Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2017

Tour d'horizon... (121)

Observatrice.jpg

 

Au sommaire cette semaine :

- sur The Conversation, un regard de l'historien Christian-Georges Schwentzel sur le césarisme du XXIe siècle...

Trump, Poutine, Erdogan : comment expliquer le succès des Césars du XXIᵉ siècle ?

Poutine_César.jpg

- rions un peu avec Libération, qui avec Guillaume Gendron nous ressert pour la nième fois un article sur la renaissance de l'hydre du fascisme international...

La culture Alt-Right : de l’extrême droite française à «Fight Club»

Alt-right.jpg

 

 

02/02/2015

La guerre romaine...

Les éditions Tallandier viennent de publier La guerre romaine, une étude de Yann Le Bohec. Professeur à la Sorbonne, Yann Le Bohec est un des meilleurs spécialistes de l'histoire romaine. Il a déjà publié, notamment, César, chef de guerre (Rocher, 2001), une Histoire militaire des guerres puniques (Rocher, 2011) et une Géopolitique de l'Empire romain (Ellipses, 2014).

 

Guerre romaine.jpg

" L'armée romaine a été l'armée la plus efficace non seulement de l'Antiquité mais encore de toute l'histoire. En cinq siècles elle a conquis un empire immense ; elle a su le garder pendant cinq autres siècles ; et, après sa disparition, elle n'a laissé que des regrets. Pourquoi et comment, les réponses se trouvent dans ce livre. Sait-on que Rome, qui a tant fait la guerre, ne rêvait que de paix ? Les Romains avaient mis en place de nombreux garde-fous religieux et juridiques pour éviter la confrontation armée : la littérature actuellement disponible l'ignore. Mais, une fois engagée sur le chemin de la guerre, Rome ne concevait pas de s'arrêter sinon sur une victoire claire et nette. Sait-on aussi que les Romains ont inventé la logistique, le génie militaire, la médecine militaire et le " deuxième plus vieux métier du monde ", le renseignement ? Ils ont pratiqué toutes les formes de combat, la bataille en rase campagne, le siège, et aussi la gesticulation, le combat en milieu urbain et en montagne, la bataille de nuit et la contre-guérilla (sur un modèle ressuscité vingt siècles plus tard par David Galula) ; et n'oublions pas le combat naval. Ils ont même inventé la guerre biologique et chimique. Et ils ont eu une stratégie ; une " petite stratégie ", certes, mais une vraie stratégie. Et, fait étonnant, cette armée exemplaire a nourri en son sein des déserteurs et des traîtres ! "

15/11/2013

Ces crimes qui ont changé la face du monde... ou non !

Spectacle du Monde 2013-11.jpg

 

Le numéro de novembre 2013 de la revue Le spectacle du monde est en kiosque. 

Le dossier est consacré aux assassinats politiques. On pourra y lire, notamment, des articles d'Eric Branca ("L'histoire au miroir du crime"), de Charlotte Morel ("JFK, l'assassinat du siècle"), de Mathilde Tingaud ("Le sang de César"), de Jean-Joël Brégeon ("L'«exécution» du duc de Guise" ; "Une jeune fille contre Marat"), de Cyril de Beketch ("Pâris, tueur de régicide"), d'Arnaud Folch ("Sadi Carnot, Paul Doumer, présidents et martyrs") et de Claude Jacquemart ("Il faut tuer Darlan")..

Hors dossier, on pourra aussi lire, notamment, des articles de Fabrice Madouas ("Jean Sévillia, la passion de la France" ; "Retour au Camp des Saints), de Pauline Quillon ("L'Hexagone «incorrect» de Lorànt Deutsch") ou de François Bousquet ("Richard Millet, du sang, de la volupté et de la mort" ; "Le fantasme du Même"). Et on retrouvera aussi  les chroniques d'Eric Zemmour ("Le moment de vérité"), de Patrice de Plunkett ("Batailles insolites") et de François d'Orcival ("Hollande ne tient plus la gauche").

29/06/2013

Celui qui fit trembler César...

Les éditions Ellipses viennent de publier Vercingétorix - Celui qui fit trembler César, un ouvrage de Danielle Porte, dans leur collection Biographies et mythes historiques. Professeur d'histoire et de civilisation romaine à la Sorbonne, Danielle Porte est l'auteur de nombreuses études historiques et est aussi une ardente défenseur d'une localisation jurassienne d'Alésia.

