Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2016

Feu sur la désinformation... (114)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : IVG délit d’entrave numérique délit d’opinion
    Délit d’entrave numérique, le gouvernement tente de mettre en place un délit d’opinion sur internet. Pour Libération « les réacs sont à l’attaque », « ils s’exhument des arguments d’un autre âge » et « éclipsent le fond » du débat. De son coté Numérama le site spécialisé dans la défense des libertés sur internet, disparait des radars.
    I-Média décrypte
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Natacha Polony déclare sur le plateau de « C l’Hebdo » : « Les journalistes, qui ont pour mission de dire ce qu’ils voient : le réel et d’essayer d’en décrypter ses rouages, ont tendance très souvent à dire ce qu’ils voudraient que soit le réel, ce qu’est le bien et le mal ».

  • 3 : Tom Villa, « L’humoriste » de SLT insulte Robert Ménard, quand l’insulte remplace l’humour
    Samedi 26 novembre, Robert Ménard était l’invité de « Salut les terriens » l’émission de Thierry Ardisson. Le maire de Béziers quitte le plateau au bout de 5 minutes après avoir été insulté par « l’humoriste » Tom Villa.
    Les humoristes nouveaux bourreaux de la pensée unique. Hier, les commissaires politiques prononçaient leurs sentences sur un ton grave, Aujourd’hui, les « humoristes » des radios et télévisions prononcent une peine de mort à coup de mots, à coup de dérision.
    I-Média réinforme.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Illustration de la laïcité vue par les socialistes qui reprochent à Valérie Boyer, la porte-parole de François Fillon, de porter une croix sur le plateau de France 2. Mais le même élu socialiste souhaite une bonne fête de « Aïd-El-Kebir » aux musulmans.
  • 5 : Auto bobard du Monde : quand l’article dément le titre
    « Plusieurs centaines de civils fuient un quartier d’Alep repris par les troupes gouvernementales » c’est le titre d’un article du Monde du 27 novembre. Un auto bobard du journal le Monde : le corps de l’article contredit tout simplement le titre.

 

                          

 

27/11/2016

Feu sur la désinformation... (113)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Primaire de la droite : sondages et médias à côté de la plaque.
    Primaires de la droite : Les médias et les instituts de sondages se sont encore une fois trompés. Sarkozy présenté comme le candidat de la droite a été éliminé au premier tour, Juppé, le candidat des médias est largement devancé par François Fillon. Seul quelques journalistes auront le courage de faire leur mea-culpa.
    I-Média décrypte.
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Facebook désire supprimer la publicité pour les sites qui « colportent de fausses informations ». Quid de la publicité pour les médias officiels, l’Express ( groupe Drahi) avait diffusé un bobard le 11 aout 2015 :« le fantasme de la présence de terroristes parmi les migrants ».
    Les médias ne retiennent pas les erreurs du passé : Après avoir prédit la victoire du non au Brexit, la victoire d’Hillary Clinton pour les élections américaine, Daniel Cohn-Bendit, chroniqueur pour Europe 1 ( groupe Lagardère -Qatar) explique qu’Angela Merkel est « inoxydable » et sera, de manière certaine, la prochaine chancelière.

  • 3 : Ali Juppé, catho Fillon : portrait des candidats
    Portrait des candidats dressé par les médias : la réinfosphère impose le surnom d’Ali Juppé et la presse vole au secours de son candidat : ce surnom est « dégueulasse ». Pour les médias, François Fillon doit être diabolisé : c’est un candidat ultra-catholique, ultra-conservateur, ultra-anti avortement, ultra-anti mariage pour tous et ultra pro Poutine. La presse évoque le retour de la « droite conservatrice », pour la revue Politis c’est le retour aux « années 30 ».
    I-Média réinforme
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Arzon : Malgré une deuxième agression sexuelle, le parisien titre « les identitaires effraient plus que les migrants ».
    Pour l’obs, dans le cadre de la campagne pour la primaire, les « trolls de Poutine » auraient donné un coup de pouce à Fillon, article à mi-chemin entre le comique et le complotisme.
  • 5 : Campagne VIH l’Union de Reims dénonce ses lecteurs.
    Campagne de prévention contre du VIH à destination de la communauté homosexuelle, le journal l’Union de Reims, met au pilori les commentaires de ses lecteurs. C’est le mur de la honte.
    I-média décrypte.

