Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2018

Les racines des totalitarismes communistes...

Les éditions VA Press viennent de publier un essai de Guiseppe Gagliano intitulé Les racines des totalitarismes communistes - De la dictature jacobine au gnosticisme marxiste. Spécialiste des questions de stratégie et de philosophie politique, Guiseppe Gagliano, qui est président du Centre d'Etudes Stratégiques Carlo De Cristoforis, à Côme, en Italie, est l'auteur de Guerre et intelligence économique (VA Press, 2017).

 

Gagliano_Les racines des totalitarismes communistes.jpg

" La pensée précède toujours l’action. Cet ouvrage illustre magnifiquement cet adage. Pour comprendre comment certains régimes totalitaires du XXème siècle en sont arrivés à de tels excès, l’auteur suit la longue chaine d’intellectuels qui ont voulu proposer des solutions aux désordres politiques, économiques, sociaux et religieux qu’ils traversaient, par une pensée censée résoudre ces désordres. L’analyse de leur influence est ici décortiquée avec soins, en particulier sous son angle de substitut à une religion révélée en proposant, puis imposant une utopie prophétique de remplacement. Qui se souvient de la pensée de Gracchus Babeuf (le babouvisme), véritable communisme avant l’heure, jusque dans les années qui suivirent la fin de la Terreur ? l’auteur y voit déjà là un frémissement du messianisme. Quel millénarisme a bien pu inspirer les fondateurs et cadres du parti communiste, allant jusqu’à transformer le parti en « ordre monastique », ses cadres en « clergé », son prolétariat en Dieu et une « orthodoxie » le conduisant à remédier aux « schismes » par des purges ? Enfin, pour comprendre le visage de l’altermondialisme, nouveau visage du communisme, la lecture de cet ouvrage est salutaire. "

02/12/2017

Stéphane Courtois : Lénine, l'inventeur du totalitarisme...

Le 28 novembre 2017, Martial Bild recevait, sur TV libertés, Stéphane Courtois, à l'occasion de la sortie de son livre Lénine, l'inventeur du totalitarisme (Perrin, 2017). Historien, spécialiste du communisme, Stéphane Courtois reste l'homme qui dirigé la publication du Livre noir du communisme (Fayard, 1997), ouvrage au retentissement mondial. Un entretien passionnant...

 

                                     

18/11/2017

Cette année-là... (3)

 Dans Cette année-là, l'équipe de la revue Éléments, autour de Patrick Péhèle,  nous fait découvrir sur le plateau de TV Libertés des livres, des chansons, des films, des évènements qui ont marqué la société française en bien ou en mal et qui marquent encore notre présent. Un rendez-vous classé par année, sous le signe d’un retour sur notre passé, avec de la bonne humeur mais aussi un peu d'acidité ! Et on retrouve sur le plateau Nicolas Gauthier, François Bousquet , Thomas Hennetier et Christophe A. Maxime...

 

                                  

06/11/2017

La révolution bolchevique...

La revue Communisme, dirigée par Stéphane Courtois, consacre son numéro annuel, centième anniversaire oblige, à 1917 - La révolution bolchevique. Coordonnateur du célèbre Livre noir du communisme, Stéphane Courtois vient de publier une biographie politique de Lénine. 

 

Communisme_1917 La révolution bolchévique.jpg

" Russie. Février 1917. La Première Guerre mondiale dure depuis trois ans. Des mouvements sociaux d’ampleur et d’intensité variables éclatent sur tout le territoire de l’empire. En cause : le poids économique de la guerre, les pertes subies sur le front, la stratégie du tsar. Face au refus des troupes de réprimer les manifestations, Nicolas II est bientôt contraint d’abdiquer. Mais les premiers enthousiasmes de la révolution de Février disparaissent lorsque survient Octobre. Parvenus au pouvoir, les bolcheviks mettent en place un appareil d’État terriblement répressif : établissement d’une police politique, la Tcheka, création de l’Armée rouge, organisation de la pénurie, voire de la famine, pour mieux contrôler les villes et les campagnes…Consacré à la révolution d’Octobre proprement dite, cet ouvrage décrypte le coup d’État de Lénine et du parti bolchevique le 7 novembre 1917 à Saint-Pétersbourg, coup d’État qui fit taire les autres acteurs majeurs des premiers mois insurrectionnels, notamment les paysans. Réunissant une équipe internationale d’historiens spécialisés, 1917. La révolution bolchevique donne un aperçu original, fondé sur les recherches les plus récentes, de cet événement central qui bouleversa l’histoire du XXe siècle."

