Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2017

Feu sur la désinformation... (121)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Pub : la censure à sens unique
    La publicité des Survivants dans le Figaro pour la Marche Pour la Vie choque les bienpensants. Daphné Burki, l’animatrice de la Nouvelle Edition sur Canal +, s’indigne : Pour elle, le message véhiculé par cette publicité est « dangereux ». Y a-t-il une censure dans la publicité ? Décryptage dans I-média
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Le Moment Meurice : l’humoriste de France Inter a « honte d’être français ». Une honte toute relative : avec 5300€ par mois pour ses 5 minutes quotidiennes, Guillaume Meurice n’a pourtant pas honte de travailler sur une radio publique française.

    Débat sur le Brexit sur LCI avec Jean-Sébastien Ferjou, directeur de la publication d’Atlantico. Ferjou dénonce une vision « apocalyptique » des experts en économie en cas d’adoption de victoire du Oui. Aujourd’hui, la Grande-Bretagne est le pays qui a les meilleures performances européennes.
    Reportage d’I-télé sur les entreprises en Angleterre qui vivent dans un « climat d’incertitude ». Une incertitude et une peur entretenues par les médias.

  • 3 : Enquête Exclusive à Saint Denis : Tabou médiatique
    Reportage d'Enquete Exclusive à Saint-Denis présenté par Bernard de la Villardière. Enora Malagré, la chroniqueuse de Touche Pas A Mon Poste, s’indigne : Pour elle, le travail journalistique de Bernard de la Villardière est un appel à l’« islamophobie ». Depuis le reportage sur la ville de Sevran, le présentateur de Sans Tabou et d'Enquete Exclusive est dans le viseur de la presse bien-pensante. Décryptage de la construction d’un tabou médiatique.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le tribunal constitutionnel fédéral allemand rejette la demande d’interdiction du NPD accusé d’être un parti « néo-fasciste ». L’AFP publie une dépêche et une photo du visage du président du tribunal caché par son mortier. Une manière de suggérer que la décision n’est pas acceptable et que le président devrait avoir honte de cette décision.
  • 5 : Météo : le gouvernement fait la pluie et le beau temps
    Les présentateurs de météo convoqués par le ministre de l’environnement Ségolène Royal pour « véhiculer les messages essentiels aux Français ». La météo est-elle indépendante ? Est-elle à l’abri de la propagande de l’Etat ? I-Média réinforme.

 

                                         

15/01/2017

Feu sur la désinformation... (120)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : « Sextape » Russe de Trump, l’orgie d’intox.
    « Moscou aurait de quoi compromette Trump, dont une sextape » ce sont les titres du 11 janvier. La presse va s’emballer autour d’un pseudo rapport des renseignements américains non vérifié. Une rumeur, une affaire qui fait pschitt. Les Russes, Trump, une sextape: tous les démons de la presse sont réunis pour faire un cocktail d’intox.
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Lapsus de Myriam Encaoua sur « I-télé » qui regrette que les politiques s’adressent directement à la population française par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Les journalistes permettraient de « brouiller et de critiquer » le discours des hommes politiques.

  • 3 : Interview d’Assad : Mais diable, où est Boulevard Voltaire ?
    Délégation française en Syrie pour rencontrer Bachar Al Assad. La délégation attaquée devient dans les médias une « délégation retardée ». Les journalistes étaient présents pour interroger le président Syrien, 3 médias sont cités. Dans la réalité ils étaient quatre : « Boulevard Voltaire » était présent mais a été occulté par la presse.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Condamnation de Dominique Bejach pour pédophilie en Angleterre. L’affaire a été masquée par la classe médiatique : Ce sont les médias de réinformation qui ont publié cette actualité. Les médias alternatifs ont ensuite été accusés de manipulation : le huffington post titrait le 05 janvier : « Comment la fachosphère utilise la condamnation d’un pédophile pour éclabousser Arnaud Montebourg ».
  • 5 : Laurence Haim : Rapports incestueux entre Macron et les médias
    Laurence Haïm, l’ancienne correspondante d’I-télé aux Etats-Unis retourne sa veste et passe du journalisme à la politique : le 11 janvier elle a annoncé rejoindre l’équipe d’Emmanuel Macron, « l’Obama Français ».
    Interview de Robert Ménard, maire de Béziers et ancien journaliste : Pour lui, ce changement de carrière est une illustration des « rapports incestueux presse-politique »
    Décryptage de rapports entre Macron et les médias.