 

                                

 

20/11/2016

Feu sur la désinformation... (112)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Trump : Facebook-émissaire et déni de démocratie.

    Élection de Donald Trump, la réaction des éditorialistes : entre Point Godwin et déni de démocratie. Pour Jean Michel Apathie, ce résultat nous oblige à nous « interroger quelquefois sur le suffrage universel ». L’animateur Nagui, rappelle quant à lui, qu’Hitler avait « été élu avant de devenir dictateur ».
    Ces résultats sont « scandaleux », il faut trouver un coupable, un bouc émissaire, les réseaux sociaux sont les premiers accusés « Mark Zukerberg ne peut pas s’exonérer » de sa responsabilité.
    I-média décrypte.

  • 2 : Le zapping d’I-Média

    Élection présidentielle en Autriche : le point Godwin de Calvi.
    « Dérapage » Jean Pierre Pernaut : En plein journal, le présentateur de TF1, fait un parallèle entre les capacités d’accueil des migrants et des sans domicile fixe. Le journaliste a été dénoncé par l’ensemble de la classe médiatique. Jean Pierre Pernaut enregistre pourtant des records d’audiences : 6,3 millions de téléspectateurs.

  • 3 : Agression sexuelle à Arzon, la réinfosphère déjoue la censure.

    Quand la réinfosphère déjoue la censure médiatique : Jeudi 10 novembre, un migrant agresse sexuellement une habitante d’Arzon, un village du Morbihan. L’information est occultée par la presse : Jeudi, vendredi, samedi, aucune information ne parait.
    Dimanche, le site breizh-info publie l’information.
    Lundi, l’ensemble de la classe médiatique finira par publier cette information. Mais, c’est sous l’angle de la « polémique », que le « fait divers » sera abordé.
    I-média réinforme

  • 4 : Les tweets de la semaine

    Etude de Médecin du monde : seul 13.7 % des migrants ont émigré pour fuir la guerre
    Le Préfet de la région Ile-de-France, Jean François Carenco, se dit prêt à passer outre l’avis des maires : « ils gueulent je m’en fous ».

  • 5 : Fin de la grève à I-Télé, décryptage.

    Fin de grève à Itélé, Les salariés du groupe Canal + ont voté la fin du conflit avec la direction de la chaîne. Retour et décryptage de 31 jours de grève, la grève la plus longue dans le secteur audiovisuel depuis 1968.
    I-média décrypte.

 

                                 

13/11/2016

Feu sur la désinformation... (111)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Trump : médias partiaux, impensable victoire !

    « La victoire de Donald Trump est mathématiquement impossible ! » La presse est unanime. Pour BFM, « Trump dépasse Hitler sur l’échelle de la psychopathie ». Quant à Slate, l’élection de Donald Trump correspond à un « cataclysme historique » comparable à l’assassinat de François Ferdinand le 28 juin 1914.
    Pour Ingrid Riocreux, auteur de La langue des médias, le vocabulaire utilisé était différent en fonction des candidats : Clinton “portait des attaques à Trump” , Trump lui ” lançait des boules puantes” !
    Quel est le portrait des candidats dressé par les médias ? Exemple avec France Info : Donald Trump est « soutenu par le Ku Klux Klan », tandis que Hillary Clinton est la « grande copine des stars ».
    Retour sur le traitement médiatique partisan des élections américaines.
    I-Média décrypte.

  • 2 : Le zapping d’I-Média

    Scènes « gênantes » de caricature de Donald Trump et séquences lacrymales diffusées dans l’émission Quotidien sur TMC.
    Pour Daniel Morin et Guillaume Meurice, les pseudos humoristes de France Inter qui ne savent être que dans l’insulte : « c’est le peuple le plus con de la terre qui a voté ».

