Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2017

Feu sur la désinformation... (157)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Cohen contre Zemmour entre censure et mépris.
    Zemmour et Naulleau, invités de « C à vous » sur France 5. Pendant 25 minutes, Anne Elisabeth Lemoine, comme Patrick Cohen, ont tout fait pour isoler et blâmer Eric Zemmour. Deux visions du journalisme se sont affrontées : la liberté d’expression d’un côté et la censure au service du politiquement correct de l’autre.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Individualisme poussé à l’extrême... Dimanche 8 octobre, dans l’émission Salut les terriens, le youtubeur Jeremstar a annoncé qu’il allait se marier avec… Lui-même : « Je pense que finalement je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi extraordinaire que moi-même ». La blague est d’autant plus gênante que le narcissique Jeremstar s’est mis en scène en essayant des robes de mariée.

  • 3 : Dove victime de l’hystérie « antiraciste »
    Une publicité pour le savon Dove s'attire les foudres du politiquement correct. Un photomontage enflamme Twitter, les médias suivent en dénonçant une publicité raciste... Une femme de couleur se transformerait en femme blanche sous l’effet du gel douche. Mais la publicité a été volontairement tronquée pour y voir un message haineux et les médias sont tombés dans le panneau de l’hystérie « antiraciste ».
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Bertrand Cantat en Une des Inrocks, L'ancien membre du groupe Noir Désir revient sur la scène médiatique et fait la couverture du journal bobo. Le chanteur y fait la promotion de son nouvel album dans lequel il vante l’immigration de masse et l’accueil des clandestins. Une leçon de morale difficile à entendre venant de l’homme qui a massacré à coup de poings sa compagne Marie Trintignant.
  • 5 : Attentat de Marseille : Opération diversion, le préfet limogé
    Attaque terroriste à Marseille par un clandestin tunisien délinquant. Le gouvernement fait croire à des dysfonctionnements administratifs. Une version reprise en cœur par les journalistes qui n’ont pas pris la peine de lire le rapport de l'Inspection Générale de l'Administration. La paresse journalistique au service de la communication gouvernementale.

                           

08/10/2017

Feu sur la désinformation... (156)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Attentat à Marseille, les mots tabous des médias
    Attentat terroriste à Marseille, Dimanche 1er octobre le clandestin Ahmed Hanachi égorge 2 jeunes femmes, Mauranne et Laura, à la Gare Saint Charles de Marseille. Pour les médias certains mots vont devenir tabous : égorgement, clandestin, et même terroriste. Le but ? édulcorer le réel en taisant des éléments essentiels à l’information.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    La député Danièle Obono nie le concept de radicalisation. Invitée sur le plateau de BFMTV dimanche 1er octobre, l’élue de la France Insoumise a affirmé qu’un chauffeur de bus qui refuserait de conduire son véhicule après que ce dernier ait été utilisé par une femme relèverait plus du sexisme que de la radicalisation islamique.

  • 3 : Bad buzz orchestré pour Angot, la folle à Ruquier
    Clash violent sur France 2 dans l’émission On n’est pas couché entre la chroniqueuse Christine Angot et l’auteur Sandrine Rousseau. Après avoir quitté le plateau pendant une vingtaine de minutes, la chroniqueuse a provoqué les pleurs de l’invité. La séquence est violente, même indécente, et fait le buzz sur internet. Cette scène semble surtout avoir été orchestrée pour faire remonter les audiences de l’émission phare de France 2.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le Monde des Religions censure un article pour avoir évoqué l’association SOS Chrétien d’Orient. Le 3 octobre, un utilisateur de twitter a signalé au journal que l’association est « d’extrême droite et pro Assad ». Quelques instants plus tard, le journal a retiré l’article tout en présentant ses excuses.
  • 5 : Las Vegas, la piste DAESH ne fait pas recette.
    Fusillade meurtrière à Las Vegas dans la nuit de dimanche à lundi 2 octobre. Malgré les revendications de DAESH, le gouvernement américain comme les médias restent perplexes. Pour les médias il faut trouver un nouveau bouc émissaire : le 2ème amendement qui érige le port d’arme en droit constitutionnel.

