Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2017

Feu sur la désinformation... (145)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Simone iras-tu au paradis ?
    Simone Veil Sancto subito !!! Sancto subito c’est le cri poussé par la ferveur populaire qui réclame une sanctification immédiate. Cette fois-ci la ferveur n’est pas populaire, elle est médiatique !
    Pendant une semaine les médias ont encensé l’ancien ministre pour la porter jusqu’au Panthéon.
    Simone Veil héroïne des temps modernes ? I-Média dévoile les ombres et lumières d’une femme qui a (presque) tout fait pour être dans le politiquement correct.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Le Point fait dans le bobard et confond les Bild et les Bilde. Pour montrer qu’au FN, le parti travaille en famille, les journalistes du Point ont fait de Martial Bild, Dominique Bilde et Bruno Bilde les membres d’une même famille. Si Dominique Bilde est effectivement la mère de Bruno Bilde, elle n’est pas l’épouse de Martial Bild. Des familles différentes, avec un nom orthographié différemment.

  • 3 : Camus le pestiféré des médias
    "Complotiste, conspirationniste, raciste" l’intellectuel Renaud Camus ne doit pas être invité sur les ondes du service public! Les médias font la chasse aux "cerveaux malades", l’invitation par Alain Finkielkraut du penseur du grand remplacement ne passe décidément pas.

  • 4 : Les tweets de la semaine.
    Bobard transgenre pour clôturer le « mois de la fierté » : De nombreux médias avaient relayé entre le 1er et le 2 juillet une information fausse concernant Shiloh Jolie Pitt. La presse avait affirmé que la fille biologique d’Angelina Jolie et de Brad Pitt avait commencé un traitement hormonal pour ralentir son développement en tant que femme. Un bobard qui tombait en plein mouvement transgenre aux Etats Unis.
  • 5 : Portrait piquant : Thomas Guénolé le chauve mais pas chauvin.
    Nicolas Faure dresse le portrait piquant du directeur de Vox politica : le journaliste Thomas Guénolé. Un pur produit de marketing qui roule pour l'"antiracisme" débridé et qui défend béatement les banlieusards.

 

                                 

16/05/2017

Pour en finir avec les idoles progressistes...

Vous pouvez ci-dessous découvrir un entretien avec Bérénice Levet, réalisé le 11 mai 2017 par Martial Bild pour TV Libertés, dans lequel elle évoque son dernier essai, Le crépuscule des idoles progressistes (Stock, 2017). Docteur en philosophie, Bérénice Levet est déjà l'auteur de La théorie du genre ou La vie rêvée des anges (Grasset, 2014)....

 

                                     

20/12/2016

« Il faut arrêter de trembler devant les journalistes ! »...

Vous pouvez découvrir ci-dessous un extrait de l'entretien donné par Julien Rochedy à Christopher Lannes sur le Bréviaire des patriotes dans lequel il évoque le pouvoir qu'exerce les journalistes sur les politiques...

L'entretien dans son intégralité est visible ici.

 

                           

16/11/2016

Trump a gagné contre les médias américains !...

Claude Chollet, président de l'Observatoire des journalistes et de l’information médiatique (OJIM) revient sur Boulevard Voltaire sur l'élection de Trump contre les médias américains. Il constate que la presse américaine commence à battre sa coulpe mais doute que la presse française « mainstream » soit capable d'en faire autant...

 


Claude Chollet : "Trump a gagné CONTRE les... par bvoltaire

15/11/2016

Le temps de la dissidence est venu !...

Dissidence_Polémia.jpg

Deuxième forum de la Dissidence

Quand les médias travestissent la réalité, quand les journalistes occultent les faits dérangeants, quand tous les moyens leur sont bons pour imposer la novlangue...

Quand les préfets tolèrent les incendies volontaires  et les caillassages à l’encontre de policiers et de pompiers, encouragent à loger et nourrir des envahisseurs étrangers, rebaptisés migrants, tout en interdisant et réprimant les manifestations des patriotes...

Quand les juges trouvent des excuses aux délinquants violents, refusent d'expulser les clandestins  mais condamnent intellectuels et essayistes pour délit d'opinion...

 

ALORS LE TEMPS DE LA DISSIDENCE EST VENU !

