Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2016

Feu sur la désinformation... (117)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Berlin : concert médiatique autour d’un « camion fou ».
    Lundi 19 décembre, attentat à Berlin, un djihadiste précipite un 35 tonnes au milieu d’un marché de Noël. Les gros titres et les dépèches médiatiques font disparaitre le djihadiste en personnifiant le camion devenu "fou".
    I-Média décrypte.
  • 2 : Le zapping d’I-média
    « Times Magazine » et « C dans l’air » présentent une photo d' allemands traversant un pont détruit en 1945. Cette image est censé nous rappeler qu’il y a peu les européens étaient eux aussi des "migrants". Cette idée est une désinformation par la novlangue : car le mot « migrant » ne pouvait être utilisé puisqu’il s’agissait d’allemand qui se déplaçaient à l’intérieur du territoire allemand...

  • 3 : Berlin : dérapages des « experts »
    Quelques heures après l’attentat il faut donner la parole aux différents « experts » pour comprendre et décrypter. C’est aussi l’heure des dérapages des poids lourd de l’expertise : Pour Mathieu Guidère l’attentat de Berlin s’explique par la « frustration des migrants », pour le député Michel Pouzol la plupart des attentats en France viennent de français de souche.
    I-Média réinforme.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Propagande transgenre avec la Une de « National Geographic » qui affiche en couverture Avery Jackson une « fille » trans de 9 ans.
    Séquence émotionnelle pour la propagande de guerre en Une du « Monde » : Un père dit adieu à son fils. Dans le reflet d’un car, un couple semble en instance de séparation.
  • 5 : « Migrants » : la désintox en pleine intox
    Le 08 décembre « Libération » publiait dans sa rubrique « Désintox » un article intitulé « Migrant : comment la fachosphère intoxique en recyclant des données publiques », en cause un article paru sur le site Fdesouche intitulé « la preuve que les ONG sont complices des passeurs ».
    Quand la désintox devient l’arroseur arrosé, i-Média décrypte.

 

                                       

18/12/2016

Feu sur la désinformation... (116)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Alep, propagande de guerre : Ci-gît la vérité.
    Le 12 décembre l’armée syrienne reprend une grande partie des quartiers Est d’Alep. Des images de scènes de liesse nous parviennent. Pour les médias occidentaux il s’agit de propagande. « Alep une fin dans le sang et les flammes » : Les médias français dénoncent des exactions et des atrocités sans qu’aucun journaliste ne soit sur place.
    I-Média décrypte.
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Alep, recyclage de la photo du petit Omran : une photo d’enfant pour faire passer une propagande de guerre.
    Sophie Mazel au micro de Jean Jacques Bourdin sur RMC affirme que « la réinformation ne se rectifie pas quand elle se trompe ». Un professeur de lettre qui parle sans rien savoir. Le monde médiatique se défend face à la défiance des français en affirmant que les médias de réinformation mentent plus que les médias mainstream.

  • 3 : Sevran, le bled en France
    Le 07 décembre, France 2 diffusait dans son 20 heures une séquence montrant que les femmes étaient indésirables dans les bars à Sevran. La séquence est décriée par la presse qui refuse de faire le lien avec l’islam. Bobard de Maurice Szafran dans le grand journal, qui affirme qu’en Corse la situation est identique.
    I-Média réinforme.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Maggi petite chrétienne Copte tuée au Caire dans l’attentat islamiste, une photo occultée dans les médias
    Valls et Macron présentés dans les médias comme des candidats antisystème alors qu’ils sortent tous deux du gouvernement.
  • 5 : Philippot, Marion : un conflit sous l’œil des médias
    Semaine de règlements de compte par voie médiatique entre Marion Maréchal Le Pen et Florian Philippot, sur fond de politique familiale. Alors que Florian Philippot déclare que Marion est isolée sur la scène politique, Marion demande à Philippot de ne pas définir la ligne du Front national seul sur BFM.
    I-Média décrypte.

 

                                

04/12/2016

Feu sur la désinformation... (114)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : IVG délit d’entrave numérique délit d’opinion
    Délit d’entrave numérique, le gouvernement tente de mettre en place un délit d’opinion sur internet. Pour Libération « les réacs sont à l’attaque », « ils s’exhument des arguments d’un autre âge » et « éclipsent le fond » du débat. De son coté Numérama le site spécialisé dans la défense des libertés sur internet, disparait des radars.
    I-Média décrypte
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Natacha Polony déclare sur le plateau de « C l’Hebdo » : « Les journalistes, qui ont pour mission de dire ce qu’ils voient : le réel et d’essayer d’en décrypter ses rouages, ont tendance très souvent à dire ce qu’ils voudraient que soit le réel, ce qu’est le bien et le mal ».

