Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2017

Feu sur la désinformation... (159)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et présentée cette semaine par Michel Geoffroy et Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Prénoms, le palmarès des provocations
    Les prénoms communautaires à la mode. Provocation et Islamisation s'offrent une place de choix dans le classement français des prénoms les plus donnés. Le prénom : marqueur social nécessaire pour la réussite ou marqueur identitaire ?
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Elisabeth Lévy charge les humoristes de France Inter. « Les humoristes sont devenus les chiens de garde de la pensée unique ». Réponse immédiate du chroniqueur Alex Vizorek. « Je pense que mes petits camarades et moi, on préfèrera toujours être du côté des bien-pensants que du côté des mal-réfléchissants".

  • 3 : Les médias auxiliaires de justice ?
    Disparition de Maëlys, le procureur de la République de Grenoble a ouvert une enquête pour violation du secret de l’instruction. Dans cette affaire, de nombreux éléments secrets relatifs à l’enquête ont été publiés dans les médias. Des fuites qui suscitent plusieurs interrogations : Quel est le rôle de la presse dans les affaires criminelles ? La justice peut-elle être indépendante des médias ?
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Nemo a fait pipi !! Le labrador des Macron est l’objet de toutes les attentions médiatiques. L’AFP a révélé que Nemo avait uriné sur une cheminée de L’Elysée. Un journaliste a rédigé la dépêche, un rédacteur en chef l’a validée. L'agence française de propagande innove dans l'information "pipi-caca" alors que les chiens se succèdent à l'Elysée depuis 50 ans. .
  • 5 : Portrait piquant : Patrick Cohen
    Nicolas Faure dresse le portrait piquant de Patrick Cohen. Alternant Europe 1 et France 5, le journaliste porte sa voix dans de nombreux médias. Il y prêche la censure et le politiquement correct.

 

                                  

22/10/2017

Feu sur la désinformation... (158)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Ultra droite la menace d'attentat qui fait pschitt
    Émoi dans les médias : interpellation des membres d'une cellule d'ultra droite accusée de préparer un attentat. Une belle occasion d'amalgame avec le FN et l'Action française. Sauf qu'un article de 2 pages du Monde dégonfle l'affaire. Il n’y a rien de tangible dans ce projet d'attentat.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Si les immigrés n’étaient pas venus, « la France aurait 5.6 % de médecins en moins, 14.3% d’ouvrier en moins… » Le média digital BRUT a diffusé un clip de propagande expliquant que rien n’aurait été possible en France sans l’immigration. La diffusion de ce clip pose un problème fondamental en termes de liberté d’expression : affirmer le contraire, affirmer que l’immigration n’est pas bénéfique pour la France reviendrait à s’exposer à des sanctions judiciaires pour provocation à la haine raciale.

  • 3 : Balance ton porc : la culpabilité de l’homme blanc dominateur
    Après l’affaire Weinstein, la parole des femmes sur le harcèlement sexuel se libère. Avec le hashtag #balancetonporc, cette « libération » est devenue dénonciatrice, et même revancharde. De leur côté les médias n’ont ciblé que l’homme blanc dominateur, sans soulever les problèmes de harcèlement liés à l’immigration.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Bobard calculette pour RFI ! Le 14 octobre avait lieu à Belfast une manifestation pour la légalisation de l’avortement. Alors que les médias anglo-saxons évoquaient des centaines de manifestants, RFI a multiplié ce chiffre et a parlé de milliers de manifestants.
  • 5 : Omar Sy Knock out
    Polémique entre Eric Zemmour et Omar Sy. Après de vifs échanges par médias interposés, l’acteur a décidé de mettre fin à la promotion du film Knock dont il est la vedette. Une raison mise en avant qui relève en fait du prétexte. Le film politiquement correct est étrillé par la presse : un film rongé par la bêtise, un véritable navet.

