Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2018

La question énergétique...

Le nouveau numéro de la revue Réfléchir & agir (n°58 - Hiver 2018) est disponible en kiosque. Le dossier est consacré à la question énergétique...

Réfléchir&Agir 58.jpg

Au sommaire :

Tour d'horizon

Antipasti

A qui profite les politiques publiques ?, par Eric Lerouge

DOSSIER : La question énergétique

Entretien avec Alban d'Arguin

Vers la fin du pétrole , par Thierry Durolle

Sur le gaz de schiste, par le CREA

Le nucléaire, la force de la puissance, par Klaas Malan

Le réchauffement climatique : un point sur le débat, par Klaas Malan

L'avenir énergétique de l'Europe libre, par Georges Feltin-Tracol

Grand entretien

Gabriele Adinolfi

Réflexion

Oswald Spengler, Le Déclin de l'Occident, par Edouard Rix

Histoire

A l'extrême droite de Staline, par Christian Bouchet

Spiritualité

Ellinais, le retour de l'ethnos, par Klaas Malan

Littérature

Pour une poétique de Fantomas, par Didier Dantal

Un livre est un fusil

Manuel d'Epictète, par Thierry Durolle

Notes de lecture

Héritage

Balade chez les Sudistes, par William L'Harmet

Beaux-arts

L'Empire contre-attaque, par Klaas Malan

Cinéma

Bud Boetticher, la matador du Western, par Pierre Gillieth

Musique

Slayer, par Thierry Durolle

Disques

 

12/01/2018

Ledesma Ramos et le national-syndicalisme espagnol...

Les éditions de Synthèse nationale viennent de publier dans leur collection des Cahiers d'histoire du nationalisme, un volume consacré à Ramiro Ledesma Ramos, le fondateur du national-syndicalisme et l'associé dans la Phalange de José Antonio Primo de Rivera. On y trouvera, outre un texte original de Georges Feltin-Tracol, l'étude que Jean-Claude Valla avait consacrée à ce personnage dans les Cahiers libres d'histoire (n°10, 2002).

 

Ledesma Ramos.jpg

" Ramiro Ledesma Ramos (1905-1936)

La jeunesse, l'engagement, la fondation des Juntes offensives nationales syndicalistes, les combats, la fusion avec la Phalange de José Antonio Primo de Rivera, la guerre d'Espagne, le national syndicalisme, son assassinat en octobre 1936 par les républicains... autant de sujets traités parmi d'autres dans ce Cahier d'Histoire du nationalisme n°13 consacré à Ramiro Ledesma Ramos, figure méconnue du mouvement phalangiste espagnol... "

21/12/2017

Le Front national peut-il arriver au pouvoir ?...

Le nouveau numéro de la revue Réfléchir & agir (n°57 - automne 2017) est disponible en kiosque. Le dossier est consacré au Front national et s'interroge sur la capacité de ce mouvement politique d'arriver un jour au pouvoir après son échec du printemps 2017.

Réfléchir&Agir 57.jpg

Au sommaire :

Tour d'horizon

Antipasti

Zbigniew Brzezinski, par Edouard rix

DOSSIER : Le FN peut-il prendre le pouvoir ?

Le Front National peut-il prendre le pouvoir ? , par Eugène Krampon

Entretien avec Stéphane Ravier

Entretien avec Jean-Yves Le Gallou

Entretien avec David Rachline

Le FN face à son destin, par Eric Lerouge

Entretien avec Chantal Dounot et Didier Carette

Après le Front, par Georges Feltin-Tracol

Grand entretien

Eric Lerouge

Réflexion

Hermann von Keyserling, par Bruno Favrit

Géopolitique

Le réchauffement climatique en Arctique, par Klaas Malan

Mystères

L'affaire Glozel, par Thierry Durolle

Littérature

Maurice Blanchot, par Georges Feltin-Tracol

Un livre est un fusil

Youcef Hindi. Occident contre Islam, par Eugène Krampon

Notes de lecture

Beaux-arts

Norman Lindsay, par Christian Bouchet

Disques

 

04/10/2017

L'Europe, pas le monde...

Les éditions du Lore viennent de publier un essai de Georges Feltin-Tracol intitulé L'Europe, pas le monde - Un appel à la lucidité. Animateur du site de réflexion non-conformiste Europe Maxima et rédacteur en chef de la revue Réfléchir&Agir, Georges Feltin-Tracol est notamment l'auteur de Bardèche et l'Europe (Bouquins de Syntèse nationale, 2013), de En liberté surveillée - Réquisitoire contre un système liberticide (Bouquins de Syntèse nationale, 2014), de Thierry maulnier, un itinéraire singulier (Auda Isarn, 2014) ou de Éléments pour une pensée extrême (Editions du Lore, 2016).

 

Feltin-Tracol_L'Europe pas le monde.jpg

" En trois quarts de siècle, le projet européen en partie formulé par les milieux non-conformistes de l’Entre-deux-guerres est devenu un cauchemar pour les peuples du Vieux Continent. Dans le cadre d’une mondialisation désormais illimitée, les sectateurs mondialistes de l’actuelle imposture européenne ne cachent même plus leur volonté d’intégrer au plus vite cet espace dans un ensemble planétaire global.

