Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2017

Feu sur la désinformation... (142)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé.

Au sommaire :

  • 1 : « Mois de la fierté » : Soyez normaux, soyez Homos!
    "Mois de la fierté", c’est l’époque des « Gay Pride » et des articles pro LGBT. Le lobby homosexualiste prend le pouvoir en diffusant une propagande non-stop : Un jour, les médias diffusent la nouvelle d’un homme qui va accoucher d’un enfant, le lendemain les journaux nous apprennent qu’un mariage entre 3 hommes a été reconnu. Facebook et Google sortent aussi de leur neutralité : le premier propose un bouton de réaction affichant le « rainbow flag », symbole de la communauté gay, et le second se met aux couleurs arc-en-ciel pour les recherches touchant la communauté LGBT.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Grand mercato dans les médias : Pour Jérôme Invanitchtchenko « on assiste à une chasse à l’homme blanc de plus de 50 ans dans les couloirs de France Télévision ». Après Julien Lepers, David Pujadas, c’est au tour de l’homme blanc de plus de 50 ans George Pernoud d’être évincé par Delphine Ernotte. Le présentateur de Thalassa sera remplacé par Fanny Agostini une jeune présentatrice de 29 ans.
    Natacha Polony une journaliste indésirable : Paris Première et Europe 1 n’ont pas renouvelé leur contrat avec la journaliste. C’est la fin de Polonium, mais aussi de « L’édito des éditos », les 2 seules émissions de Polony dans les médias mainstream.

  • 3 : Cagnotte des identitaires : Paypal courbe l’échine devant les médias
    Paypal gèle le compte des identitaires : c’est le coup d’arrêt pour la campagne de crowfunding « Defend Europe ». La pression médiatique a fait courber l’échine du service de paiement en ligne. Une première en la matière.
  • 4 : Les tweets de la semaine.
    Inversion accusatoire dans Ouest-France : le député de la Louisiane Steve Scalise blessé par balles, le 14 juin par un militant de Bernie Sanders, est présenté par le journal comme « un conservateur partisan des armes à feu ».
  • 5 : Bayrou /Ferrand : Bras de fer entre Macron et les médias
    Bataille entre l’Elysée et les médias autour des affaires Ferrand et Bayrou. Entre ces deux pouvoirs, qui va prendre l’ascendant ?

 

                              

02/11/2011

La politique par l'injure !...

La maison d'édition L'Editeur publie sous la direction de Bruno Fuligni un Dictionnaire des injures politiques. Rangés par ordre alphabétique, les hommes politiques se voient attribuer les injures, piques saillies et autres bons mots qui leur ont été adressées par leurs adversaires... ou par leurs "amis" ! Bruno Fuligni, maître de conférence à Sciences-po, est l'auteur de nombreux ouvrages dans lesquels il aborde parfois la politique sous des angles insolites, comme dans L'Etat, c'est moi (Editions de Paris, 1998) une histoire des monarchies privées et des principautés de fantaisie, ou dans Votez fou (Horay, 2007), un catalogue des candidats bizarres, utopistes, chimériques, mystiques, marginaux, farceurs et farfelus, de 1848 à nos jours... 

Injures politiques.jpg

De la naissance de la République à nos jours, un florilège tour à tour amusant, ridicule et parfois terrible de ce que les hommes et les femmes politiques français ont dit et écrit de leurs adversaires.

" Bayrou fait l’impression de l’amant qui craint la panne… "

" Bernard Kouchner, un tiers-mondiste, deux tiers mondain."

" Fabius est au Premier ministre ce que le Canada Dry est à l’alcool. "

" La présidentielle, Hollande y pense en nous rasant. "

Quand j’écoute Chirac, je pense à cette phrase d’un humoriste anglais : « Il ment tellement que l’on ne peut même pas croire le contraire de ce qu’il dit. »"

" Ségolène Royal, une Frédégonde qui serait passée par la Star Ac ! "

" Sarkozy est passé de la présidence bling-bling à la présidence couac-couac ! " 

 

" Dépouillé de son auréole ou de ses attributs de croquemitaine, Dany-le-Rouge apparaît aujourd’hui réduit à ses véritables proportions : une Brigitte Bardot de

 

 

la contestation, un produit publicitaire, comme on en fabrique chez Bleustein-Blanchet ou en première page de France-Dimanche."