  • 3 : Tom Villa, « L’humoriste » de SLT insulte Robert Ménard, quand l’insulte remplace l’humour
    Samedi 26 novembre, Robert Ménard était l’invité de « Salut les terriens » l’émission de Thierry Ardisson. Le maire de Béziers quitte le plateau au bout de 5 minutes après avoir été insulté par « l’humoriste » Tom Villa.
    Les humoristes nouveaux bourreaux de la pensée unique. Hier, les commissaires politiques prononçaient leurs sentences sur un ton grave, Aujourd’hui, les « humoristes » des radios et télévisions prononcent une peine de mort à coup de mots, à coup de dérision.
    I-Média réinforme.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Illustration de la laïcité vue par les socialistes qui reprochent à Valérie Boyer, la porte-parole de François Fillon, de porter une croix sur le plateau de France 2. Mais le même élu socialiste souhaite une bonne fête de « Aïd-El-Kebir » aux musulmans.
  • 5 : Auto bobard du Monde : quand l’article dément le titre
    « Plusieurs centaines de civils fuient un quartier d’Alep repris par les troupes gouvernementales » c’est le titre d’un article du Monde du 27 novembre. Un auto bobard du journal le Monde : le corps de l’article contredit tout simplement le titre.

 

                          

 

27/11/2016

Feu sur la désinformation... (113)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Primaire de la droite : sondages et médias à côté de la plaque.
    Primaires de la droite : Les médias et les instituts de sondages se sont encore une fois trompés. Sarkozy présenté comme le candidat de la droite a été éliminé au premier tour, Juppé, le candidat des médias est largement devancé par François Fillon. Seul quelques journalistes auront le courage de faire leur mea-culpa.
    I-Média décrypte.
  • 2 : Le zapping d’I-média
    Facebook désire supprimer la publicité pour les sites qui « colportent de fausses informations ». Quid de la publicité pour les médias officiels, l’Express ( groupe Drahi) avait diffusé un bobard le 11 aout 2015 :« le fantasme de la présence de terroristes parmi les migrants ».
    Les médias ne retiennent pas les erreurs du passé : Après avoir prédit la victoire du non au Brexit, la victoire d’Hillary Clinton pour les élections américaine, Daniel Cohn-Bendit, chroniqueur pour Europe 1 ( groupe Lagardère -Qatar) explique qu’Angela Merkel est « inoxydable » et sera, de manière certaine, la prochaine chancelière.

  • 3 : Ali Juppé, catho Fillon : portrait des candidats
    Portrait des candidats dressé par les médias : la réinfosphère impose le surnom d’Ali Juppé et la presse vole au secours de son candidat : ce surnom est « dégueulasse ». Pour les médias, François Fillon doit être diabolisé : c’est un candidat ultra-catholique, ultra-conservateur, ultra-anti avortement, ultra-anti mariage pour tous et ultra pro Poutine. La presse évoque le retour de la « droite conservatrice », pour la revue Politis c’est le retour aux « années 30 ».
    I-Média réinforme
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Arzon : Malgré une deuxième agression sexuelle, le parisien titre « les identitaires effraient plus que les migrants ».
    Pour l’obs, dans le cadre de la campagne pour la primaire, les « trolls de Poutine » auraient donné un coup de pouce à Fillon, article à mi-chemin entre le comique et le complotisme.
  • 5 : Campagne VIH l’Union de Reims dénonce ses lecteurs.
    Campagne de prévention contre du VIH à destination de la communauté homosexuelle, le journal l’Union de Reims, met au pilori les commentaires de ses lecteurs. C’est le mur de la honte.
    I-média décrypte.

 

                                

 

20/11/2016

Feu sur la désinformation... (112)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Trump : Facebook-émissaire et déni de démocratie.

    Élection de Donald Trump, la réaction des éditorialistes : entre Point Godwin et déni de démocratie. Pour Jean Michel Apathie, ce résultat nous oblige à nous « interroger quelquefois sur le suffrage universel ». L’animateur Nagui, rappelle quant à lui, qu’Hitler avait « été élu avant de devenir dictateur ».
    Ces résultats sont « scandaleux », il faut trouver un coupable, un bouc émissaire, les réseaux sociaux sont les premiers accusés « Mark Zukerberg ne peut pas s’exonérer » de sa responsabilité.
    I-média décrypte.

