Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réseaux, hiérarchies et lutte pour le pouvoir...

Les éditions Odile Jacob viennent de publier un essai de Niall Ferguson intitulé La Place et la Tour - Réseaux, hiérarchies et lutte pour le pouvoir. Historien britannique, professeur à Harvard et à l'université d'Oxford, Niall Ferguson est spécialiste de l'histoire de l'économie et de la finance ainsi que de celle de l'empire anglais. On lui doit aussi avec Virtual history, un recueil d'essais d'histoire contre-factuelle.

 

Ferguson_La place et la Tour.jpg

" L’histoire que l’on nous a enseignée est institutionnelle et hiérarchique. Ses acteurs sont les papes, les rois, les empereurs. Mais cette histoire officielle ne passe-t-elle pas à côté des réseaux, tout aussi puissants mais moins visibles, entretenant alors les fantasmes des théories conspirationnistes ?
Le XXIe siècle a été qualifié d’âge des réseaux. Pourtant, Niall Ferguson le montre dans ce livre, les réseaux sociaux n’ont rien de nouveau. Qu’il s’agisse des imprimeurs et des prédicateurs qui ont fait la Réforme, ou des loges maçonniques et de leur rôle dans la révolution américaine, les réseaux – la Place – ont depuis toujours défié le monde ancien des hiérarchies – la Tour.
Des Illuminati aux cercles des Lumières, de l’empire colonial britannique aux espions de la guerre froide, des récentes privatisations aux GAFA, Niall Ferguson propose une analyse radicalement nouvelle des organisations humaines. À quelles conditions les réseaux peuvent-ils conquérir les chaires, le pouvoir, la richesse ? Comment expliquer qu’ils supplantent aujourd’hui des structures hiérarchiques en voie d’épuisement ? "

Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!

Écrire un commentaire

Optionnel