Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2016

Feu sur la désinformation... (115)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : Allemagne : Migrant violeur dans l’ombre médiatique
    Meurtre et viol de la jeune Maria, une jeune fille de 17 ans, par un demandeur d’asile en Allemagne. L’ARD, la principale chaine de télévision publique allemande est accusée par le journal Bild d’avoir passé sous silence le crime sexuel.
    I-Média réinforme.
  • 2 : Le zapping d’I-média
    France Info TV : Utilisation d’une séquence de diabolisation massive pour empêcher l’élection de Norbert Hoffer en Autriche : le témoignage d’une survivante de la Shoah.
    Honneur aux corses : Soutien de la population au tribunal d’Ajaccio, d’un commerçant agressé par des « Magrébins » qui ne voulaient pas payer.

  • 3 : TF1 : une vision totalitaire de la télévision
    « Nous devons être les 1ers acteurs d’une transformation profonde de nos façons d’être, de penser de nous comporter », Gilles Pelisson, président du groupe TF1, exprime sa vision totalitaire de la « mixité » sur les écrans. Une mixité qui se doit d’être aussi bien sexuelle qu’ethnique.
    I-Média décrypte.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Elections autrichiennes, 64% des femmes auraient voté pour le candidat Van Der Bellen, alors que le candidat Hoffer aurait obtenu 56% des votes masculins. Pour Jean Yves le Gallou c’est un fait de société à observer.
    En 2003 Marianne titrait sur la « nouvelle inquisition », « Peut-on encore exprimer une opinion non conforme sans être cloué au pilori ». Une question malheureusement toujours d’actualité, particulièrement depuis la mise en place du délit d’entrave numérique à l’avortement. Pour Jean Yves Le Gallou cette nouvelle loi est un véritable délit d’opinion qui vise le politiquement incorrect.
  • 5 : Hollande : brassage de vent autour d’une non candidature
    « Francois Hollande est bien parti pour gagner 2017 » les journalistes « voyants » se sont encore une fois trompés, les médias ont été surpris par le renoncement de François Hollande. Décryptage d’un brassage de vent autour d’une non candidature

                        

26/05/2015

Media Crisis...

Les éditions L'échappée viennent de publier un essai de Peter Watkins intitulé Media Crisis. Cinéaste politique, Peter Watkins a notamment réalisé La bataille de Culloden (1964), La Bombe (1966) ou La Commune (2000).

Vous pouvez découvrir la présentation de cet auteur par Ludovic Maubreuil, critique de cinéma à la revue Eléments, sur le site de la revue Causeur.

Peter Watkins, le salutaire

 

Media crisis.jpg

« Par l’expression « media crisis » (crise des médias), j’entends l’irresponsabilité des mass media audiovisuels (MMAV) et leur impact dévastateur sur l’Homme, la société et l’environnement.
Je parle des processus manipulateurs et autoritaires mis en place par les médias audiovisuels dont la Monoforme, le langage dominant employé pour structurer les films, journaux télévisés, documentaires… et l’Horloge universelle, cette camisole temporelle qui formate l’ensemble des programmes télévisuels.
Je parle aussi du silence étourdissant de la part des professionnels des médias et du système éducatif autour de l’impact de la Monoforme sur la société en général, et de ses conséquences sur la crise environnementale qui affecte la planète.
Je parle enfin du refus systématique des MMAV d’associer le public à tout débat critique sur les processus de fabrication et de diffusion de leurs productions audiovisuelles dans la société contemporaine. »

Peter Watkins

Une remise en cause radicale, par un grand cinéaste, des formes de langage qui structurent les messages des films ou des programmes télévisés, ainsi que des processus (hiérarchiques ou autres) de diffusion à l’attention du public.

15/04/2015

Sur le formatage des esprits à l'air du mondialisme...

Les éditions du Toucan viennent de publier un essai de Laurent Fidès intitulé Face au discours intimidant - Essai sur le formatage des esprits. Laurent Fidès est agrégé de philosophie.

 

Face au discours intimidant.jpg

" L’idéologie contemporaine, « migratoire », mondialiste, antiraciste, multi-culturaliste, présente comme des vérités ce qu’on imaginait être des « positions », empêche le débat d’idées et fausse la compétition démocratique. Elle stigmatise tout individu qui oserait mettre en doute ce qui apparaît comme un dogme incontestable.

Ce discours intimidant n’a pas d’adversaire, ce qui supposerait un combat à armes égales. C’est un discours culpabilisant, qui diabolise, criminalise toute pensée non conforme, dans le but d’échapper à une argumentation construite et rationnelle.

Cette idéologie actuelle a son lexique, sa phraséologie qui agit sur nos représentations et oriente notre perception du réel. La standardisation du langage façonne nos esprits et perturbe nos manières de voir, de comprendre le monde, de nous comprendre nous-mêmes.

C’est ce lexique que ce livre entreprend de démonter. "

 

03/07/2011

Les médias : une école de servitude...

Vous pouvez visionner ci-dessous un entretien de Robert Ménard avec Dominique Jamet,  réalisé en début d'année 2011 pour la revue Médias. Comme l'indique cette revue, "il est un des rares, très rares, trop rares journalistes dont on peut écrire, sans risque d’être démenti, qu’il a du talent, des idées et du courage. Qu’il a toujours préféré ses opinions à son confort, ses convictions à sa réputation". Dominique Jamet évoque dans cet entretien la situation du journalisme en France.

 


Dominique Jamet :"Les médias : une école de... par revue-medias