 

Face à la dictature du langage préfabriqué par les médias, venez entendre des journalistes indépendants témoigner de leur lutte quotidienne pour montrer le réel. Responsable au Visegràd Post, Ferenç Almassy vous donne des nouvelles de la rébellion hongroise, qui refuse de se soumettre au Grand Remplacement !

Face à la tyrannie des juges, qui condamnent les maires pour leur refus de se conformer au dogme de la pensée unique, venez soutenir ces élus qui résistent. De Marie-Claude Bompard, au tribunal pour avoir refusé de célébrer des simulacres de « mariages » entre personne de même sexe, à Robert Ménard, qui n’abandonne pas sa ville de Béziers aux envahisseurs, venez supporter les maires entrés en résistance !  

Face à la complicité des autorités, accueillant à bras ouverts des vagues allogènes aspirant à faire de la France une terre d’Islam ; à l’heure où les patriotes corses sont enfermés pour défendre leur territoire, la résistance s’impose !  Venez entendre ces nombreux collectifs résistants. De Vigilance Hallal à Pas de migrants en Ile-de-France, de Riposte Laïque au Siel : venez apprendre à résister !

 

Samedi 19 novembre 2016, Polémia vous invite à entrer en résistance ! De 13h30 à 19h, l’Institut vous attend nombreux à l’Espace Cap 15, 13 rue de Grenelle (Paris XV).

Inscrivez-vous dès maintenant sur la plateforme en ligne (https://www.weezevent.com/2nd-forum-de-la-dissidence-pole...) et prenez des nouvelles de la résistance sur nos réseaux en ligne (Polémia : http://www.polemia.com/ @_polemia / Facebook : Polémia). 

 

                

05/11/2016

L'intimidation contre le débat...

« Nous jouissons en principe dans notre pays d’une entière liberté d’opinion et d’expression ; nous vivons en pratique sous un régime de liberté surveillée. Une discipline de parole très contraignante réduit le champ et le nombre des sujets ouverts à une véritable discussion. Les notions, les termes et même les faits les plus nécessaires à l’intelligence du présent sont l’objet d’une censure vétilleuse. Comment échapper à la tyrannie paralysante du politiquement correct sans tomber dans la licence improductive du politiquement incorrect ? 
 
Le livre d’André Perrin nous libère magistralement de cette alternative démoralisante. Qu’il s’interroge sur les relations entre religion et violence, qu’il se demande si « expliquer, c’est déjà excuser », ou qu’il suive dans leurs usages légitimes et illégitimes les notions de race, d’identité ou de civilisation, il éclaire les questions qui nous pressent et nous divisent avec précision, rigueur, humour, et toujours une admirable clarté. Il montre qu’en rassemblant les faits pertinents, en prenant appui sur les suggestions contenues dans le langage usuel, en appréciant selon la raison commune les diverses opinions, qui sont autant de « vues » sur les choses, nous pouvons surmonter nos partialités et éclairer effectivement la complexité du monde politique, social et moral. Dans le désarroi et l’anxiété qui nous assaillent, il est cette chose rare, un livre encourageant. » Pierre Manent

 

Les éditions du Toucan viennent de publier dans leur collection L'Artilleur un essai d'André Perrin intitulé Scènes de la vie intellectuelle en France - L'intimidation contre le débat et préfacé par Jean-Claude Michéa. André Perrin est professeur de philosophie.

 

Scènes de la vie intellectuelle_Perrin.jpg

" Professeur de philosophie, André Perrin constate que dans les débats qui occupent la scène médiatique contemporaine en France, le souci élémentaire de chercher à savoir si les assertions des intervenants sont simplement vraies ou fausses est régulièrement bafoué.
Bafoué de deux façons : en amont en cherchant d’abord à connaître les « raisons » qui ont pu pousser la personne à émettre ces propositions, et en aval en cherchant à disqualifier une thèse en la rapportant aux conséquences néfastes qu’elle est supposée devoir engendrer (en disant cela, vous faîtes le jeu d’untel ou untel). Quelques-uns des sujets de « non-débats » abordés dans ce livre :

-La réception du livre de Sylvain Gouguenheim Aristote au Mont-Saint-Michel (Seuil, 2008)

-La « théorie du genre »

-Toutes les civilisations se valent-elles ?

-Le terrorisme est-il l’arme des pauvres ?

-Expliquer, est-ce un peu « excuser » ? "