 

                                 

08/01/2017

Feu sur la désinformation... (119)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Migrants et vote FN, le pur bobard d’Europe 1 :
    « Dans un petit village du Loiret, l’arrivée des "migrants" a fait reculer le FN » : C’est le reportage de Mélanie Nunes, reporter pour Europe 1.
    Pour la journaliste, la cohabitation entre la centaine de « migrants » et les habitants s’est bien passée. Mieux : les habitants, après avoir rencontré les « migrants » ne peuvent plus voter pour le Front national.
    3 affirmations, mais en réalité 3 bobards dictés par une seule idéologie.
    I-Média décrypte.
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Retour des « envahisseurs » à Calais : un retour annoncé par TV Libertés au moment du démantèlement de la jungle.

    Au bord de l’océan Pacifique, des Chamans récitent des cantiques pour prédire l’année 2017 : Une année qui s’annonce morose à cause de l’élection de Donald Trump. Une communication bien rodée : 6 chamans pour une dizaine de journalistes.

  • 3 : CyberINFAUX : intox russophobe mondiale
    Cyber Guerre Russe, la russophobie a encore frappé. Le 30 décembre le Washington post accuse les hackers russes d’avoir piraté le réseau électrique américain. Hystérie sur les réseaux sociaux et dans les agences de presse. Quand la presse mondiale fait de la cyberINFAUX.
    I-média Réinforme.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Intox du gouvernement autour des incendies de la Saint Sylvestre. Véritable marronnier de l’intox gouvernementale. Exception cette année : la presse a dénoncé les mensonges de Bruno Le Roux le nouveau ministre de l’intérieur
    Quand Bernard Cazeneuve rend visite au commissariat de Sarcelles, c’est Tintin au pays des soviets: En 2012 lors d’une visite du ministre de l’intérieur, le matériel et le personnel du commissariat de Sarcelles ont été remplacés. Une véritable mise en scène pour les officiels.
  • 5 : Vie sexuelle des Parisiens :
    Les médias vérolés par un site porno. « Emancipée libérée, la sexualité des Parisiens passée au crible ». C’est le titre des journaux du 4 janvier reprenant un sondage IFOP commandé par un site porno : « cam4 », ce même site présenté dans les médias comme un site de « rencontre ».
    I-Média décrypte.

 

                              

01/01/2017

Feu sur la désinformation... (118)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et présentée cette semaine par Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Anis Amri portrait médiatique
    Portrait médiatique du terroriste de Berlin : Les médias ont dressé le portrait du terroriste abattu à Milan le 22 décembre dernier, à travers 2 angles médiatiques : « désislamisation » et "sentimentalisme inversée ". Bobard pour Jean Quatremer qui affirme que le « Front National s’est planté » puisque Anis Amri n’est pas un migrant, et Charles Consigny pour qui « le risque de terrorisme en « Europe est quasi nul »
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Séquence de propagande à propos des "réfugiés" : sur France Culture dans une émission « #J’accueille un réfugié chez moi ». France 24 diffuse un grand reportage dans un centre d’accueil de "migrants" et ouvre le sujet sur des enfants alors que la plupart des "migrants" sont de jeunes hommes.

    Interdiction des châtiments corporels finalement adoptée par le Parlement. France info tv fait une comparaison des législations européennes « la Suède est le premier [pays] à les avoir bannis ». La chaine du canal 27 illustre le sujet avec des images d’un parc d’attractions. Une manière d’exprimer que l’interdiction des châtiments corporels amène au bonheur.

  • 3 : Noël médiatique : entre déni et dénigrement
    Zoom sur le traitement médiatique de la fête de Noël, Noël ce mot interdit. France inter champion hors catégorie du dénigrement cathophobe avec les « humoristes » Guillaume Meurice et Antoine Bueno. Jean-Pierre Pernault reste le gardien des traditions en lançant 2 sujets sur les crèches, dans son journal « au cœur des régions ».
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Bobard par occultation pour BFMTV : En Allemagne, 6 syriens et un libyen tentent d'incendier un SDF. BFMTV va cacher les nationalités : « Allemagne : sept individus tentent de mettre le feu à un sans-abri ».

