Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2018

Avez-vous lu Céline ?...

Les éditions Pierre-Guillaume de Roux viennent de publier un essai de David Alliot et Eric Mazet intitulé Avez-vous lu Céline ? . David Alliot a, notamment, dirigé la publication de D'un Céline l'autre (Robert Laffont, 2011), dans la collection Bouquins, et Eric Mazet a publié de nombreux articles consacrés à l'auteur du Voyage au bout de la nuit.

Ces deux céliniens réputés, avec ce livre, adressent une réponse à Pierre-André Taguieff et Annick Duraffour et à leur pavé, un brin indigeste et exclusivement à charge, Céline, la race, le Juif (Fayard, 2017).

 

Alliot-Mazet_Avez-vous lu Céline.jpg

" Rarement un homme de lettres aura déchaîné autant de passions que Louis-Ferdinand Céline.

Écrivain de génie, mais pamphlétaire antisémite, son attitude pendant l’Occupation ne cesse d’interroger.

En 2017, deux « historiens » ont publié un livre à charge prétendant faire la lumière sur la face sombre de Céline, où celui-ci est dépeint, entre autres, comme un hideux dénonciateur, et un agent de l’Allemagne.

Au point qu’on se sent en droit de leur demander : « Avez-vous lu Céline ? »

Avec précision et rigueur, David Alliot et Éric Mazet répondent aux accusations de ces deux « scientifiques », mettent à mal leurs affabulations et apportent leur propre éclairage sur cette période mal connue de la vie de Céline.

Ils reviennent également sur le projet des éditions Gallimard de rééditer les pamphlets antisémites de l’écrivain et expliquent pourquoi, assez paradoxalement, il est indispensable et nécessaire de le mener à terme. "

23/01/2018

Madame Céline...

Les éditions Tallandier viennent de publier un essai biographie de David Alliot intitulé Madame Céline. Spécialiste de l’œuvre de Céline, David Alliot est l'auteur de plusieurs livres ou recueils consacrés à cet auteur, comme D'un Céline l'autre (Robert Laffont, 2011), Mots, propos et aphorismes de Louis-Ferdinand Céline (Horay, 2016) ou Le Paris de Céline (Alexandrine, 2017).

 

Alliot_madame Céline.jpg

" « Tu es un petit ange de génie et de fidélité. » Ainsi Céline parlait-il de sa femme, Lucette Almanzor, connue sous le nom de Madame Céline.
De leur rencontre en 1936 dans un studio de danse jusqu’à la mort de l’auteur de Voyage au bout de la nuit en 1961, la danseuse et l’écrivain ne se sont jamais quittés. Toute en grâce et en légèreté, elle a vingt ans de moins que lui. Célèbre, il l’aide pour sa carrière. Elle est dépensière, il est radin, elle est charmante, il est bourru, elle est élégante, il est mal habillé. En 1943, ils se marient, pour le meilleur parfois, comme pour le pire souvent. L’Occupation à Montmartre, la fuite à Sigmaringen, l’exil au Danemark, elle a tout supporté par amour et fidélité. Quand le couple rentre en France après six années d’exil, avec le chat Bébert, il s’installe dans un pavillon à Meudon où il ouvre un cabinet médical, tandis qu’elle donne des cours de danse.
Grâce à des archives inédites et des témoignages surprenants, David Alliot, spécialiste de Céline, perce le mystère de cette étrange alchimie qui unit ce couple pas tout à fait comme les autres. Gardienne de sa mémoire, elle veillera à la postérité de l’oeuvre de son mari.
Jusqu’à son dernier souffle, Madame Céline recevra chez elle le tout Paris des lettres, admiratif et nostalgique, qui l’écoute raconter ses incroyables souvenirs. Pour la première fois, l’extraordinaire destinée de cette femme aussi discrète que mystérieuse nous est dévoilée."

02/03/2017

Le Paris de Céline...

Les éditions Alexandrines, dans leur collection Le paris des écrivains, viennent de publier, sous la signature de David Alliot, Le Paris de Céline. Spécialiste de l'oeuvre de Céline, David Alliot est l'auteur de plusieurs recueils consacrés à cet auteur, comme D'un Céline l'autre (Robert Laffont, 2011) ou Mots, propos et aphorismes de Louis-Ferdinand Céline (Horay, 2016).

