Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2015

Carl Schmitt et les trois types de pensée juridique...

Les presses universitaires de France viennent de publier un court essai de Carl Schmitt intitulé Les trois types de pensée juridique. Juriste et philosophe politique allemand, ami d'Ernst Jünger, Carl Schmitt est notamment l'auteur de plusieurs livres essentiels comme La notion de politique (1928), Le nomos de la terre (1950) ou Théorie du partisan (1963), disponibles aux PUF ou dans la collection  de poche Champs chez Flammarion.

 

Schmitt_pensée juridique.jpg

" « L’adhésion de Carl Schmitt au mouvement national-socialiste dès 1933 a jeté sur l’ensemble de son œuvre une ombre inquiétante », écrit Dominique Séglard en présentation de cet ouvrage. Dans ce texte issu de deux conférences prononcées en 1934 à l’occasion de l’anniversaire de la prise de pouvoir d’Hitler, Carl Schmitt mêle sa pensée économique aux bases de sa justification morale et juridique du nazisme. Il y met en concurrence trois types de pensée juridique : le normativisme, le décisionnisme et la pensée de l’ordre concret, dans laquelle l’État possède un pouvoir absolu, la seule conforme à l’essence du peuple allemand. Il conservera cette substance dans sa pensée toute sa vie, alors même que c’est cette vision trop éloignée de la Volksgemeinschaft qui lui vaudra les critiques et le désaveu des cadres du régime dès 1934. Plus qu’un document historique, ce texte est un élément essentiel à la compréhension de la pensée globale de Carl Schmitt."