Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2015

Le cauchemar des bien-pensants...

"Un rêve pour certains hommes. Un cauchemar pour d'autres !"

 

Le vent mauvais nous l'avait annoncé... Il est de retour ! Le Docteur Merlin nous revient avec un nouveau disque intitulé Insoumis ! avec, on l'espère, son lot de textes grinçants, politiquement incorrects, poétiques ou portés par le souffle du mythe... En attendant, c'est une bonne occasion pour réécouter par exemple Verden, Excalibur, Le ruban gris, Dis-moi, Maléfices, Terre d'Empire, Le guerrier et le roi, La soirée va finir, Mariage, sans oublier Le cul de ma blonde, bien sûr !...

 

Insoumis.jpg

" Bien plus jeune que son enveloppe charnelle, le Docteur Merlin est « né » en 1981, durant les écoles de cadre de ce qu’on a appelé la « nouvelle droite ».

Après des journées fatigantes et studieuses, nous nous retrouvions le soir pour des veillées, et nous fûmes très inventifs pour nous forger une histoire commune.

Profitant d’un savoir faire acquis dans les camps scouts, nous étions quelques « folkeux » amateurs, et bien vite quelques chansons quelque peu iconoclastes virent le jour, librement inspirées de « la vie de Bryan » des Monthy python »

Avec le film de J. Boorman "Excalibur" (qui m’inspira ce pseudonyme), la dimension mythique nous imposait des textes plus sérieux, plus historiques, plus inspirés, plus positifs !!

Guillaume Faye, Olivier Carré, Pierre Vial, Maurice Rollet, et d’autres, m’inspirèrent tour à tour et je donnais à mes amis trois « K7 » ( païen, le vent mauvais, persiste et signe, qui furent remasterisées en 2002, sous le titre de "péchés de jeunesse").

Ayant rencontré le directeur de la SERP (la boîte de disques de J.M.Le Pen) qui cherchait un chanteur politiquement incorrect, nous sortîmes ensemble un 45T ("Ahmed") puis des albums ("Europe", "Enchanté", "Soleil de pierre") et enfin un "Docteur merlin chante Brasillach".

Après la grande scission du FN en 98, et la mort de la SERP, le combat culturel fût un peu oublié, et je ne chantais plus que pour mes amis et dans quelques fêtes identitaires de France, d’Europe ou même du Quebec. Pourtant, à un rythme lent, j’écrivais, ou découvrais, encore quelques textes et les mettais en musique.

Mes « fans » de toujours réclamaient un enregistrement
Quand le nombre de chansons fût suffisant, après une quinzaine d’années, je décidai de leur faire plaisir.

Nous avons pris notre temps pour peaufiner ce dernier Opus :

Docteur Merlin: Insoumis ! "

15/12/2014

La mythologie arthurienne en dictionnaire...

Les éditions Imago viennent de publier un Dictionnaire de Mythologie arthurienne établi par Philippe Walter. Professeur de littérature française du Moyen Age et grand spécialiste de la littérature arthurienne et du cycle du Graal, Philippe Walter est l'auteur de monographies publiées chez Imago sur les personnages principaux de la légende comme Arthur, Merlin, Gauvain, Perceval ou Galaad mais également sur la Fée Mélusine.

 

Mythologie arthurienne.jpg

" Arthur, Lancelot, Perceval, la fée Morgane, Escalibor, Brocéliande… nul n’ignore ces noms célèbres, mais qui connaît Guivret le petit, le chevalier Outredouté, Gormon Cœur Fier ou Le Beau Couard ? À vrai dire, il n’est guère facile de s’aventurer seul dans le vaste palais des mythologies arthuriennes.
En éminent médiéviste, Philippe Walter nous offre le sésame permettant de pénétrer et de découvrir le monde foisonnant de la légende de la Table ronde. Il restitue à la matière celtique — bretonne, mais aussi galloise et irlandaise — la place privilégiée qui lui revient, sans négliger toutefois l’héritage indo-européen ou la greffe biblique si manifeste dans la quête du Graal.
Avec près de six cents rubriques, ce dictionnaire se veut d’abord un guide de lecture, allant des premiers textes du VIIIe siècle à l’épanouissement courtois du XIIe siècle jusqu’à la christianisation tardive de la fin du Moyen Âge. Novateur dans sa démarche pluridisciplinaire, entrecroisant littérature, histoire, anthropologie, archéologie et philologie, il nous offre une synthèse magistrale jamais réalisée jusqu’alors. "

27/09/2013

Arthur !...