                             

15/10/2017

Feu sur la désinformation... (157)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Cohen contre Zemmour entre censure et mépris.
    Zemmour et Naulleau, invités de « C à vous » sur France 5. Pendant 25 minutes, Anne Elisabeth Lemoine, comme Patrick Cohen, ont tout fait pour isoler et blâmer Eric Zemmour. Deux visions du journalisme se sont affrontées : la liberté d’expression d’un côté et la censure au service du politiquement correct de l’autre.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Individualisme poussé à l’extrême... Dimanche 8 octobre, dans l’émission Salut les terriens, le youtubeur Jeremstar a annoncé qu’il allait se marier avec… Lui-même : « Je pense que finalement je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi extraordinaire que moi-même ». La blague est d’autant plus gênante que le narcissique Jeremstar s’est mis en scène en essayant des robes de mariée.

  • 3 : Dove victime de l’hystérie « antiraciste »
    Une publicité pour le savon Dove s'attire les foudres du politiquement correct. Un photomontage enflamme Twitter, les médias suivent en dénonçant une publicité raciste... Une femme de couleur se transformerait en femme blanche sous l’effet du gel douche. Mais la publicité a été volontairement tronquée pour y voir un message haineux et les médias sont tombés dans le panneau de l’hystérie « antiraciste ».
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Bertrand Cantat en Une des Inrocks, L'ancien membre du groupe Noir Désir revient sur la scène médiatique et fait la couverture du journal bobo. Le chanteur y fait la promotion de son nouvel album dans lequel il vante l’immigration de masse et l’accueil des clandestins. Une leçon de morale difficile à entendre venant de l’homme qui a massacré à coup de poings sa compagne Marie Trintignant.
  • 5 : Attentat de Marseille : Opération diversion, le préfet limogé
    Attaque terroriste à Marseille par un clandestin tunisien délinquant. Le gouvernement fait croire à des dysfonctionnements administratifs. Une version reprise en cœur par les journalistes qui n’ont pas pris la peine de lire le rapport de l'Inspection Générale de l'Administration. La paresse journalistique au service de la communication gouvernementale.

                           

08/10/2017

Feu sur la désinformation... (156)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Attentat à Marseille, les mots tabous des médias
    Attentat terroriste à Marseille, Dimanche 1er octobre le clandestin Ahmed Hanachi égorge 2 jeunes femmes, Mauranne et Laura, à la Gare Saint Charles de Marseille. Pour les médias certains mots vont devenir tabous : égorgement, clandestin, et même terroriste. Le but ? édulcorer le réel en taisant des éléments essentiels à l’information.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    La député Danièle Obono nie le concept de radicalisation. Invitée sur le plateau de BFMTV dimanche 1er octobre, l’élue de la France Insoumise a affirmé qu’un chauffeur de bus qui refuserait de conduire son véhicule après que ce dernier ait été utilisé par une femme relèverait plus du sexisme que de la radicalisation islamique.

  • 3 : Bad buzz orchestré pour Angot, la folle à Ruquier
    Clash violent sur France 2 dans l’émission On n’est pas couché entre la chroniqueuse Christine Angot et l’auteur Sandrine Rousseau. Après avoir quitté le plateau pendant une vingtaine de minutes, la chroniqueuse a provoqué les pleurs de l’invité. La séquence est violente, même indécente, et fait le buzz sur internet. Cette scène semble surtout avoir été orchestrée pour faire remonter les audiences de l’émission phare de France 2.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le Monde des Religions censure un article pour avoir évoqué l’association SOS Chrétien d’Orient. Le 3 octobre, un utilisateur de twitter a signalé au journal que l’association est « d’extrême droite et pro Assad ». Quelques instants plus tard, le journal a retiré l’article tout en présentant ses excuses.
  • 5 : Las Vegas, la piste DAESH ne fait pas recette.
    Fusillade meurtrière à Las Vegas dans la nuit de dimanche à lundi 2 octobre. Malgré les revendications de DAESH, le gouvernement américain comme les médias restent perplexes. Pour les médias il faut trouver un nouveau bouc émissaire : le 2ème amendement qui érige le port d’arme en droit constitutionnel.

