Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2019

Terminus pour le Hussard...

Les éditions Auda Isarn viennent de publier un polar de Xavier Eman intitulé Terminus pour le Hussard.

Animateur du site d'information Paris Vox , rédacteur en chef de la revue Livr'arbitres et collaborateur de la revue Éléments, Xavier Eman a déjà publié un recueil de ses chroniques mordantes intitulé Une fin du monde sans importance (Krisis, 2016).

 

 

 

Eman_Terminus pour le Hussard.jpg

" En prenant le train Grandville-Paris, un soir pluvieux de retour de week-end, Julien Ardant, alias le Hussard, n’imaginait pas qu’il allait plonger dans une nouvelle enquête qui le mènerait des quartiers miteux du nord de la capitale jusqu’aux confins de l’Andalousie.

Des blondes nymphomanes qu’on assassine, des associations humanitaires pro-migrants, des hordes subsahariennes, des fonctionnaires indélicats et des Ibères à la gâchette facile… Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?

Entre hypocrisie, manipulation et exploitation, le Hussard va découvrir les arcanes d’un monde cynique et interlope dont il ignorait jusqu’à l’existence.

Et si c’était avec les bons sentiments qu’on élaborait les plus grands crimes ? "

16:04 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : xavier eman, polar, hussard |  Facebook | Pin it! |

24/10/2018

Secret mortel...

Les éditions Auda Isarn viennent de publier Secret mortel, un roman policier de Philippe Randa. Journaliste, éditeur et écrivain, Philippe Randa a publié au Fleuve noir de nombreux polars et romans de science-fiction. Il est également l'animateur du site Eurolibertés.

 

Randa_Secret mortel.png

" Le consortium Drakemberg, c’est un vaste empire de sociétés multiples fermement contrôlé par le père et ses deux fils. Fermement ? Tout le monde en est persuadé jusqu’au jour où un mystérieux correspondant prouve à François, le fils aîné, qu’il se passe des choses pas très nettes dans les affaires familiales. Pour couronner le tout, il y a aussi ces preuves de meurtres subtilement maquillés en regrettables accidents. Pour préserver sa famille et bientôt pour sauver sa propre peau, François va foncer et taper sur tous ceux qui veulent l’empêcher de découvrir la vérité. "

25/05/2018

Maurice G. Dantec : prodiges et outrances ?...

Les éditions Séguier viennent de publier Maurice G. Dantec - Prodiges & outrances, une étude biographique signée par Hubert Artus et consacrée à l'auteur de Babylon babies et de Laboratoire de catastrophe générale. Hubert Artus est journaliste.

 

Artus_Maurice G Dantec.jpg

" Enfant maudit de la « banlieue rouge », Maurice G. Dantec révolutionna le paysage littéraire français avec Les Racines du mal (1995) – ovni flamboyant au croisement du roman social, du techno-thriller et de la science-fiction. Mais la publication du très controversé Théâtre des opérations I (2001) marque le début de la chute pour le « prince du néopolar » : brouilles éditoriales, dérapages politiques, dérive idéologique (de l’extrême-gauche au Bloc identitaire, en passant par l’odyssée punk et la conversion au « catholicisme futuriste »), abus de psychotropes… Son décès, en juin 2016, laisse de nombreux regrets, et quelques doutes : auteur alarmiste ou prophétique? Poète égaré ou écrivain génial ? Cette biographie retrace le parcours d’un paradoxe vivant, porté aux nues puis décrié. À tort ? "

27/04/2018

Week-end à mort !!...

La librairie en ligne Amazon diffuse sur son site, au format électronique, un polar de Christian Rol intitulé Week-end à mort!!. Journaliste, Christian Rol a publié, notamment, Le roman vrai d'un fasciste français (La Manufacture des livres, 2015).