                          

Feu sur la désinformation... (156)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Attentat à Marseille, les mots tabous des médias
    Attentat terroriste à Marseille, Dimanche 1er octobre le clandestin Ahmed Hanachi égorge 2 jeunes femmes, Mauranne et Laura, à la Gare Saint Charles de Marseille. Pour les médias certains mots vont devenir tabous : égorgement, clandestin, et même terroriste. Le but ? édulcorer le réel en taisant des éléments essentiels à l’information.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    La député Danièle Obono nie le concept de radicalisation. Invitée sur le plateau de BFMTV dimanche 1er octobre, l’élue de la France Insoumise a affirmé qu’un chauffeur de bus qui refuserait de conduire son véhicule après que ce dernier ait été utilisé par une femme relèverait plus du sexisme que de la radicalisation islamique.

  • 3 : Bad buzz orchestré pour Angot, la folle à Ruquier
    Clash violent sur France 2 dans l’émission On n’est pas couché entre la chroniqueuse Christine Angot et l’auteur Sandrine Rousseau. Après avoir quitté le plateau pendant une vingtaine de minutes, la chroniqueuse a provoqué les pleurs de l’invité. La séquence est violente, même indécente, et fait le buzz sur internet. Cette scène semble surtout avoir été orchestrée pour faire remonter les audiences de l’émission phare de France 2.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le Monde des Religions censure un article pour avoir évoqué l’association SOS Chrétien d’Orient. Le 3 octobre, un utilisateur de twitter a signalé au journal que l’association est « d’extrême droite et pro Assad ». Quelques instants plus tard, le journal a retiré l’article tout en présentant ses excuses.
  • 5 : Las Vegas, la piste DAESH ne fait pas recette.
    Fusillade meurtrière à Las Vegas dans la nuit de dimanche à lundi 2 octobre. Malgré les revendications de DAESH, le gouvernement américain comme les médias restent perplexes. Pour les médias il faut trouver un nouveau bouc émissaire : le 2ème amendement qui érige le port d’arme en droit constitutionnel.

                          

01/10/2017

Feu sur la désinformation... (155)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : AfD au Bundestag : le retour de l’Allemagne nazie ?
    Percée de l’AfD aux élections législatives allemandes. Le parti identitaire récupère 94 sièges au Bundestag et déstabilise Merkel. La presse française va traiter ces élections en reprenant le slogan des anti Afd, et en diffusant une fausse traduction d’une déclaration d'un cadre du parti. Pour les journalistes français, les nazis sont de retour au Bundestag.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    La légalisation de la PMA poussée par les médias. Alors que la question de la procréation médicalement assistée a été sortie de l’agenda politique par Emmanuel Macron, la thématique sociétale revient de manière récurrente dans les médias pour « éduquer » les consciences. Sophia Aram, "humoriste" sur France Inter, renie directement les principes démocratiques et réclame une ordonnance sur la PMA pour « s’épargner des débats qui nous fatiguent déjà ».

  • 3 : Ecriture inclusive : novlangue féministe dès le CE2
    L’éditeur Hatier publie le premier manuel scolaire en écriture inclusive. Il s’engage contre « une langue sexiste ou le masculin domine ». Pour Raphael Enthoven, chroniqueur sur Europe 1, « on assiste à une réécriture qui appauvrit le langage exactement comme le novlangue dans 1984 ». La polémique est lancée et la presse est divisée.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le Monde publie un « manifeste pour un nouveau média citoyen » visant à se positionner à contrepied d’une « idéologie dominante ». Alors que ce média n’existe pas encore, il bénéficie déjà, d’une promotion extraordinaire. A regarder de plus près, ce « nouveau média » ne parait pas si « nouveau » : Il se veut ouvertement immigrationniste et pour le changement des mœurs. Le créneau apparait comme bien occupé !
  • 5 : Portrait piquant de Jonathan Bouchet Petersen
    Nicolas Faure dresse le portrait piquant de Jonathan Bouchet Petersen, chef du service France à Libération… Un journaliste au centre d’un réseau de cooptation médiatico-médiocre.