  • 2 : Le zapping d’I-Média

    Élection présidentielle en Autriche : le point Godwin de Calvi.
    « Dérapage » Jean Pierre Pernaut : En plein journal, le présentateur de TF1, fait un parallèle entre les capacités d’accueil des migrants et des sans domicile fixe. Le journaliste a été dénoncé par l’ensemble de la classe médiatique. Jean Pierre Pernaut enregistre pourtant des records d’audiences : 6,3 millions de téléspectateurs.

  • 3 : Agression sexuelle à Arzon, la réinfosphère déjoue la censure.

    Quand la réinfosphère déjoue la censure médiatique : Jeudi 10 novembre, un migrant agresse sexuellement une habitante d’Arzon, un village du Morbihan. L’information est occultée par la presse : Jeudi, vendredi, samedi, aucune information ne parait.
    Dimanche, le site breizh-info publie l’information.
    Lundi, l’ensemble de la classe médiatique finira par publier cette information. Mais, c’est sous l’angle de la « polémique », que le « fait divers » sera abordé.
    I-média réinforme

  • 4 : Les tweets de la semaine

    Etude de Médecin du monde : seul 13.7 % des migrants ont émigré pour fuir la guerre
    Le Préfet de la région Ile-de-France, Jean François Carenco, se dit prêt à passer outre l’avis des maires : « ils gueulent je m’en fous ».

  • 5 : Fin de la grève à I-Télé, décryptage.

    Fin de grève à Itélé, Les salariés du groupe Canal + ont voté la fin du conflit avec la direction de la chaîne. Retour et décryptage de 31 jours de grève, la grève la plus longue dans le secteur audiovisuel depuis 1968.
    I-média décrypte.

 

                                 

13/11/2016

Feu sur la désinformation... (111)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Trump : médias partiaux, impensable victoire !

    « La victoire de Donald Trump est mathématiquement impossible ! » La presse est unanime. Pour BFM, « Trump dépasse Hitler sur l’échelle de la psychopathie ». Quant à Slate, l’élection de Donald Trump correspond à un « cataclysme historique » comparable à l’assassinat de François Ferdinand le 28 juin 1914.
    Pour Ingrid Riocreux, auteur de La langue des médias, le vocabulaire utilisé était différent en fonction des candidats : Clinton “portait des attaques à Trump” , Trump lui ” lançait des boules puantes” !
    Quel est le portrait des candidats dressé par les médias ? Exemple avec France Info : Donald Trump est « soutenu par le Ku Klux Klan », tandis que Hillary Clinton est la « grande copine des stars ».
    Retour sur le traitement médiatique partisan des élections américaines.
    I-Média décrypte.

  • 2 : Le zapping d’I-Média

    Scènes « gênantes » de caricature de Donald Trump et séquences lacrymales diffusées dans l’émission Quotidien sur TMC.
    Pour Daniel Morin et Guillaume Meurice, les pseudos humoristes de France Inter qui ne savent être que dans l’insulte : « c’est le peuple le plus con de la terre qui a voté ».

  • 3 : Élection américaine : le direct de la catastrophe
    Experts, instituts de sondage, journalistes, tous se sont trompés. Parmi eux : Soufian Alsabbagh, « l’Expert » qui se trompe d’analyse sur le plateau de BFM pour enchainer ensuite sur le plateau de l’émission Quotidien de Yann Barthès.
    Sur les plateaux les mines sont « inquiètes, préoccupées ». Sur LCI, Christine Ockrent, journaliste pour France Culture, continue, après les résultats à diaboliser le nouveau président, elle ira même jusqu’à affirmer que Donald Trump est antisémite.
    La surprise pendant ce direct est de taille. C’est la confrontation du monde oligarchique au réel.
  • 4 : Les tweets de la semaine

    France Inter, à travers l’édito de Pablo Mira, fait quasiment un appel à l’assassinat politique, Tandis que, l’ambassadeur de France aux Etats-Unis, Gerard Arnaud, commet une ingérence grossière dans les affaires électorales américaines.

  • 5 : Média : l’heure du mea-culpa

    C’est l’heure du bilan pour les médias qui ont professé la victoire de Clinton. Certains médias font leur mea-culpa : Béatrice Houchard, journaliste à l’Opinion, tweete : « Un jour, il faudra que les journalistes se rappellent que leur (notre) métier est de raconter le monde tel qu’il est, pas comme ils le rêvent »
    Ce Mea-culpa reste minoritaire, il est même étouffé par les Unes de presse annonçant la fin du monde en même temps que l’élection du nouveau président américain.
    I-Média réinforme.