 

Alliot_Le Paris de Céline.jpg

" Si Louis-Ferdinand Destouches est né en 1894 à Courbevoie, l’écrivain Louis-Ferdinand Céline est né à Paris, en 1932, lors de la parution de Voyage au bout de la nuit. Toute sa vie, l’écrivain cultiva une dualité entre Paris où il vivait, et sa proche banlieue, où il travaillait.
Fils de petits commerçants, la vie de Céline est intimement liée à celle de la capitale, d’abord le passage Choiseul, le fameux « passage des Bérézinas » de Mort à crédit, le théâtre de sa jeunesse. Mais Céline, c’est aussi et surtout Montmartre, la rue Lepic, la rue Girardon, l’avenue Junot où, après ses consultations, il retrouve ses amis : le peintre Gen Paul, l’écrivain Marcel Aymé, l’acteur Le Vigan…
C’est aussi le Paris de l’Occupation, où Céline puise son inspiration pour ses romans d’après-guerre, n’hésitant pas à se mettre en scène après son retour d’exil au Danemark. Même à la fin de sa vie, installé à Meudon, avec sa femme et ses animaux, une vue imprenable lui permet de contempler la capitale… "

09/01/2017

Une drôle de collaboration...

Le numéro 23 de la revue trimestrielle Spécial Céline, publiée par les éditions Lafont Presse, est disponible en kiosque ou sur les sites de vente de presse. Consacrée à l'auteur du Voyage au bout de la nuit, cette revue est dirigée par Joseph Vebret et réalisée avec le concours d'Eric Mazet et de David Alliot.

 

Spécial Céline 23.jpg

Au sommaire :

Relecture
A reculons, par Chantal Le Bobinnec

Archives
Céline au meeting, par Marc Laudelout

Archives
Céline dans la correspondance Chardonne-Morand, par Marc Laudelout

Chronique
D'un lecteur l'autre, par Laurent Navarro

Hommage
Dessiner Céline, par Bernard Gasco

Interview
Philippe Di Maria, propos recueillis par Joseph Vebret

Actualité
Actualité célinienne, par David Alliot

Actualité
Actualité célinienne, par Matthias Gadret

Bonnes feuilles
Duetto - Louis-Ferdinand Céline, par Eric Neirynck

Etude
Céline en son temps : 25 mai - 28 décembre 1934, par Eric Mazet

 

 

22/11/2016

Céline dans le texte...

Les éditions Horay viennent de publier dans leur collection "En verve", Mots, propos et aphorismes de Louis-Ferdinand Céline, un recueil de citations établi par David Alliot. Travaillant dans l'édition, David Alliot est un des meilleurs connaisseurs actuels de Céline, et on lui doit, notamment, D'un Céline l'autre, anthologie de témoignages sur l'auteur de Mort à crédit publiée dans la collection Bouquins.

 

Céline_en verve.jpg

" Louis-Ferdinand Céline est sans aucun doute l'écrivain qui a suscité à la fois le plus d'engouement et d'indignation. Balloté entre deux guerres terribles dans une société en bouleversement, Ferdinand Destouches (1894 -1961) exprime dans son œuvre un humour sombre et jubilatoire qui marquera durablement notre littérature. Quand il saisit sa plume, Céline n'a peur de rien. Il foudroie ses contemporains et pourtant admire les grands hommes de son siècle. En dépit, ou à cause de ses excès, son écriture fascine, surprend. Il cisaille la langue encore et encore avec acidité et dérision. Souvent considérée comme une révolution littéraire, sa verve n'a rien perdu de sa force. "

16:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : david alliot, céline |  Facebook | Pin it! |

02/03/2015

Les portes de l'enfer...

Le seizième numéro de la revue trimestrielle Spécial Céline, publiée par les éditions Lafont Presse, est disponible en kiosque ou sur les sites de vente de presse. Consacrée à l'auteur de Mort à crédit, cette revue est dirigée par Joseph Vebret et réalisée avec le concours d'Eric Mazet et de David Alliot.

 

Spécial Céline 16.jpg

Au sommaire :

Actualité

Actualité célinienne, par David Alliot

Étude
Céline en son temps ou Céline avant Céline : 1931, par Éric Mazet

Etude
Les bistrots de Céline, par Serge Kanony

Document
Céline, secrétaire d'association, par David Alliot

Relecture
Le métro émotif, par Pierre Ducrozet

Lectures croisées
Céline le psychopompe funèbre, par Gwenn Garnier-Duguy

Discours
Bardamu à Médan - 1er octobre 1933, par David Alliot

Nouvelle
Guantanamo City - Distraction littéraire, par Jean-François Foulon