Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2018

Penser la guerre économique...

Les éditions VA Press viennent de publier un ouvrage d'Olivier de Maison Rouge intitulé Penser la guerre économique - Bréviaire stratégique. Avocat, Olivier de Maison Rouge est spécialiste des questions juridiques liées à l'intelligence économique et au secret des affaires.

 

De Maison Rouge_Penser la guerre économique.jpg

" Ouvrage précis et tout à la fois concis de stratégies de guerre économique, il a été élaboré selon un chapitrage pertinent déclinant des thématiques et idées forces constituant un ensemble cohérent de lecture des enjeux géostratégiques contemporains.

Ce faisant, à la manière de Sun Tzu, auteur de l’Art de la guerre, mais également en hommage à Hervé Coutau-Bégarie, il réunit un condensé de pensées, extraits et maximes constituant autant de leçons stratégiques, tant économiques que juridiques ou militaires, précédé d'une introduction faisant un état des lieux et une mise en perspectives des affrontements commerciaux et opérations d’influence.

Les citations d’auteurs destinées à dessiner ce bréviaire d’intelligence économique et stratégique sont issues de lectures éclectiques, tout à la fois littéraires, doctrinales, universitaires, engagées, religieuses, … formant un enseignement affûté.

A l'usage de toute personne intéressée de détenir les clés de compréhension de la compétition économique globale et les jeux de puissances géo économiques. Les citations reprises donnent en quelques mots ou phrases, une compréhension simple mais tout à la fois pertinente des mécanismes de lutte économiques à travers des permanences, notamment historiques et humaines. "

05/08/2017

Le nationalisme économique américain...

Les éditions VA Press viennent de publier un essai de Christian Harbulot intitulé Le nationalisme économique américain. Introducteur en France, au début des années 90, de l'intelligence économique et fondateur de l’École de Guerre Économique, Christian Harbulot a récemment  publié Fabricants d'intox (Lemieux, 2016).

Harbulot_Nationalisme économique américain.jpg

" Le nationalisme économique était considéré jusqu’à présent comme une pensée archaïque en voie de disparition. Donald Trump a relancé le débat en dénonçant les excès commis par des pays concurrents comme la Chine, le Japon ou l’Allemagne. Le Président des Etats-Unis prône un recours au protectionnisme pour protéger le maintien de l’emploi sur le territoire américain. La remise en cause des traités commerciaux ouvre une nouvelle ère de la mondialisation des échanges. La guerre économique n’est plus à exclure dans les confrontations économiques du XXIe siècle. Afin de mieux cerner ce renversement de situation, l’Ecole de Guerre Economique a retracé le cheminement de la pratique du nationalisme économique dans l’Histoire de la nation américaine. Il apparaît clairement que le libéralisme est d’abord un discours et non une ligne de conduite permanente qui différencie les partisans du libre-échange des souverainistes de tout bord. Les pouvoirs exécutifs qui se sont succédé à la Main Blanche ont eu comme priorité absolue de bâtir une économie en adéquation avec leur recherche de puissance sur la scène internationale.

Cet ouvrage est une grille de lecture des décisions politiques prises par les Etats-Unis dans l’optique d’un accroissement de leur puissance par le biais économique."

08/04/2017

Les habits neufs de l'impérialisme...

Les éditions Eska viennent de publier le neuvième numéro de la revue Sécurité globale dont le dossier est consacré aux "habits neufs de l'impérialisme", avec des contributions, notamment, de Xavier Raufer, d'Hervé Juvin, de Christian Harbulot et de Bruno Racouchot...

