzz sur internet. Cette scène semble surtout avoir été orchestrée pour faire remonter les audiences de l’émission phare de France 2.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le Monde des Religions censure un article pour avoir évoqué l’association SOS Chrétien d’Orient. Le 3 octobre, un utilisateur de twitter a signalé au journal que l’association est « d’extrême droite et pro Assad ». Quelques instants plus tard, le journal a retiré l’article tout en présentant ses excuses.
  • 5 : Las Vegas, la piste DAESH ne fait pas recette.
    Fusillade meurtrière à Las Vegas dans la nuit de dimanche à lundi 2 octobre. Malgré les revendications de DAESH, le gouvernement américain comme les médias restent perplexes. Pour les médias il faut trouver un nouveau bouc émissaire : le 2ème amendement qui érige le port d’arme en droit constitutionnel.

                          

10/09/2017

Feu sur la désinformation... (152)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Pour BFM, rien n’est bon dans le cochon
    Fête du cochon à Hayange, la journaliste Salhia Brakhlia de BFMTV crie à la discrimination envers les juifs et les musulmans : « à la fête du cochon on n’y trouve que du cochon ». Une fête perturbée par l’association vegan 269Life qui s’est bien gardée de manifester lors des égorgements de moutons pour l’Aïd-El-Kebir.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Patrick Cohen ouvre l’année médiatique avec une désinformation sur le plateau de « C à vous ». Pour le journaliste, la notion d’égalitarisme critiquée par le ministre de l’éducation nationale et forgée par la nouvelle droite, va à l’encontre « l’égalité des chances ». En réalité, la notion d’égalitarisme consiste à refuser de traiter de la même manière, des élèves qui ont des capacités différentes et qui apprennent différemment.

  • 3 : « Dreamers » séquence lacrymale sur les clandestins aux Etats Unis
    Abrogation du décret DACA, Donald Trump veut mettre un terme au programme qui régularisait des milliers de clandestins aux Etats Unis. Séquence lacrymale dans la presse qui met en avant les mineurs clandestins, quand à Donald Trump, il devient un « briseur de rêve ».
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Premier point Godwin de la saison pour Europe 1. Pour illustrer un article sur le retour de la droite défendu par Laurent Wauquiez, Europe 1 a utilisé une photo du candidat à la présidence des républicains avec le bras droit tendu.
  • 5 : Bergdorf, M’jid El Guerrab, minorités médiatiques protégées
    Bergdorf, M’jid El Guerrab la presse vole au secours des minorités protégées : Le mannequin transsexuel qui a tenu des propos racistes est défini comme « trop politisé », et le député d’en marche M’jid El Guerrab agresse à coups de casque Boris Faure pour se défendre « d’insultes racistes ».

 

                                       

27/08/2017

Feu sur la désinformation... (150)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias, présentée par Hervé Grandchamp et Olivier Frèrejacques.

Au sommaire :

  • 1 : Barcelone : entre mensonges médiatiques et manipulation
    « Il ne faut pas faire d’amalgame entre islam et terroristes ». « Il n’y a pas de lien entre terrorisme et immigration ». Après chaque attentats place au même discours : Entre mensonge médiatique et manipulation de l’opinion, c’est la grand-messe médiatique des éditions spéciales.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média

  • 3 : Barcelone : la guerre des mots et des images
    Sur twitter des journalistes ont appelé à la censure des images de l’attentat de Barcelone « Au nom du respect dû aux morts, ». Pourtant En septembre 2015, les médias avaient publié en masse la photo du petit Aylan, un enfant mort sur une plage de Bodrum. Le but était alors de faire changer l’opinion publique sur la question des vagues migratoires

  • 4 : Les tweets de la semaine.
  • 5 : C'est fou ce qu'il y a comme déséquilibré
    Sept-Sorts, Lyon, Marseille, La France est sous la menace des « déséquilibrés » dont il faut se prémunir. Mais que cache se mot allégrement repris par la presse ?