 

                                    

24/09/2017

Feu sur la désinformation... (154)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Les Médias se repaissent de la crise du FN
    Jeudi 21 septembre Florian Philippot choisit de quitter le Front National. Pendant une semaine les médias se sont régalés du conflit entre Marine Le Pen et son vice-président. Ils ont multiplié les invitations sur les plateaux télévisés, cherché de nouvelles réactions, se positionnant ainsi en chambre d’écho de la crise frontiste. Désormais dehors, Florian Philippot joue la carte de la “rediabolisation” du Front National, le tout avec la complicité des médias. Sur LCI le président des "Patriotes" a affirmé, au micro de Laurence Ferrari, que la nouvelle ligne du Front National est un "retour en arrière qui affole des milliers de personnes”. La journaliste reformule cette idée et rajoute une couche de rediabolisation : “c’est un retour en arrière sur une ligne identitaire, classiquement anti immigration, xénophobe".
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Zone Interdite, un jeune musulman refuse d’approcher un monument aux morts à cause d’une croix chrétienne. Le professeur s'explique devant le journaliste : “Je trouve cela touchant et même attendrissant. Cela montre qu'il veut être un bon musulman car ça fait partie de son identité”. Signature des lois de moralisation de la vie publique, Macron se met en scène et promulgue la loi devant les caméras. Une, cérémonie directement inspiré de la signature des décrets présidentiels aux Etats-Unis.

  • 3 : 120 battements par minute aux oscars : adieu cinéma, bonjour militantisme
    Le film 120 battements par minute représentera la France pour les Oscars. Le Long métrage de Robin Campillo a été promu par la plupart des journalistes pendant plusieurs mois, plus pour son message militant que pour sa qualité artistique.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Mais où est passé l’esprit Charlie ? vague d’indignation dans la presse et dans les milieux LGBT suite à la Une de Charlie Hebdo. Le journal publie un dessin de Riss anti PMA. On y voit une caricature d' Emmanuel Macron enceint, Brigitte Macron lui posant la main sur le ventre, avec ce titre : “PMA GPA, il va faire des horreurs.
  • 5 : Discrimination à France Télévision, Delphine Ernotte persiste et signe
    Longue Interview de Delphine Ernotte dans le journal Society. La Présidente de France Télévision a réitéré ses propos discriminants sur les hommes blancs de plus de 50 ans. Pour la presse pas de problème sur ce point, il faut occulter cette information et commenter le reste de l’entretien.

 

                                 

17/09/2017

Feu sur la désinformation... (153)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Irma tempête de mensonges
    Durant 8 jours, vols et agressions ont rythmés la vie sur l’île de Saint-Martin. Les médias n’ont vu que les dommages matériels et les conditions sanitaires. En revanche peu de place pour les pillages. « Les Décodeurs » du « Monde » ont traité cette information comme une rumeur et « Désintox » de « Libération » a, quant à lui, publié un bobard en niant l’évasion de plusieurs dizaines de prisonniers dangereux.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Propagande transgenre sur TF1. La chaine a diffusé un reportage sur un enfant transgenre persuadé d’être une fille. Pour la première chaine d’Europe, « Aux Etats Unis il y a aurait 200 000 enfants comme elle ». TF1 met en avant 1 cas pour évoquer 200 000 enfants tout en mettant cette information au conditionnel. Par ce grossissement la chaine fait avancer une idéologie de déconstruction générale de la société et de l’enfant.

  • 3 : Pernaut persiste et signe face à la censure médiatique
    Jean Pierre Pernaut vent debout contre le CSA et la bien pensance médiatique. Le présentateur du JT de 13 heure a assumé dans l’émission « Salut les terriens » sa déclaration sur les SDF victimes des « migrants », « si j’avais à le redire demain, je le redirais » au grand dam de la presse.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le 11 septembre visite et bain de foule d’Emmanuel Macron à Toulouse. La presse était présente sur la place du Capitole : France info a titré « Selfies autographe : le bain de foule « rockstar » d’Emmanuel Macron » tout en illustrant l’article avec des photos prises en plan serré. La réalité est tout autre et le traitement médiatique de France Info relève encore une fois du bobard : La principale place de Toulouse était quasiment vide, seulement une cinquantaine de personnes était venue saluer le président.
  • 5 : Seuls les banquiers et les lobbys pleurent Pierre Bergé
    8 septembre mort de l’homme d’affaires et propriétaire du Monde Pierre Bergé. Seuls les banquiers et les lobbys ont pleuré sa mort. Retour sur un hommage médiatique mitigé.