05/10/2017

L'inventeur du totalitarisme...

Les éditions Perrin viennent de publier une biographie politique du chef des bolcheviks, Vladimir Ilitch Oulianov, signée par Stéphane Courtois et intitulée Lénine, l'inventeur du totalitarisme. Historien, Stéphane Courtois reste l'homme qui dirigé la publication du Livre noir du communisme (Fayard, 1997), ouvrage au retentissement mondial.

 

Courtois_Lénine.jpg

" La biographie politique de Lénine, l'homme qui a fait basculer le monde dans le XXe siècle – l'époque des totalitarismes communistes, fascistes et nazi – par Stéphane Courtois, le maitre d'œuvre du Livre noir du communisme, best-seller mondial.

La biographie la plus attendue du centenaire de 1917, fruit d'une vie de travail consacrée à l'étude du communisme.
A rebours de l'idée dominante qui dédouane Lénine pour mieux accabler Staline, Stéphane Courtois établit comment le jeune intellectuel radical – marqué au fer rouge par l'exécution de son frère aîné – a pensé, voulu puis instauré une dictature idéologique impitoyable, inventant les concepts (révolution mondiale, dictature du prolétariat, parti-État, centralisme démocratique, économie planifiée, terreur de masse) et les instruments (parti unique, police politique, Armée rouge, goulag...) du totalitarisme qui devait signer les horreurs du XXe siècle.
D'emblée, Vladimir Ilitch Oulianov se distingue des autres opposants au tsarisme en s'opposant non seulement aux libéraux et aux démocrates, mais aussi à toutes les mouvances socialistes, qu'il vitupère à coups d'écrits et de discours incendiaires. Aidé par une force de conviction peu commune, il choisit de s'appuyer sur une minorité de révolutionnaires professionnels dévoués plutôt que sur l'agrégation des masses. Cette faiblesse apparente fait sa force : elle lui permet d'avancer dans l'ombre pour mieux se préparer à l'exercice du pouvoir, qu'il conquiert à la hussarde en octobre 1917. Nourri des échecs de la Révolution française puis de la Commune, il le conserve en l'étendant par un recours systématique à la violence conjugué à un rare opportunisme politique. Ainsi parvient-il à gagner la guerre civile puis à assurer son emprise sur la société, faisant table rase au profit de son disciple et successeur.
Une prose limpide au service d'une démonstration implacable. "

20/09/2017

Les complices...

Les éditions Grasset viennent de publier, sous le titre Les complices, le troisième tome d'Une histoire mondiale du communisme, ouvrage monumental signé par Thierry Wolton. Journaliste et historien, Thierry Wolton a publié de nombreux ouvrages consacré au communisme comme Le KGB en France (Grasset, 1985) ou Le Grand recrutement (Grasset, 1993).

Wolton_Communisme_les complices.jpg

" Après Les Bourreaux (tome 1, le communisme d’en haut, du côté du pouvoir) et Les Victimes (tome 2, le communisme d’en bas, du côté de la société), Thierry Wolton achève sa monumentale trilogie «  Une histoire mondiale du communisme  » par ce dernier volume  : Les Complices (le communisme dans les têtes).
L’auteur s’attache, dans ce volet de son essai d’investigation historique, à tous ceux qui ont permis au communisme de prospérer avec un tel succès dans l’espace et avec une telle longévité dans le temps.
Les dizaines de PC dans le monde avec leurs millions d’adhérents  ; l’aveuglement idéologique de la quasi-totalité des intellectuels de l’époque  ;   la complaisance de la plupart des responsables politiques occidentaux à l’égard des régimes marxistes-léninistes  ; l’aide apportée par les capitalistes cupides aux économies socialistes  : autant de visages et de formes de complicité.
A l’heure du bilan, maintenant qu’il est établi que l’espoir s’est mué en tragédie, les responsabilités apparaissent multiples et planétaires, ce qui rend ce passé si douloureux et la volonté de l’oublier impérieuse. Regarder ces vérités en face, sans honte mais sans concession, est pourtant une nécessité si l’on veut comprendre notre époque, héritage direct de ce siècle communiste achevé.
Fidèle à sa méthode, Thierry Wolton brosse ici un grand récit ponctué de témoignages, d’anecdotes, d’analyses qui viennent compléter sa réflexion. Il montre aussi combien cette aventure humaine a façonné le visage de notre nouveau siècle, faisant de cette Histoire mondiale du communisme un livre au présent. 
Sa trilogie, saluée par la critique et les meilleurs spécialistes, fait déjà date dans l’historiographie du communisme. "