Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2018

Effondrement, collapsologie, catastrophisme : l’heure serait-elle à la fin du monde ?...

Dans cette émission du Plus d’Éléments, diffusée par TV Libertés, l'équipe de la revue, autour d'Olivier François, évoque, à l'occasion de la sortie du nouveau numéro, les risques d'effondrement de la civilisation mais également Mélenchon et les Insoumis en butte à la question migratoire, l’inquiétant phénomène des études scientifiques bidons et « Saint-Ex » loin des clichés. On trouvera sur le plateau François Bousquet, rédacteur en chef, Patrick Lusinchi, directeur artistique, Fabien Niezgoda et Christophe A. Maxime.

                                 

28/11/2018

Quand les Etats-Unis vassalisent la France...

Vous pouvez ci-dessous découvrir un entretien passionnant avec Christian Harbulot, réalisé par Edouard Chanot et diffusé le 21 novembre 2018 sur Sputnik, dans lequel il évoque la vassalisation de la France par les États-Unis. Directeur de l’École de guerre économique et spécialiste de l'intelligence économique, Christian Harbulot a récemment  publié Fabricants d'intox (Lemieux, 2016) et Le nationalisme économique américain (VA Press, 2017).

 

                                

25/11/2018

Feu sur la désinformation... (210)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours de Nicolas Faure.

Au sommaire :

  • 1 : Les gilets jaunes face aux medias
    Après une mobilisation extrêmement importante, les gilets jaunes annoncent une grande manifestation à Paris ce samedi. Cette France enracinée semble intriguer et même inquiéter de nombreux journalistes. Au point de tenter de diaboliser le mouvement ?.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média 
    Dans un discours politique, Jean-Luc Mélenchon évoque la « nouvelle France », celle de l’immigration. Un aveu de la transformation de la population française auquel François Durpaire apporte un écho singulier en évoquant la chance que la Francophonie soit aujourd’hui portée par l’évolution démographique de l’Afrique.
    Pendant ce temps, Jean Lassalle enfile son gilet jaune à l’Assemblée nationale et fait le sourd aux remontrances de Richard Ferrand. Quant à la surdité de Macron face au peuple, elle est saluée sur les ondes de France Inter par Gilles Legendre, président du groupe La République en Marche à l’Assemblée Nationale..

  • 3: Les médias découvrent la France d’avant
    Avec les gilets jaunes, les journalistes parisiens découvrent la France périphérique. Cette France blanche, européenne, que certaines autorités médiatiques et politiques voudraient voir en moins grand nombre dans les médias. Mais cette France là fait de la résistance.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Des gilets jaunes interceptent des clandestins dans un camion avant de se rendre à Paris pour la grande manifestation de samedi 23. Une manifestation qui, selon Laurence Rossignol, fait de l’ombre à un rassemblement contre les violences faites aux femmes !
    Moins amusant, une promotion de Saint-Cyr a été débaptisée au nom du politiquement correct.
  • 5 : Pacte pour les migrations, débat interdit ?
    Politiquement et médiatiquement, le Pacte de l’ONU pour les migrations est âprement discuté dans de nombreux pays d’Europe. En France, le traitement médiatique semble minimal… à l’exact inverse des enjeux civilisationnels.

 

                                 

18/11/2018

Feu sur la désinformation... (209)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours de Nicolas Faure.

Au sommaire :

  • 1 : Les gilets jaunes, aussi « fachos » que fâchés ?
    Ce samedi 17 novembre, la contestation des gilets jaunes s’incarne dans les rues et sur les routes françaises. Né d’une contestation de la hausse des taxes sur l’essence, ce mouvement populaire est-il noyauté par l’extrême-droite comme semble le penser plusieurs observateurs ? Les gilets jaunes sont très fâchés. Sont-ils aussi un peu « fachos » ?
  • 2 : Le Zapping d’I-Média 
    Maggy Biskupski, policière engagée pour la défense des forces de l’ordre dans les médias, s’est donné la mort avec son arme de service. Un triste événement qui interpelle… Tout comme le refus du débat sur la question de la PMA chez LREM. Un parti qui sanctionne le fait de simplement évoquer le « lobby LGBT ».
    Pendant ce temps-là, le Breton Francis Joyon perpétuait la tradition européenne du dépassement de soi et remportait la Route du Rhum 2018.

  • 3: Macron et Trump, de l’armistice à la guerre ?
    Lors de la commémoration de l’armistice de la 1re guerre mondiale, Emmanuel Macron a multiplié les erreurs diplomatiques. Au point de fâcher Donald Trump et de créer une petite crise entre les deux hommes. Retour sur une cérémonie dédiée à la paix qui a fini par tourner au conflit.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Plus de Mohammed mort en 14-18 que de Martin ? Le choix très militant de titrage du Parisien interroge. Tout comme celui, encore plus vicieux, du Monde qui illustre un article sur la montée de l’antisémitisme avec des symboles… catholiques !
  • 5 : Macron et Facebook à marche forcée vers 1984
    C’est une annonce qui a de quoi effrayer les amoureux de la liberté d’expression. Emmanuel Macron et Facebook ont annoncé un partenariat pour censurer, notamment, les discours dits « de haine ». Une coopération approfondie entre les deux entités qui laisse très sérieusement planer la menace d’une dérive autoritaire.

 

 

                                    

17/11/2018

Soros et la Société ouverte...

Vous pouvez découvrir ci-dessous un entretien donné par Pierre-Antoine Plaquevent à Xavier Moreau pour Stratpol et consacré au personnage de George Soros. Pierre-Antoine Plaquevent est journaliste indépendant. Il anime le site métapolitique Les Non-Alignés et vient de publier Soros et la société ouverte (Le Retour aux Sources, 2018).

 

                                

11/11/2018

Feu sur la désinformation... (208)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours de Nicolas Faure.

Au sommaire :

  • 1 : Macron. Après le léchage, le lâchage ?
    Clip de propagande critiqué, exagérations sur un retour des années 30, surdité face à la grogne des Français et, dernièrement, propos sur Pétain, les derniers jours du Président de la République ont été très compliqués. Les médias dominants lâchent-ils Emmanuel Macron ?
  • 2 : Le Zapping d’I-Média 
    Sur le plateau de Touche pas à mon poste, un Gilles Verdez hystérique appelle à censurer totalement Zemmour tandis que Thinkerview, média libertaire de gauche diffusé sur Youtube, donne la parole à Laurent Obertone sur son dernier livre.

  • 3: Malgré l’hystérie médiatique, Donald Trump en position de force
    Défaites pour les uns, victoire pour les autres, la belle performance de Donald Trump pour les élections de mi-mandat ne laisse personne indifférent. Et pendant que les médias mettent en avant les nouveaux visages des minorités démocrates, le Président des Etats-Unis semble bien parti pour être le favori des élections présidentielles de 2020 !
  • 4 : Les tweets de la semaine
    L’entreprise Google s’installera peut-être à Berlin dans l’ancien siège de la Stasi ! Si on en croit Breizh-Info, qui décode à nouveau « Les Décodeurs » du Monde, l’immeuble pourrait bien être partagé par d’autres entités. Les « zouaves » de Paris Match pourraient d’ailleurs également y avoir un bureau.
  • 5 : Violences d’Halloween, les médias en mode mineur
    Ultra-violence durant la nuit d’Halloween. La fameuse « purge » annoncée sur les réseaux sociaux a bien eu lieu. De nombreux Français, dont notamment des policiers, en ont fait les frais. Et si cette « purge » ponctuelle n’était finalement qu’une nuit de violences presque banale parmi d’autres ?