 

Rol_Week-end à mort.jpg

" « Un coup de canne sec et dur balaie d’abord une jambe du mendiant qui tombe dans un cri, tordu de douleur. Mais, Rachid et Jean, à l’appel du sang, se joignent à présent à François et assaillent le gros à coup de pompes dans le ventre tandis que le Duc s’acharne désormais sur les rotules. L’Homme du Voyage roule des yeux de terreur et de douleur à la fois, se contorsionne, invoque dans sa langue quelque pitié et se roule sur le pavé comme un phoque sur la banquise. Quand leur victime gît au sol, immobile et pratiquement inanimée, Sainte-Anne et ses associés cessent leurs coups. Puis, s’essuyant les mains avec le sentiment du travail bien fait, François s’adresse à lui :
- Ainsi, brave homme, cette canne que tu arborais faussement afin d’abuser les naïfs te sera bien utile désormais. Car, notre labeur ne fut pas vain, et tu peux m’en croire, te voilà maintenant vraiment infirme.
Christian Rol est auteur et scénariste. » "

16:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christian rol, polar, fasciste |  Facebook | Pin it! |

28/11/2017

Du côté du polar...

Le vingt-quatrième numéro de la revue Livr'arbitres, dirigée par Patrick Wagner et Xavier Eman, est en vente avec notamment un dossier consacré au polar français et à ses auteurs...

La revue peut être commandée sur son site :  Livr'arbitre, la revue du pays réel ainsi que sur Krisis diffusion.

 

Livr'arbitres 24.jpg

Au sommaire de ce numéro :

Éditorial

Plaisirs solittéraires

Coup de cœur

Gérard Letailleur / Jules Magret

Coup de poing

Lucien Rebatet

Nouveautés

Jean Berteault / Benoït Duteurtre / Solveig Vialle

Domaine étranger

Denise Bombardier

Réédition

Christopher Gérard / Hermann Löns / Saint-Loup

Dossier

Enquête sur le polar français

Clio

Yann Couderc / Jean-François Thull

Essais

J.B. Baronian / A. de Benoist / N. Bonnal / X. Darcos / P. Glaudes

Anthologie

Magazine Matulu

Portraits

Fritz Lang / Henry de Monfreid

In Memoriam

Jane Austen / Henry David Thoreau

Réflexions

Pierre Saint-Servant

Peinture en prose

Autoportrait de Bruno Schultz

Poème en prose

Jean-Claude Balland

Carte postale

Togliatti

Récit de voyage

Birmanie

22/08/2017

Un certain A.D.G....

A.D.G. (1947-2004): «Le bon polar? Une histoire bien tricotée, des per­sonnages attachants, un cadre intrigant, de la violence mais aussi de la passion ou de la tendresse, bref une œuvre où le lecteur ne s'ennuie pas plus en la lisant que l'auteur en l'écrivant. C'est ce qu'on appelle de la littérature populaire, au bon sens du terme.» (Cascavelle, n°13, mars-avril 2004.)

 

Les éditions Pardès viennent de publier dans leur collection Qui suis-je ? un A.D.G. signé par Thierry Bouclier. L'auteur est avocat à la Cour.

 

Bouclier_ADG.jpg

" Issu d'une famille de gauche, Alain Fournier devient enfant de troupe à l'âge de douze ans avant de quitter l'école avec son seul B.E.P.C. Il exerce alors divers métiers, comme employé de banque, brocanteur ou bouquiniste... En 1971, La Divine Surprise paraît dans la «Série noire». Son homonymie avec l'auteur du Grand Meaulnes (Alain-Fournier) le dissuade d'écrire sous son nom ; il signera des initiales de son pseudonyme (Alain Dreux Gallou). Devenu A.D.G., il sera l'un des auteurs-phares de la «Série noire» et le maître du néo-polar. Son style, mêlant argot et calembours, en fait l'héritier de Louis-Ferdinand Céline, Michel Audiard et Albert Simonin. Les romans policiers s'enchaînent: Les Panadeux, La Nuit des grands chiens malades, Cradoque's band, Le Grand Môme ou Pour venger pépère. En 1977, il obtient le prix Mystère de la critique avec L'otage est sans pitié. Dans le même temps, il entame une carrière de journaliste dans l'hebdomadaire Minute. Au début des années 1980, il s'installe en Nouvelle-Calédonie et s'investit, à travers son journal, Combat calédonien, pour le maintien de l'île au sein de la France. Il publie d'autres romans policiers, comme Joujoux sur le caillou et Les Billets Nickelés. En 1987, il fait paraître Le Grand Sud, une gigantesque fresque consacrée à l'histoire de l'île calédonienne au XIXe siècle. De retour en France, il intègre l'hebdomadaire Rivarol et publie un thriller australien: Kangouroad Movie. Il meurt en 2004. "