Cette terrible désillusion favorise le souverainisme national et les revendications régionalistes. Faut-il pour autant rejeter toute idée européenne ?

Non, affirme Georges Feltin-Tracol qui en appelle à une salutaire lucidité.
Ancien animateur de la revue L’Esprit européen et collaborateur naguère à Éléments pour la civilisation européenne, ce Français d’Europe (ou Européen de France) considère que l’Europe n’est pas ouvert aux populations du monde entier, mais l’héritage des peuples boréens. Se détournant à la fois de l’État-nation dépassé, du mondialisme mortifère et d’un altermondialisme parodique, il envisage un autre défi continental, soucieux de la personnalité historique de ses cultures et susceptible d’assumer un destin de puissance géopolitique.

Contribution révolutionnaire pro-européenne à la grande guerre des idées, ce recueil d’articles, d’entretiens, de conférences et de recensions démontre la persistance d’un authentique esprit européen, surtout si de nouvelles chevaleries militantes surgies des communautés populaires enracinées relèvent le nouvel enjeu civilisationnel du XXIe siècle : maintenir la spécificité albo-européenne. Pendant que se prolonge l’éclipse de l’Europe, c’est dans la pénombre que s’esquissent quelques jalons fondamentaux d’une nouvelle Europe polaire, fière et solsticiale. "

21/07/2017

En finir avec la République ?...

Le nouveau numéro de la revue Réfléchir & agir (n°56 - été 2017) est disponible en kiosque. Le dossier (à charge) est consacré à la République. Évidemment, Marianne passe un mauvais quart d'heure. On peut tout de même regretter que la conception virile, et romaine, de la République soit expédiée en deux lignes dans le texte d'introduction... Pour le reste, hors dossier, on trouvera d'excellents articles et un bon entretien avec Piero San Giorgio !

 

Réfléchir&Agir 56.jpg

Au sommaire :

Tour d'horizon

Antipasti

Présidentielles 2017, par Eugène Krampon

DOSSIER : Il faut buter la République

Pourquoi la République est-elle un régime toujours né dans le sang, par Aristide Leucate

Entretien avec Pierre Hillard

La France, une nation juridique ou une nation par héritage ?, par Eugène Krampon

Entretien avec Alain Escada

République scolaire, école mortifère, par le CREA

Entretien avec Jean-Noël Audibert

A bas la République ! Et après ?, par Georges Feltin-Tracol

Grand entretien

Piero San Giorgio

Héritage

L'ours et nous..., par Klaas Malan

Réflexion

L'Idiot international, par Georges Feltin-Tracol

Spiritualité

Pèlerinage aux sources du Gange, par Christian Bouchet

Histoire

Le tyrannicide, une tradition sacrée, par Flavien Blanchon

Bande-dessinée

La case de l'Oncle Charlier, par Pierre Gillieth

Un livre est un fusil

Julien Freund. L'essence du politique, par Georges Feltin-Tracol

Notes de lecture

Musique

À la cour du Roi Cramoisi, par Thierry Durolle

Disques

 

31/05/2017

Les populismes identitaires à l'assaut de l'Europe ?...

Les éditions L'Æncre viennent de publier un essai de Franck Buleux, préfacé par Georges Feltin-Tracol et intitulé L'Europe des peuples face à l'Union européenne. Enseignant, diplômé en histoire, en droit, en sciences politiques, Franck Buleux est l'auteur d'un essai intitulé L'unité normande (L'Harmattan, 2015).

 

Buleux_Europe des peuples.jpg

" Savez-vous que l’UE a déjà perdu plus d’un tiers de sa superficie ? Que les régionalismes identitaires européens sont proches des mouvements Verts ? Que les mouvements régionalistes européens sont souvent soutenus par l’Union elle-même ? Que les régionalistes écossais préfèrent l’Union européenne à l’Union Jack ? Qu’en Espagne, l’identité régionale puise son renouveau à l’extrême gauche ? Qu’en Italie, une région est germanophile ? Qu’un territoire français est aux mains des indépendantistes d’ultra-gauche unis à la droite locale ?

L’Union européenne comprend toujours 28 États. Certains sont au bord de l’implosion mais les dynamiteurs préfèrent parfois l’Union à leur cadre national, d’autres ne sont plus compatibles avec les « valeurs » de l’Union… Union faite de bric et de broc, qui a grandi trop vite sans véritable projet, sans ligne politique claire et commune, elle favorise tous les statuts possibles pour éviter l’amincissement territorial.

L’Union européenne est un territoire « à la carte » ou tout départ est possible, mais strictement encadré et qui est capable de soutenir des régionalismes face à un État-nation eurosceptique. Mais pas n’importe quel régionalisme ! Du populisme anti-fiscalité au populisme ethnique, les régionalismes européens ne se ressemblent pas… Un véritable tour du monde de l’Europe des peuples, présente sur tous les continents… Un clin d’œil à l’Europe aux cent drapeaux ! "