                          

Feu sur la désinformation... (156)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Attentat à Marseille, les mots tabous des médias
    Attentat terroriste à Marseille, Dimanche 1er octobre le clandestin Ahmed Hanachi égorge 2 jeunes femmes, Mauranne et Laura, à la Gare Saint Charles de Marseille. Pour les médias certains mots vont devenir tabous : égorgement, clandestin, et même terroriste. Le but ? édulcorer le réel en taisant des éléments essentiels à l’information.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    La député Danièle Obono nie le concept de radicalisation. Invitée sur le plateau de BFMTV dimanche 1er octobre, l’élue de la France Insoumise a affirmé qu’un chauffeur de bus qui refuserait de conduire son véhicule après que ce dernier ait été utilisé par une femme relèverait plus du sexisme que de la radicalisation islamique.

  • 3 : Bad buzz orchestré pour Angot, la folle à Ruquier
    Clash violent sur France 2 dans l’émission On n’est pas couché entre la chroniqueuse Christine Angot et l’auteur Sandrine Rousseau. Après avoir quitté le plateau pendant une vingtaine de minutes, la chroniqueuse a provoqué les pleurs de l’invité. La séquence est violente, même indécente, et fait le buzz sur internet. Cette scène semble surtout avoir été orchestrée pour faire remonter les audiences de l’émission phare de France 2.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le Monde des Religions censure un article pour avoir évoqué l’association SOS Chrétien d’Orient. Le 3 octobre, un utilisateur de twitter a signalé au journal que l’association est « d’extrême droite et pro Assad ». Quelques instants plus tard, le journal a retiré l’article tout en présentant ses excuses.
  • 5 : Las Vegas, la piste DAESH ne fait pas recette.
    Fusillade meurtrière à Las Vegas dans la nuit de dimanche à lundi 2 octobre. Malgré les revendications de DAESH, le gouvernement américain comme les médias restent perplexes. Pour les médias il faut trouver un nouveau bouc émissaire : le 2ème amendement qui érige le port d’arme en droit constitutionnel.

                          

01/10/2017

Feu sur la désinformation... (155)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : AfD au Bundestag : le retour de l’Allemagne nazie ?
    Percée de l’AfD aux élections législatives allemandes. Le parti identitaire récupère 94 sièges au Bundestag et déstabilise Merkel. La presse française va traiter ces élections en reprenant le slogan des anti Afd, et en diffusant une fausse traduction d’une déclaration d'un cadre du parti. Pour les journalistes français, les nazis sont de retour au Bundestag.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    La légalisation de la PMA poussée par les médias. Alors que la question de la procréation médicalement assistée a été sortie de l’agenda politique par Emmanuel Macron, la thématique sociétale revient de manière récurrente dans les médias pour « éduquer » les consciences. Sophia Aram, "humoriste" sur France Inter, renie directement les principes démocratiques et réclame une ordonnance sur la PMA pour « s’épargner des débats qui nous fatiguent déjà ».

  • 3 : Ecriture inclusive : novlangue féministe dès le CE2
    L’éditeur Hatier publie le premier manuel scolaire en écriture inclusive. Il s’engage contre « une langue sexiste ou le masculin domine ». Pour Raphael Enthoven, chroniqueur sur Europe 1, « on assiste à une réécriture qui appauvrit le langage exactement comme le novlangue dans 1984 ». La polémique est lancée et la presse est divisée.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le Monde publie un « manifeste pour un nouveau média citoyen » visant à se positionner à contrepied d’une « idéologie dominante ». Alors que ce média n’existe pas encore, il bénéficie déjà, d’une promotion extraordinaire. A regarder de plus près, ce « nouveau média » ne parait pas si « nouveau » : Il se veut ouvertement immigrationniste et pour le changement des mœurs. Le créneau apparait comme bien occupé !
  • 5 : Portrait piquant de Jonathan Bouchet Petersen
    Nicolas Faure dresse le portrait piquant de Jonathan Bouchet Petersen, chef du service France à Libération… Un journaliste au centre d’un réseau de cooptation médiatico-médiocre.