  • 3 : Élection américaine : le direct de la catastrophe
    Experts, instituts de sondage, journalistes, tous se sont trompés. Parmi eux : Soufian Alsabbagh, « l’Expert » qui se trompe d’analyse sur le plateau de BFM pour enchainer ensuite sur le plateau de l’émission Quotidien de Yann Barthès.
    Sur les plateaux les mines sont « inquiètes, préoccupées ». Sur LCI, Christine Ockrent, journaliste pour France Culture, continue, après les résultats à diaboliser le nouveau président, elle ira même jusqu’à affirmer que Donald Trump est antisémite.
    La surprise pendant ce direct est de taille. C’est la confrontation du monde oligarchique au réel.
  • 4 : Les tweets de la semaine

    France Inter, à travers l’édito de Pablo Mira, fait quasiment un appel à l’assassinat politique, Tandis que, l’ambassadeur de France aux Etats-Unis, Gerard Arnaud, commet une ingérence grossière dans les affaires électorales américaines.

  • 5 : Média : l’heure du mea-culpa

    C’est l’heure du bilan pour les médias qui ont professé la victoire de Clinton. Certains médias font leur mea-culpa : Béatrice Houchard, journaliste à l’Opinion, tweete : « Un jour, il faudra que les journalistes se rappellent que leur (notre) métier est de raconter le monde tel qu’il est, pas comme ils le rêvent »
    Ce Mea-culpa reste minoritaire, il est même étouffé par les Unes de presse annonçant la fin du monde en même temps que l’élection du nouveau président américain.
    I-Média réinforme.

 

                        

06/11/2016

Feu sur la désinformation... (110)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : France Télévisions : De plus en plus chère et de moins en moins d’audiences

    « Panique à France télévisions » : des audiences en berne, des salaires trop élevés. Une conséquence de la politique de la nouvelle présidente du groupe Delphine Ernotte.
    La présidente de France Télévisions a fait de la place à la diversité. En septembre 2015, Delphine Ernotte confiait au micro de Jean Michel Aphatie que la télévision publique devait « résonner avec son public […]. On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans ».
    Cette prise de position politique, de la télévision publique se heurte aujourd’hui à l’attente des téléspectateurs Français. En six mois, Delphine Ernotte, ancienne directrice du groupe Orange, a accéléré le déclin du groupe France télévision.
    I-Média décrypte.

  • 2 : Le zapping d’I-Média

    Nicolas Bedos critique vertement Karine Le Marchand. Elle aurait « rendu sympathique » Marine Le Pen grâce, notamment par le recours à un fond sonore. Un procédé pourtant utilisé pour l’ensemble des candidats interrogés.
    Le camp de migrant de la place Stalingrad évacué à coups de « gaz lacrymogènes ». Pendant les Manifs pour tous, ces mêmes gaz étaient appelés « aérosols » par les médias.

  • 3 : Migrants la leçon lacrymale de France 3

    « Certains de vos commentaires sur l’arrivée des migrants sont insupportables » c’est le titre de l’article de France 3 Midi-Pyrénées du jeudi 27 octobre, qui dénonce la colère des internautes. Après avoir cité quelques commentaires, Fabrice Valéry précise que : « nous ne pouvons pas laisser dire des choses fausses et laisser publier des propos insupportables sur notre page facebook sans réagir ».
    Au pied de cet article figure un encadré écrit par Marie Martin, une véritable leçon de morale : Les internautes de la région Midi-Pyrénées « ont oublié leurs larmes devant le journal de 20 heures qui montrait le petit corps d’Aylan ».
    I-Média réinforme

  • 4 : Les tweets de la semaine

    Sur BFMTV, la spécialiste USA Anne Deysine, porte fièrement un badge « Yo Hillary ».

  • 5 : Décodeurs du monde en guerre contre la réinformation

    Les Décodeurs du Monde dénoncent les « vrais faux sites d’infos locales ». Samuel Laurent rentre en guerre contre les sites de réinformation. Pour lui, ces sites se contentent de faire de la propagande « d’extrême droite ».

 

                          

30/10/2016

Feu sur la désinformation... (109)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, présentée cette semaine par Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Calais : réfugiés, mineurs, deux mensonges médiatiques.

    Évacuation de la jungle de Calais, pour les médias il s’agit de prendre en charge des réfugiés fuyant la guerre, une qualification juridique donnée à tort à des clandestins sans papiers.
    France info publie une photo d’un clandestin de 35 ans qui déclare en avoir 16. Cet âge lui permettrait de rejoindre l’Angleterre, l’Eldorado des clandestins.
    I-Média réinforme.
  • 2 : Le zapping d’I-Média

  • 3 : Tweets d’I-Média