Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2013

Les jeunes Européens face à la société multiculturelle...

La Fondation Polémia organise son premier forum mardi 26 novembre 2013 à partir de 20 heures, Salle ASIEM, 6 rue Albert de Lapparent à Paris (7ème),  autour de Laurent Ozon et Jean-Yves Le Gallou, sur le thème "Comment redonner confiance à nos enfants ? Les jeunes Européens face à la société multiculturelle".

 

Jeunes européens.jpg

 

" Pourquoi les jeunes Européens adoptent-ils si souvent des positions de soumission en environnement multiethnique ? Un sujet tabou, un sujet méconnu.

Faut-il y voir les conséquences d’une mauvaise construction identitaire (sexe, famille, peuple) ? ou en rechercher les origines dans les abus d’une culture de la négociation et de la norme ? Faut-il aussi chercher du côté des causes sanitaires (les perturbateurs endocriniens) et biologiques (la néoténie européenne) ?

Voici quelques thèmes qui seront abordés avec Laurent Ozon, lors du Premier Forum Polémia, mardi 26 novembre à partir de 20h, salle ASIEM.

Une occasion pour les pères et les mères de famille de tirer des enseignements pratiques pour l’éducation de leurs garçons et de leurs filles. Car avant celle des enseignants et des éducateurs c’est la première responsabilité des familles. "

23/10/2013

Faire face à la désinformation publicitaire...

 

La fondation Polémia organise la 6ème journée de la réinformation :

Samedi 26 octobre 2013
Salle Dosnes-Thiers
Place Saint-Georges
à Paris (IXe)

sur le thème :

Faire face à la désinformation publicitaire

 

 

>>> INSCRIPTION (polemia1@gmail.com)

6ème Journée de la réinformation - Polémia : "Faire face à la désinformation publicitaire". 26 octobre 2013


Comment faire face à la désinformation publicitaire ?

Tel sera le thème de cette journée.

Pourquoi s’attaquer à la publicité ?

Parce que c’est le plus formidable moyen de contrôle des esprits : 2% du PIB y sont consacrés, c’est considérable. Dans beaucoup d’entreprises, le deuxième poste de dépenses après les salaires c’est la « com » ! Staline ne disposait pas du dixième des moyens de persuasion dont usent – et abusent – les grands oligopoles publicitaires. Certes, Staline avait le goulag mais nous, c’est dans un goulag mental que nous sommes enfermés.

Un goulag mental contrôlé par des oligopoles !

Oui, en France les messages publicitaires (ce qui entre dans nos têtes) et les achats d’espace (ce qui fait vivre ou mourir les médias) dépendent du bon vouloir de deux grands opérateurs-prédateurs : Publicis (Maurice Lévy et la famille Badinter) et Euro-RSCG (Stéphane Fouks, l’ami de DSK, le publicitaire de Hollande et Valls).

Et la fusion de Publicis et d’Omnicom (le géant américain) va créer un mastodonte mondial capable d’aligner 130.000 agents de propagande ; 130.000 propagandistes chargés de formater l’opinion en créant des besoins d’achat superficiels et en véhiculant le message idéologique dominant : mondialisme, antiracisme, rupture des traditions.

Que va apporter la Journée de réinformation de Polémia ?

Une description clinique et construite de la situation : Michel Geoffroy analysera « la publicité comme élément clé de l’idéologie dominante » ; Romain Le Cap présentera dans un diaporama « 10 ans de conditionnement politiquement correct » ; Bruno Gabriel décortiquera « les techniques de manipulation publicitaire ».

La Journée apportera-t-elle aussi des éléments positifs ?

Une première remarque d’abord : décrire, dénoncer une tyrannie, c’est déjà l’affaiblir. Voilà une première utilité de cette journée. Mais, vous le savez, apporter du positif est dans le génome de Polémia. Nous ferons des propositions pour aider les Français à échapper à l’ahurissement publicitaire. Robert Ménard, créateur de Boulevard Voltaire, apportera un message sur « comment se libérer de la tyrannie publicitaire ? ». Quant à J.H. d’Avirac, il ouvrira des perspectives sur « marketing de l’offre et marketing de niches : peut-on réconcilier publicité et identité ? ».

Rendez-vous samedi 26 octobre.

J.Y. Le Gallou (Polémia, 15 septembre 2013)

13/10/2013

La publicité, vecteur du politiquement correct...

"Faire face à la désinformation publicitaire" : tel est le thème retenu pour la 6ème journée de la réinformation, organisée par la fondation Polémia et qui se déroulera le 26 octobre 2013, de 9 heures à 19 heures, à Paris (9ème arrondissement), dans la salle Dosnes-Thiers, 27 place Saint-Georges.

 

08/10/2013

Au secours, les réactionnaires sont partout !...

Palsambleu, les belles âmes du quotidien Libération viennent de découvrir avec inquiétude que la série "Le Trône de fer", dans son superbe générique, véhiculait une vision réactionnaire du monde...

Quand ils auront dépassé le générique (ou lu l'ensemble du cycle romanesque), peut-être découvriront-ils également, avec horreur, que les personnages principaux pratiquent une realpolitik impitoyable, sont animés par une certaine volonté de puissance, vouent un culte suspect à la force guerrière et peuvent être soupçonnés de ne pas être de parfaits défenseurs des droits de l'homme ?...

 

16/09/2013

Tout un programme...

Parader devant le Trocadéro le sexe enrubanné, tiré par un coq, telle est la "performance artistique" réalisée le 10 septembre par le sud-africain Steven Cohen, qui nous fait, par ailleurs, l'immense honneur de résider dans notre pays. Le Monde, notre grand quotidien de référence, s'est fendu, sous la plume de Rosita Boisseau, d'un article enamouré pour rendre compte de cet événement considérable. Nous en reproduisons quelques extraits assez éclairants...

 

Steve Cohen 2.jpg

"Lorsque soudain le performeur sud-africain Steven Cohen sort d'une voiture et avance au milieu de l'esplanade des Droits-de-l'Homme. Le temps s'arrête. Les appareils photo cliquettent.Steven Cohen est dressé sur des talons noirs surdimensionnés, le torse serré dans un bustier blanc, le sexe enrubanné tenu en laisse par un coq ! Cohen, quoi ! Sauf que le choc de ce haut lieu touristique avec la vision toujours stupéfiante et inconfortable de cet artiste "juif, blanc et pédé", provoque un drôle de court-circuit. [...] Steven Cohen, 51 ans, plasticien et chorégraphe depuis le milieu des années 1980, est un habitué de ce type d'interventions dans des endroits symboliques ultra-surveillés. [...] Il y sublime à sa façon un statut de victime autodésignée, que le port de l'étoile jaune en diadème ou en cache-sexe estampille d'une histoire barbare. Cohen dit toujours qu'il a "endossé l'obsession du génocide" de sa grand-mère maternelle juive, émigrée de Lettonie dans les années 1930. "

Rosita Boisseau (Le Monde, 11 septembre 2013)

31/07/2013

La naissance d'un Empire...

Ceux qui ont aimé le film 300, de Zack Snyder, tiré de la géniale bande-dessinée de Franck Miller, découvriront avec intérêt la bande-annonce de 300 : la naissance d'un Empire, de Noam Murro, qui, avec le même style fantastique, décrit les événements qui font suite à la bataille des Thermopyles et conduisent à la victoire grecque de Salamine. Après le Spartiate Léonidas, c'est l'Athénien Thémistocle qui affronte Xerxès...

 


300- Rise of an Empire par teasertrailer