Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2015

Michel Foucault, archéologie d'un fétiche...

A l'occasion de la sortie des œuvres de Michel Foucault, icône de la gauche libérale-libertaire, dans la Pléiade, les éditions Pierre-Guillaume de Roux  viennent de publier un pamphlet de François Bousquet intitulé « Putain » de saint Foucault - Archéologie d'un fétiche. Rédacteur en chef adjoint de la revue Eléments, François Bousquet est, notamment, l'auteur d'un essai sur Jean-Edern Hallier ainsi que d'un livre d'entretien avec Jean-Claude Albert-Weil, l'auteur de la trilogie de l'Altermonde...

 

Foucault_bousquet.jpg

" « C’est aujourd’hui la star incontestée des labos de recherche, le coproducteur de la théorie du genre, le gourou de Judith Butler, de la Gay Pride et des pédagogues ; accessoirement, l’auteur en sciences humaines le plus cité dans le monde, aussi connu dans son genre que les Beatles. Un saint, a fucking saint, « un putain de saint », pour reprendre l’expression de David Halperin dans son Saint Foucault (1995), adulé de part et d’autre de l’Atlantique. (…) On n’en finit pas de célébrer le retour du fils prodigue de la philosophie qui a brûlé la vie par les deux bouts avec une prodigalité somptuaire qui n’aurait pas déplu à Georges Bataille, faisant réentendre par-dessus les siècles le rire de Démocrite, un rire plus diabolique que l’original, celui d’un vieux sage qui aurait été contraint de lire Sade et de consommer du LSD. Prémoderne et postmoderne. Un pied au Collège de France, l’autre en enfer. »

Et si Michel Foucault nous avait, tous, bernés ? A l’heure de son entrée solennelle, en Pléiade, n’est-il pas temps de lui arracher les innombrables masques qui lui assurèrent la plus longue réplique possible sur la scène médiatique alors qu’en off, sa philosophie avait depuis longtemps rendu l’âme... "

Les commentaires sont fermés.