 

 

                                   

25/12/2016

Feu sur la désinformation... (117)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Berlin : concert médiatique autour d’un « camion fou ».
    Lundi 19 décembre, attentat à Berlin, un djihadiste précipite un 35 tonnes au milieu d’un marché de Noël. Les gros titres et les dépèches médiatiques font disparaitre le djihadiste en personnifiant le camion devenu "fou".
    I-Média décrypte.
  • 2 : Le zapping d’I-média
    « Times Magazine » et « C dans l’air » présentent une photo d' allemands traversant un pont détruit en 1945. Cette image est censé nous rappeler qu’il y a peu les européens étaient eux aussi des "migrants". Cette idée est une désinformation par la novlangue : car le mot « migrant » ne pouvait être utilisé puisqu’il s’agissait d’allemand qui se déplaçaient à l’intérieur du territoire allemand...

  • 3 : Berlin : dérapages des « experts »
    Quelques heures après l’attentat il faut donner la parole aux différents « experts » pour comprendre et décrypter. C’est aussi l’heure des dérapages des poids lourd de l’expertise : Pour Mathieu Guidère l’attentat de Berlin s’explique par la « frustration des migrants », pour le député Michel Pouzol la plupart des attentats en France viennent de français de souche.
    I-Média réinforme.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Propagande transgenre avec la Une de « National Geographic » qui affiche en couverture Avery Jackson une « fille » trans de 9 ans.
    Séquence émotionnelle pour la propagande de guerre en Une du « Monde » : Un père dit adieu à son fils. Dans le reflet d’un car, un couple semble en instance de séparation.
  • 5 : « Migrants » : la désintox en pleine intox
    Le 08 décembre « Libération » publiait dans sa rubrique « Désintox » un article intitulé « Migrant : comment la fachosphère intoxique en recyclant des données publiques », en cause un article paru sur le site Fdesouche intitulé « la preuve que les ONG sont complices des passeurs ».
    Quand la désintox devient l’arroseur arrosé, i-Média décrypte.

 

                                       

18/12/2016

Feu sur la désinformation... (116)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Alep, propagande de guerre : Ci-gît la vérité.
    Le 12 décembre l’armée syrienne reprend une grande partie des quartiers Est d’Alep. Des images de scènes de liesse nous parviennent. Pour les médias occidentaux il s’agit de propagande. « Alep une fin dans le sang et les flammes » : Les médias français dénoncent des exactions et des atrocités sans qu’aucun journaliste ne soit sur place.
    I-Média décrypte.
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Alep, recyclage de la photo du petit Omran : une photo d’enfant pour faire passer une propagande de guerre.
    Sophie Mazel au micro de Jean Jacques Bourdin sur RMC affirme que « la réinformation ne se rectifie pas quand elle se trompe ». Un professeur de lettre qui parle sans rien savoir. Le monde médiatique se défend face à la défiance des français en affirmant que les médias de réinformation mentent plus que les médias mainstream.

  • 3 : Sevran, le bled en France
    Le 07 décembre, France 2 diffusait dans son 20 heures une séquence montrant que les femmes étaient indésirables dans les bars à Sevran. La séquence est décriée par la presse qui refuse de faire le lien avec l’islam. Bobard de Maurice Szafran dans le grand journal, qui affirme qu’en Corse la situation est identique.
    I-Média réinforme.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Maggi petite chrétienne Copte tuée au Caire dans l’attentat islamiste, une photo occultée dans les médias
    Valls et Macron présentés dans les médias comme des candidats antisystème alors qu’ils sortent tous deux du gouvernement.
  • 5 : Philippot, Marion : un conflit sous l’œil des médias
    Semaine de règlements de compte par voie médiatique entre Marion Maréchal Le Pen et Florian Philippot, sur fond de politique familiale. Alors que Florian Philippot déclare que Marion est isolée sur la scène politique, Marion demande à Philippot de ne pas définir la ligne du Front national seul sur BFM.
    I-Média décrypte.