Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2018

Franco, symbole des féroces guerres de mémoire...

Vous pouvez découvrir ci-dessous une chronique d'Éric Zemmour sur RTL, datée du 21 juin 2018 et consacrée à la guerre des mémoires autour de Franco relancée par le nouveau premier ministre socialiste espagnol... 

 

                                 

01/03/2017

Qu'est-ce que le nationalisme blanc ?...

Le nouveau numéro de la revue Réfléchir & agir (n°55 - hiver 2017) est disponible en kiosque. Il est consacré au nationalisme blanc, un ethno-nationalisme sécessionniste, qui se développe dans les pays anglo-saxons...

 

Réfléchir&Agir 55.jpg

Au sommaire :

Tour d'horizon

Antipasti

A Dieu, Gotlib !, par Ignace

DOSSIER : Le nationalisme blanc

Plaidoyer pour un ethno-nationalisme blanc, par Eugène Krampon

Entretien avec Jared Taylor

Nationalisme blanc sur Kangaroo Road, par Eugène Krampon

Entretien avec Greg Johnson

Le nationalisme blanc en Afrique du Sud, par Klaas Malan

Entretien avec William D. Johnson

A la découverte de l'Alt Right, par Thierry Durolle

Les origines juives du nationalisme blanc, par Christian Bouchet

Grand entretien

Michel Déon

Réflexion

Zygmunt Bauman, par Edouard Rix

Société

Feu sur le paradis numérique, par Pierre Saint-Servant

Sciences

Imprimantes 3D, vers une révolution sociétale, par Klaas Malan

Philosophie

La cabale contre Hannah et Martin, par Georges Feltin-Tracol

Histoire

La Phalange contre Franco, par Christian Bouchet

Un livre est un fusil

Maurice Bardèche. Nuremberg ou la Terre promise, par Damien Viguier

Notes de lecture

Cinéma

Arletty, je m'appelle Garance, par Pierre Gillieth

Disques

 

07/12/2010

Le temps de Franco...

Publié en 2008 chez Fayard, Le Temps de Franco, de Michel del Castillo, ressort au Livre de poche. L'auteur, romancier, d'origine espagnole, nous livre une biographie subtile et nuancée du Caudillo, qui replace le personnage dans son contexte sans parti pris idéologique. Un livre d'une grande honnêteté et, ce qui ne gâche rien, superbement écrit.

Franco Del castillo.jpg

"Qui était Francisco Franco Bahamonde, dernier survivant parmi les grands dictateurs du XXe siècle, né en 1892 et mort en 1975 ? " Un militaire chimiquement pur ", répondait un prêtre qui le connaissait depuis l'enfance. A l'âge des radars et des fusées, des missiles atomiques et des bombes à laser, pouvons-nous comprendre un militaire du temps de la baïonnette ? A travers ce portrait qu'il travaille comme il l'a fait pour Colette et Dostoïevski, Michel del Castillo longe et commente les grandes étapes de la vie de Franco, enfance, études, guerre coloniale au Maroc, direction de l'académie de Saragosse, etc. Il ne traite pas directement de la guerre, mais l'évoque par rubriques : soulèvement des gauches, mort de la République, les partis et l'Etat, la Phalange, l'Eglise, la répression, les Juifs, la nuit noire, sans oublier la reconnaissance internationale, le décollage économique, l'instauration de la monarchie avec Juan Carlos, l'épilogue interminable de la mort... Attentif au mouvement d'une vie, Le Temps de Franco brosse à travers l'homme un demi-siècle de l'histoire d'un pays. Ce témoignage hautement littéraire est l'analyse d'un mythe non dénué d'une ironie amère envers les légendes, affabulations et trompe l'œil auxquels il a donné lieu."

25/06/2010

Ce qu'on ne vous a jamais dit sur la guerre d'Espagne !

Après La guerre d'Espagne et ses lendemains de Bartolomé Bennassar ou Le temps de Franco de Michel del Castillo, Christophe Dolbeau s'attaque à son tour dans Ce qu'on ne vous a jamais dit sur la guerre d'Espagne, publié aux édition de l'atelier Fol'Fer, à l'histoire "pieuse" de ce conflit. Un utile contrepoint aux ouvrages "classiques" toujours assez hypocritement favorables aux "Républicains"...

Guerre d'Espagne.jpg
"Nombreux sont encore les dupes et les niais qui tiennent la IIe République espagnole pour un paisible État de droit, gouverné par une gauche libérale, progressiste, bienveillante et démocratique, et la droite nationale pour un ramassis de réactionnaires obtus, bigots et haineux. Ressassé sans relâche depuis 70 ans par une armée de menteurs professionnels, ce cliché trompeur a la vie dure. Oubliés les incendies d’églises et de couvents, les confiscations de biens, les grèves permanentes, les mutineries, les émeutes, les pillages, les meurtres et les attentats ! Oubliée la cohorte de médiocres et de malfaisants, de terroristes, de tricoteuses et de maçons, qui s’empare du pouvoir et proclame à tous vents qu’elle veut faire au plus vite de l’Espagne une «démocratie populaire».
Légitime réflexe d’auto-défense de l’Espagne éternelle, le soulèvement national n’est pas sans soutien à l’étranger où les bonnes volontés se mobilisent en grand nombre. En France, la droite nationale fait activement campagne pour les insurgés et quelques centaines de militants vont même faire le coup de feu de l’autre côté des Pyrénées. D’autres pays, dont l’Irlande, dépêchent eux aussi des volontaires qui apportent une contribution symbolique à cette nouvelle Croisade. Cet engagement n’a rien d’infamant, bien au contraire, et il est plus que temps d’en parler : nous nous y employons également dans ce petit livre.
Il y a plus de 70 ans, l’Espagne, au prix d’une guerre terrible et de sacrifices immenses, s’arrachait aux griffes d’un gang de «cruels imbéciles», de «crétins criminels» et de « scélérats » (selon les termes mêmes de deux Pères de la République, Pérez de Ayala et le Dr Marañon). Ce sursaut est tout à son honneur, il est juste d’y rendre hommage et nous espérons y contribuer un tant soit peu par ce modeste ouvrage."