 

Sécurité globale 9.jpg

Au sommaire :

À propos de la parution d’ Une France soumise. Les Voix du refus, par Georges Bensoussan

 

Champ criminologique

Prévenir la récidive : une expérience dans l’agglomération du Saint-Quentinois

Le recours aux bombes artisanales (explosives ou incendiaires) en France : une dangereuse évolution

 

Dossier : Les habits neufs de l’impérialisme

Les habits neufs de l’impérialisme : pourquoi ? Comment ?, par Xavier Raufer

De la lutte anticorruption au capitalisme du chaos, huit thèses sur une révolution du droit, par Hervé Juvin

Géopolitique du droit américain : dernières nouvelles du front extérieur, par Oliver de Maison Rouge

La conquête du monde immatériel, par Christian Harbulot et Nathalie Grasselli

Cyberespace, nouvelles menaces et nouvelles vulnérabilités, par Philippe Muller Feuga

L’Entreprise, acteur de la sécurité nationale, par Bertrand Pauvert

Penser l’influence dans les rapports de force de la guerre économique : de la compétition aux manœuvres criminelles, par Bruno Racouchot

 

Rubriques et chroniques

Pangloss au paradis ?

Pierre Manent et les Tontons Flingueurs

Faits & Idées

 

02/04/2017

Tour d'horizon... (125)

Observateurs_première guerre mondiale.jpg

 

Au sommaire cette semaine :

- dans Communication & Influence, Bruno Racouchot, directeur de Comes Communication, revient sur l'influence en tant qu'arme dans la guerre économique...

 Penser l’influence dans les rapports de force de la guerre économique

Bruno Racouchot.png

 

- sur Centurie News, Laurent Ozon évoque la notion d'immunité, qui, au travers son rôle central en biologie comme en psychologie évolutionniste, pourrait être considérée comme la clé de lecture des marqueurs politiques et idéologiques dans les sociétés occidentales...

 

Menaces mortelles 2.jpg

19/02/2017

Tour d'horizon... (123)

Aagaard_marin.jpg

Au sommaire cette semaine :

- sur le site de Comes Communication, Jean-François Gayraud, commissaire divisionnaire, spécialiste des questions de criminalité et de géopolitique, revient, dans un entretien donné à Bruno Racouchot, sur le système de domination mis en place par des acteurs financiers devenus omnipotents...

 

Gayraud.jpg

- sur le site Theatrum Belli, on peut (re)découvrir un beau texte de Julius Evola consacré à la guerre, qui possède, pour le penseur de la Tradition qu'il est, une valeur anti-matérialiste et spirituelle et qui offre à l'homme l'occasion de réveiller le Héros qui sommeille en lui...

Métaphysique de la guerre

combat.jpg

10/10/2016

Une histoire mondiale de la guerre économique...

Les éditions Perrin viennent de publier un ouvrage de synthèse d'Ali Laïdi intitulé Histoire mondiale de la guerre économique. Docteur en sciences politiques, Ali Laïdi est Chercheur à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

 

Histoire mondiale de la guerre économique_Laïdi.jpg

" La guerre économique est une vieille histoire. Elle est à l'économie ce que la science de la guerre est à la politique : un affrontement pour capter les ressources. Dès la préhistoire, les hommes s'affrontent pour conquérir les meilleurs territoires de chasse et de cueillette, tandis que Phéniciens, Egyptiens, Romains et Chinois de l'Antiquité sécurisent leurs routes commerciales pour éliminer la concurrence. Au Moyen Age, les marchands allemands regroupés au sein de la Hanse mènent des guerres, déclenchent des blocus économiques, le tout au nom de la défense de leurs intérêts commerciaux. Avec les grandes découvertes, les Etats prennent les rênes : Portugais, Espagnols, Hollandais, Anglais et Français se livrent de terribles batailles pour s'emparer des épices des nouveaux mondes. Lors du premier conflit mondial, détruire le potentiel commercial de l'adversaire est un des buts de guerre affichés, tandis qu'aujourd'hui les multinationales affrontent l'hyperconcurrence avec leurs propres armes, lesquelles n'ont souvent rien à envier à celles des services de renseignements et de sécurité des Etats.
Cette première synthèse sur la guerre économique démontre l'enracinement des conflits de ce type dans l'histoire. On comprend, à sa lecture, pourquoi le mythe libéral du " doux commerce " a toujours nié cette évidence : la politique n'a pas le monopole de la violence. Elle le partage avec l'économie. "