Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2017

Antigone...

Les éditions Glénat ont récemment publié Antigone, une bande-dessinée de Régis Pénet inspirée par la tragédie antique de Sophocle. Les dialogues ont été écrits par le romancier Erik L'Homme. L'ouvrage comporte également un dossier sur cette tragédie établi par le philosophe Jean-François Gautier.

On peut lire un entretien avec Régis Penet et Erik L'Homme dans le numéro 165 (avril-mai 2017) de la revue Éléments.

 

Penet_antigone.jpg

" Antigone, fille d' Oedipe, s'apprête A braver l'interdit du roi de Thèbes en accomplissant les rites funéraires destinés A son frère, le paria Polynice. Pour ce geste, elle risque la mort. Mais c'est le prix A payer pour ce qu'elle estime être son devoir : envers l'amour qu'elle porte A son frère, envers les dieux. Son propre oncle, le roi Créon, ira-t-il jusqu'A la condamner en dépit des lois divines, non écrites et éternelles ? Antigone, son fiancé Hémon et le devin Tirésias parviendront-ils A le faire changer d'avis ? Régis Penet adapte Antigone de Sophocle restituant, dans un époustouflant travail graphique en peinture sur bois, toute la force dramatique et la puissance philosophique de ce récit fondateur. En fin d'ouvrage, un appareil critique rédigé par un spécialiste de Sophocle recontextualise l'importance et la contemporanéité de la pièce originale. "

27/10/2015

Le temps d'Antigone...

Les éditions Xénia viennent de publier un nouvel essai d'Eric Werner intitulé Le temps d'Antigone. Penseur profond et subtil, Eric Werner est l'auteur de plusieurs essais importants comme L'avant-guerre civile (L'Age d'Homme, 1998 puis Xénia, 2015) L'après-démocratie (L'Age d'Homme, 2001), Douze voyants (Xénia, 2010) ou De l'extermination (Xénia, 2013) et de recueils de courtes chroniques comme Ne vous approchez pas des fenêtres (Xénia, 2008) et Le début de la fin et autres causeries crépusculaires (Xénia, 2012).

 

Temps d'Antigone.jpg

" Or ce que dit Sophocle dans Antigone, comme du reste dans ses autres pièces, est en soi assez simple et assez clair. Le grand historien Werner Jaeger le résume en ces termes : « Les drames de Sophocle marquent l’apogée de la notion grecque de mesure, tenue pour l’une des valeurs les plus hautes de la vie humaine». Effectivement, tout comme Héraclite, Sophocle se pose en défenseur de la mesure (en grec, sôphrosunè), on pourrait aussi dire des limites, limites qu’il importe de respecter si l’on ne veut pas attirer sur soi le malheur. Il défend les limites, donc aussi met en garde contre l’hybris, qui est le contraire de la sôphrosunè. C’est le cas en particulier dans Antigone. "

29/10/2011

Dans la tête de Richard Wagner...

Les éditions Fayard viennent de publier une énorme étude de Christopher Looten consacrée à Richard Wagner et intitulée Dans la tête de Richard Wagner - Archéologie d'un génie. Christopher Looten, compositeur et théoricien de la musique, a puisé dans les milliers de pages d'écrits du maître de Bayreuth pour présenter sa pensée et ses sources d'inspiration. Indispensable pour tous les wagnériens !

 

allemagne,bach,balzac,bayreuth,beethoven,calderon,christianisme,christopher looten,compositeur,dante,darwin,dresde,enfer,eschyle,faust,génie,homère,inspiration,musique,nietzsche,parsifal,saussure,schopenhauer,shakespeare,sophocle,tragédie,wagner,walkyrie,wittgenstein 


"Richard Wagner avait une opinion sur tout : de la mode à l’atome, en passant par la tragédie grecque, Schiller ou Darwin. Il vénérait Goethe et admirait Balzac, trouvait les vêtements des Allemandes indécents et vantait la nudité grecque. Shakespeare était à ses yeux le plus grand poète allemand et il se voyait lui-même comme le successeur d’Eschyle. 
Rarement lus, les dix volumes des Œuvres en prose où Wagner expose ses opinions demeuraient jusqu’à aujourd’hui un domaine inexploré. Christophe Looten en a extrait les pensées du compositeur pour nous les offrir dans une nouvelle traduction. Les cent dix sujets de cette autobiographie intellectuelle sont enrichis de commentaires, de nombreuses citations du Journal de Cosima, ainsi que de passages de lettres inédites en français. 
Il nous restitue une image fidèle d’un aspect encore méconnu du compositeur : l’homme de culture, le lecteur, le bibliophile, exemple même de l’artiste génial de la fin du XIXe siècle. 
Ce voyage dans l’esprit d’un des plus grands génies de la musique nous fait entrer dans le monde de Richard Wagner. Guidés par l’un de ses meilleurs connaisseurs, nous allons à la rencontre d’un homme dont la musique exerce toujours une fascination incomparable."

21/11/2010

Douze voyants !

Les éditions Xenia viennent de publier Douze voyants, un livre d'Eric Werner, consacrés à douze penseurs de la liberté. Certains de ces textes remarquables par leur profondeur ont été publié dans la revue Eléments.

 

Douze voyants.jpg 

"Les auteurs réunis dans ce livre sont très différents les uns des autres, mais ils sont reliés par une préoccupation commune: questionner l’homme dans ses rapports à la liberté. Certains sont nos quasi contemporains, d’autres ont vécu à des époques plus anciennes. Ils campent aux confins de divers domaines, la philosophie, la littérature, les sciences humaines. Ils sont à vrai dire inclassables, et c’est ce qui fait leur intérêt. Ils appartiennent à une même famille, celle des « voyants » : ceux qui voient alors que les autres ne voient pas, ou alors très indistinctement, au travers de toutes sortes de voiles. «  Voyants », ou encore témoins. Veilleurs, pourrait-on dire aussi, en référence au prophète Esaïe.
Sans eux, l’Occident n’aurait peut-être jamais développé, et sauvegardé, cette vision de l’individu et de sa valeur intangible qui constitue l’originalité, la noblesse et la force de cette civilisation.
Lecteur-interprète passionné, Eric Werner explique ici de manière concise et accessible la contribution de chacune de ces figures à notre vision du monde et de l’être humain."