Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2017

Méditation sur la technique...

Les éditions Allia viennent de publier un recueil de textes de José Ortega y Gasset intitulé Méditation sur la technique. Penseur espagnol de la première moitié du XXe siècle, José Ortega y Gasset est notamment l'auteur de La révolte des masses (1929).

Ortega y Gasset_Méditations sur la technique.jpg

" « L'homme, qu’il le veuille ou non, doit se faire lui-même, s’auto-fabriquer. Cette dernière expression n’est pas tout à fait inopportune. Elle met en exergue que l’homme, à la racine même de son essence, joue avant tout le rôle de technicien. Pour lui, vivre revient d’abord à s’efforcer à rendre présent ce qui ne l’est pas encore ; à savoir, lui, lui-même, profitant pour cela de ce qu’il y a ; en somme, il est production.»
Qu’est-ce que la technique ? Pour répondre à cette question, Ortega Y Gasset revient à ce qui, fondamentalement, s’impose à tout homme : la nécessité de vivre. Plus que de survivre, le but de l'homme est le bien-être et c'est pour l'atteindre qu'il développe un répertoire de techniques (le feu, l'agriculture, la chasse). Au contraire de l'animal, il parvient à produire ce qui n'existe pas dans la nature. C'est ainsi qu'il se démarque de l'état naturel et démontre sa capacité à se détacher des stricts besoins vitaux.
Là réside aussi la particularité de l’homme, qui pourvoit à son bien-être tout en créant ses besoins. Ce à quoi répond la technique.
Par une succession de raisonnements limpides et de points de vue originaux, le philosophe madrilène, admiré de Mario Vargas Llosa, en vient à évoquer une "crise des désirs" engendrée par la technique et la soif de bien-être.
Plus de doute, l’homme est un animal pour lequel seul le superflu est nécessaire. Superflu offert par la technique – on ne saurait être plus actuel. "

08/01/2016

Le mythe de l'homme derrière la technique...

Les éditions Allia viennent de publier un court essai de José Ortega y Gasset intitulé Le mythe de l'homme derrière la technique. Philosophe espagnol, mort en 1955, José Ortega y Gasset est  l'auteur de l'essai intitulé La révolte des masses.

 

Ortega y gasset.jpg

" La technique représente l'ensemble des moyens par lesquels l'homme modifie le monde naturel. À ce titre, elle constitue aux yeux d'Ortega y Gasset un palliatif pour l'humanité malade de son imagination. Pour le philosophe, nous sommes ces "enfants de l'imaginaire", faculté chez nous si puissante qu'elle fait déborder nos désirs bien au-delà de notre capacité à les satisfaire. Aussi la technique fait-elle fonction de "gigantesque appareil orthopédique". L'homme s'exclut de la nature en cherchant à la transformer par la technique. Il se trouve perpétuellement en quête d'un monde nouveau et capable de combler ses désirs. En cherchant à apprivoiser son imagination, à lui donner une réalité, il se confronte inévitablement à l'insatisfaction. Ne serait-ce que par son environnement bâti, qui n'est que la béquille de son désir d'un monde autre.
Ortega y Gasset renverse le paradigme du progrès, démontrant que le développement des civilisations humaines n'est que le symptôme de leur agonie."

20/07/2012

Thulé, l’âme de notre Europe...

Nous vous signalons la parution du cinquième numéro (Hiver 2011 / Printemps 2012) de la belle revue Figures de proues, dirigée par Pierre Bagnuls.

Figures de proue 5.jpg

 

Sommaire

 

Editorial

 

• Thulé, l’âme de notre Europe, par Pierre Bagnuls p. 2

 

Introduction au Dossier sur l’aristocratie

 

• L’idéal aristocratique, par Friedrich Nietzsche p. 6

 

Figure

 

• Le féerique chant profond d’un visiteur de l’Autre Monde, par P. Bagnuls p. 7

 

• Le Nid de cygnes, par Hans Christian Andersen p. 8

 

Les sources vives

 

• L’ultime chant du cygne est aspiration à l’immortalité, par P. Bagnuls p. 9

 

Textes fondateurs

 

• Les archives ossianiques, par James Mac Pherson p. 17

 

• Mythique Ecosse, par Charles Nodier p. 20

 

• De la littérature du Nord, par Madame de Staël p. 21

 

• L’homme du Midi et l’homme du Nord, par Ch.-Victor de Bonstetten p. 23

 

• Le romantisme annonce l’éternel retour du Soleil, par Jean Mabire p. 23

 

• Ossian fut l’Homère de mes premières années, par A. de Lamartine p. 24

 

• Ossian, cette plainte inarticulée des mers du Nord, par A. de Lamartine p. 28

 

• Werther et l’esprit maladif, par Johann Wolfgang von Goethe p. 34

 

• Le concert de famille, par Alfred de Vigny p. 37

 

• Discours sur la poésie, par Jean-Jacques Ampère p. 38

 

Pistes de réflexion

 

• Enthousiasme et fureur poétiques, par Denis Diderot p. 40

 

• De la poésie dramatique, par Denis Diderot p. 40

 

• Le « bon sauvage », par Jean-Jacques Rousseau p. 41

 

• « L’homme » – questions sur l’Encyclopédie, par Voltaire p. 41

 

• Le mondain, par Voltaire p. 42 

 

Essai Culture Littérature Poésie Mémoire

 

• Les pierres angulaires du « Grand Meaulnes », par Pierre Bagnuls p. 43

 

Dossier sur l’aristocratie

 

• Quels champs sémantiques recouvrent le terme Aryen ?, par S. Aurobindo p. 59

 

• Quelques notes sur la notion d’aristocratie, par Philippe Jouët p. 60

 

• L’élite, par Alain de Benoist p. 65

 

• De l’aristocratie, par Nicolas Berdiaev p. 69

 

• L’homme-masse et les minorités supérieures, par J. Ortega y Gasset p. 74

 

• Les esprits choisis fabriquent dans le silence les constellations futures,

 

par José Ortega y Gasset p. 75

 

• Les gentilshommes campagnards, par A. de Châteaubriant p. 77

 

• Je suis fils de roi, par Arthur de Gobineau p. 79