Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2019

Tour d'horizon... (158)

DDR_Grenzpatrouille.jpg

Au sommaire cette semaine :

- dans A voix nue, sur France Culture, Guillaume Erner s'entretient avec Jean-Claude Michéa...

La chance d’avoir des parents communistes (1/5)

Paris avant les bobos (2/5)

Qui n’a pas connu Montpellier dans les années 80 (3/5)

Devenir un auteur par accident (4/5)

Décroissance dans les Landes (5/5)

Jean-Claude-Michea.jpg

- sur StratpolXavier Moreau s'entretient avec Yannick Jaffré à propos de la révolte des Gilets jaunes, en trois parties...

Emmanuel Macron est-il machiavélien ?

Xénocratie

Gilets Jaunes : un printemps français

yannick_jaffre.jpg

09/12/2018

Tour d'horizon... (155)

Karl.jpg

 

Au sommaire cette semaine :

- sur Le Comptoir, revue numérique socialiste et décroissante, un entretien avec Chris Cottard, organisateur de stages d'immersion dans la nature, autrement dit de survie...

Chris Cotard : « Nous sommes faits pour vivre au contact de la nature »

captain-fantastic-4.jpg

- sur Philitt, un entretien avec Nicolas Briand, le traducteur et préfacier du livre de Friedrich-Georg Jünger, La perfection de la technique (Allia, 2018)...

Nicolas Briand : « Pour F. G. Jünger, nous ne vivons pas l’avènement d’homo deus mais d’homo titanus »

Ernst Jünger_Friedrich-Georg Jünger.jpg

05/10/2018

L'effondrement qui vient...

Vous pouvez découvrir ci-dessous une conférence de Gilles de Beaupte donné à l'Academia Christiana au cours de l'été 2018 et consacrée au thème de l'effondrement du système. Professeur de philosophie, Gilles de Beaupte est également la revue Études rebatiennes.

 

                              

15/04/2018

Tour d'horizon... (144)

Marin soviétique.jpg

 

Au sommaire cette semaine

- Serge Latouche répond aux questions de la revue d'inspiration pasolinienne Accatone...

« La révolution, ce n’est pas la prise du palais d’hiver, c’est un changement de mentalité, un changement d’imaginaire »

Serge Latouche 2.jpg

 

-sur Antipresse, Slobodan Despot interroge le Saker, Suisse d’origine russe, établi en Floride, qui possède une connaissance approfondie des trois mondes, la Russie, l’Europe et l’Empire atlantique, à propos des menaces américaines contre la Russie à propos de la Syrie...

La course à l’apocalypse de l’Empire américain devenu fou

Saker.png

14/04/2018

La décroissance pour renouer avec la nature ?...

Vous pouvez ci-dessous découvrir un entretien avec Alain de Benoist, réalisé le 11 avril 2018 par Edouard Chanot pour Radio Sputnik, dans lequel il évoque la réédition de son essai Décroissance ou toujours plus ? - Penser l'écologie jusqu'au bout (PG de Roux, 2018).

 

                                

06/04/2018

Le sens des limites...

Les éditions L'échappée viennent de publier un essai de Renaud Garcia intitulé Le sens des limites - Contre l'abstraction capitaliste. Professeur de philosophie, Renaud Garcia réfléchit , en particulier, sur l'anarchisme et la décroissance.

 

Garcia_Le sens des limites.jpg

" Face à la marche en avant du capital, voué à conquérir des territoires toujours plus reculés au dehors comme en dedans de nous-même, des voix s’élèvent et en appellent à prendre en compte les limites. Mais leur nature reste encore à définir : tel est l’objet de ce livre.
Les limites sont constitutives de notre être-au-monde, elles lui donnent sa densité et sa saveur. Dans chaque moment de la vie quotidienne, nous évoluons dans un lieu précis du vaste monde, situé autour de notre corps et imprégné de nos manières d’être personnelles. Or le capitalisme s’attaque à cette dimension fondamentale, en sapant toujours davantage les possibilités de contact direct avec notre environnement.
Aliments privés de goût par l’industrie, technologies nous donnant l’illusion d’être partout sans jamais être vraiment quelque part, transformation du travail en activité absurde et désincarnée, obsession de la santé nous poussant à gérer notre corps et notre « mental » comme un système performant : nous nous retrouvons en fait privés de monde, et par là de culture. Toutes ces formes de dépossession nourrissent un même mouvement d’abstraction de la vie.
Alliant philosophie, sociologie et littérature, ce livre tente de déterminer où se situent désormais les résistances à opposer à la dynamique du capital, en redonnant à notre sensibilité une puissance politique. "