 

Vercingétorix.jpg

" Alésia, 52 av. J.-C. Un pays se soulève à l’appel d’un jeune homme. Moins de dix mois de lutte. La réussite, si proche… et la célèbre reddition du vaincu.
Les études sur Vercingétorix et César sont nombreuses. Pourtant la controverse actuelle sur l’emplacement d’Alésia pourrait remettre en cause bon nombre d’idées reçues sur le jeune Arverne. Entre les tenants de l’Alésia bourguignonne (Alise-Sainte-Reine) et les défenseurs d’une Alésia jurassienne, une âpre guerre s’est déclenchée.
Il ne s’agit pas là d’une simple affaire de spécialistes car l’appréciation que l’on peut porter sur Vercingétorix est intimement, absolument, irrévocablement liée à la question de l’emplacement d’Alésia. Dès lors qu’il n’est plus gibier mais chasseur, Vercingétorix acquiert une autre envergure, ses desseins une autre profondeur, sa lutte juvénile et généreuse une plus grave autorité. Et ce nouveau personnage mérite la découverte.
Dans un style alerte et savoureux, l’auteur examine une à une les pièces du dossier, en commençant par une relecture attentive de la Guerre des Gaules confrontée à des observations géographiques, archéologiques et stratégiques. Elle nous livre la biographie d’un Vercingétorix audacieux, énergique et fin stratège, qui aurait pu vaincre Rome. "

01/09/2012

Droites radicales ?...

La Nouvelle Revue d'Histoire est en kiosque (n° 62, septembre - octobre 2012).

Le dossier central est consacré aux droites radicales en Europe entre 1900 et 1960. On peut y lire, notamment,  des articles d'  Alain de Benoist ("L'Action française avant 1914"), de Jean-Claude Valla ("Ledesma Ramos et José Antonio"), de Jean-Joël Brégeon ("Quand Churchill admirait Mussolini"), d'Olivier Dard ("Les écrivains français et la tentation fasciste), de Charles Vaugeois ("Codreanu et la Garde de Fer"), d'Antoine Baudoin ("L'extrême droite dans la résistance") et de Dominique Venner ("Ernst von Salomon, le soir du réprouvé.

Hors dossier, on pourra lire, en particulier, des entretiens avec l'historien Reynald Secher ("La riposte de la Vendée"), avec l'arabiste espagnol Serafin Fanjul ("Le mythe d'al-Andalus") et avec l'historien Jean-Louis Voisin ("Alésia, César et Vercingétorix"),  des articles de Anne Bernet ("Rome : quand les légions faisaient les empereurs") et de Pierre de Meuse ("Rousseau sans illusion") et la chronique de Péroncel-Hugoz.

 NRH 62.jpg

 

 

13/07/2012

Le retour des Gaulois...

Spectacle du Monde 2012-07.jpg

 

Le numéro de juillet-août 2012 de la revue Le spectacle du monde est en kiosque. 

Le dossier est consacré aux Gaulois. On pourra y lire, notamment, des articles de Philippe Conrad ("La Gaule redécouverte", "La Gaule romanisée" ), de Jean-Louis Bruneaux ("Sanctuaires, druides et dieux"), de Michel Thibault ("Druides d'hier et d'aujourd'hui"), de Yann Le Bohec ("La conquête de César"), de Mickaël Fonton ("Les deux batailles d'Alésia"), de Jean Kappel ("Comment ils sont devenus nos ancêtres"),  de François-Laurent Balssa ("Pourquoi ils ne sont plus nos ancêtres") et de François Bousquet ("Henri Vincenot, le dernier Gaulois").

Hors dossier, on pourra aussi lire des articles de Julien Thouéry ("Zone euro : dans la tourmente espagnole"), de Michel Marmin ("Jeanne d'Arc illumine le septième art"), de François-Laurent Balssa ("Georges Steiner, l'inimitable professeur"), d'Henri Soldani ("1917, année de tous les dangers")ou d'Arnaud Guyot-Jeannin ("Gustave Thibon, mystique réaliste"). Et on retrouvera aussi  les chroniques de Patrice de Plunkett et d'Eric Zemmour ("Le roi est nu").