" Perceval : Mon roi, je n'ai pas pu. Excalibur ne peut être perdue. D'autres...
Arthur : Fais ce que je t'ai ordonné. Un jour, un roi viendra et l'épée surgira à nouveau. "

Excalibur (1981), écrit par Rospo Pallenberg et John Boorman


Les éditions Ellipses rééditent dans leur collection Arthur, l'essai d'Alban Gauthier initialement publié en 2007 et consacré à la figure historique et mythique du Roi Arthur. Normalien, agrégé et docteur en histoire, Alban Gauthier est maître de conférences en histoire médiévale à l'université du Littoral Côte d'Opale et s'est spécialisé dans l'histoire du Moyen Âge anglais.


Arthur.jpg

" Le roi Arthur et ses chevaliers de la Table Ronde : nous connaissons tous l’univers arthurien à travers les oeuvres de Chrétien de Troyes, de Walt Disney, de John Boorman, des Monty Python, ou encore de la série Kaamelott. Depuis plus d’un millénaire, il est objet d’art et d’écriture.
D’où vient donc cet univers ? D’où vient Arthur lui-même ? Personnage historique d’une époque mal documentée ? Figure folklorique tirée du vieux fonds celtique ? Création littéraire de quelque auteur de génie ? Toutes ces hypothèses sont en partie exactes, et l’ouvrage tente de les démêler. Mais ce livre se veut aussi une biographie : son objet est d’écrire et de raconter la vie d’Arthur.
Tantôt enfant débrouillard et prédestiné, tantôt guerrier solaire, tantôt roi faible et rejeté, tantôt homme fragile et sensible, tantôt vieillard héroïque aff rontant la trahison, tantôt espoir de tout un peuple croyant à son retour glorieux, Arthur a connu bien des visages, souvent contradictoires. Biographie littéraire autant qu’historique, ce livre explore ainsi toute la vie de celui que l’on a parfois appelé « le roi d’hier et de demain ». "


03/11/2011

L'esprit du cerf !...

Les éditions Le Bord de l'Eau ont récemment publié L'esprit du cerf - La forêt au coeur de l'imaginaire occidental, un petit essai d'Antoine Peillon. Journaliste, Antoine Peillon a beaucoup travaillé sur les questions liées à l'environnement et se veut aussi un naturaliste chevronné.

esprit-du-cerf.gif

"En cette « Année internationale des forêts » (ONU - 2011), L’Esprit du cerf entend ressusciter la puissance imaginaire d’un élément naturel - la forêt – présent dans l’esprit humain depuis la préhistoire, et faire prendre conscience du rapport quasi-vital qui nous lie toujours à ce symbole par excellence de la nature. Cette enquête d’anthropologie historique confirme, en effet, combien la sylve est le milieu originel des rêves et des représentations de la civilisation occidentale, de son imaginaire fondamental, combien nos contes et légendes, nos mythes, notre pensée et nos sentiments, voire nos mœurs sont enfants des bois.
De plus, au-delà de l’enjeu de la connaissance, l’état catastrophique du monde nous commande, aujourd’hui, de recevoir à nouveau l’enseignement de cet imaginaire, d’en comprendre le sens, de s’en inspirer, mais aussi de l’entendre comme prescription de nouvelles façons de vivre, de travailler et d’aimer selon le « principe Responsabilité ». Ce livre participe ainsi au projet de ré-enchantement du monde, condition sine qua non d’un avenir durable de l’Humanité.
En suivant les aventures du dieu gaulois Cernunnos, du mage Merlin ou du chevalier courtois Perceval le Galois, en méditant sur l’amour auprès de Bernard de Clairvaux ou de François d’Assise, en galvanisant notre liberté dans la trace cavalière de Descartes, ou en laissant, avec Bergson, poindre dans tout notre être l’intuition de la durée, nous marchons toujours en forêt, en leur bonne compagnie, de sentiers en clairières, de fourrés en lisières, laissant jouer amoureusement la lumière avec l’ombre, l’esprit avec la matière, le passé avec le présent, notre avenir avec l’espoir.
L’« esprit du cerf » nous conduit vers une nouvelle alliance entre les hommes et l’ensemble du cosmos. Enchanteur, il prophétise la sortie de l’unidimensionnalité de l’homme qui n’est pas que raison et la fin du règne matérialiste de la quantité. Il exige révolte contre la violence, volonté de partage, éthique de la discussion, responsabilité vis-à-vis de toutes les créatures, choix de la vie et don de l’amour."