Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2013

Contre la tyrannie médiatique ! ...

Les éditions Via Romana publient dans les prochains jours un essai de Jean-Yves Le Gallou intitulé La tyrannie médiatique. Jean-Yves Le Gallou, énarque, dirige la fondation Polémia, un laboratoire d'idées qui organise chaque année la journée d’étude de la réinformation et la cérémonie des Bobards d’Or. Il a déjà publié La préférence nationale : réponse à l'immigration (Albin Michel, 1985), Le défi gaulois, carnets de route en France réelle (L'Æncre, 2000) et Le dictionnaire de Novlangue (Polémia, 2008).

Le livre peut d'ores et déjà être commandé sur le site des éditions Via Romana.

Tyrannie médiatique 2.jpg

"Les médias ne sont pas un contre-pouvoir. Ils ne sont pas davantage le quatrième pouvoir. Ils sont progressivement devenus le premier pouvoir : celui qui s'exerce sur les esprits. Plus inquiétant, ils semblent même prendre le contrôle des autres pouvoirs, intellectuels, politiques et judiciaires.
   Or journaux, radios, télévisions et même certains sites d'information en ligne ne sont ni indépendants, ni libres. Ils subissent la loi d’airain publicitaire des banques et des financiers, prisonniers des préjugés de ceux qui les font, la caste journalistique. C’est l’alliance du grand capital et de la pensée unique de salle de rédaction qui passent tout au crible de l’idéologie mondialiste : ouverture des frontières, dérégulation économique et financière, rejet des traditions, « antiracisme » et « mariage gay ». Pour rééduquer, ils conditionnent par la désinformation, la Novlangue, la censure, la diabolisation et le bobard sont leurs instruments, au mépris de l’identité, de la souveraineté, de la démocratie française et des libertés.
   J.-Y. Le Gallou reconstitue l’histoire et autopsie cette tyrannie des temps modernes ; il trace aussi les voies de son renversement : par le développement de l’esprit critique, la réinformation, l’essor des médias alternatifs sur Internet, l’abolition des lois liberticides, le développement de la démocratie numérique et de la démocratie directe. Pour redonner vie à une véritable liberté d'expression, il faudra bien chasser les assassins de l’information."

Commentaires

Pour dominer, gouverner, il faut fondamentalement faire peur et accessoirement ou préalablement tuer. On y parvient en s'emparant des esprits, et les techniques de sidération se sont diversifiées avec les nouveaux moyens de communication. En amont des grands moyens de communication, de sidération, on trouve le gros argent ...en amont duquel rien n'est en général nécessaire, manière de rappeler que l'argent achète habituellement tout y compris reniements et trahisons. Ceci dit pour les périodes relativement calmes, car pouvoir et argent ont souvent été acquis, plus ou moins récemment, par la violence.
En résumé, les medias ne sont qu'un anneau dans la chaîne descendante des explications de la domination. On a d'abord une violence victorieuse (parfois oubliée pour cause d'ancienneté), puis l'argent, et tout ce que celui-ci achète.
Finalement, il convient de se demander p

Écrit par : lecteur | 05/02/2013

... finalement, il convient de se demander s'il est imaginable et réaliste de contrer la violence et ses effets par autre chose que par une autre ...violence.

Écrit par : lecteur | 05/02/2013

C'est sur les tyrans qu'il fallait écrire un livre, sur le sommet des pouvoirs, et pas sur leurs divers outils.

Écrit par : Prior | 05/02/2013

Les commentaires sont fermés.