Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2017

Kiev kaput...

Les éditions La manufacture de livres publient dans leur collection Zapoï, dirigée par Thierry Marignac, Kiev kaput, le journal qu'a tenu par Edouard Limonov pendant la crise ukrainienne (qui est loin d'être terminée...). Figure de la littérature et de la politique russe, Edward Limonov a récemment publié en France Le Vieux (Bartillat, 2015). Chez le même éditeur, on peut également trouver Le Grand Hospice occidental  , essai polémique dont nous recommandons la lecture...

 

Limonov_Kiev kaput.jpg

" Edouard Veniaminovitch Savenko alias « Limonov», écrivain, publiciste, poète, romancier et homme politique de la « Nouvelle Russie » a grandi et fait ses premières armes en Ukraine, à Kharkov, où il travailla, au début des années 1960, avant de « monter à Moscou », dans ce qui était encore l'URSS, à peine déstalinisée par Nikita Khrouchtchev, à l'usine Faucille et Marteau, une fonderie. L'auteur, qui a vécu quatorze ans à Paris, entre 1981 et 1995, se souvient de son enfance et de son adolescence en Ukraine (dont il parle la langue) comme d'une période « extraordinaire », dont il devait parler dans deux livres publiés en France Autoportrait d'un bandit dans son adolescence (Albin Michel) et La grande Époque (Flammarion). Devenu leader anarcho-nationaliste dans la Russie post-soviet - après avoir été si longtemps un écrivain bohème, un apatride balloté de New York à Paris, un temps idole de la gauche, puis réprouvé comme « rouge-brun » pour ses positions lors de la guerre en Yougoslavie - l'auteur nous propose, avec Kiev Kaput, un journal au jour le jour des récents évènements d'Ukraine, vu par sa lorgnette, diamétralement contraire à la vision proposée par les médias occidentaux. La partialité de Limonov a l'avantage sur celle des Occidentaux, d'être native. Si orientée qu'elle soit, sa vision présente un tableau et un rappel de troubles qui définissent l'espace contemporain de l'Europe, tel qu'on ne l'a pas entendu en Europe de l'Ouest jusqu'à présent. "

Enregistrer

29/05/2017

Douguine et Poutine...

Les éditions Ars Magna viennent de publier un recueil de textes d'Alexandre Douguine intitulé Vladimir Poutine, le pour et le contre - Écrits eurasistes 2006-2016. Théoricien politique influent, un moment proche d'Edouard Limonov, Alexandre Douguine est la figure principale du mouvement eurasiste en Russie. Outre L'appel de l'Eurasie (Avatar, 2013), le texte d'une longue conversation entre lui et Alain de Benoist, deux de ses œuvres sont déjà traduites en français, La Quatrième théorie politique (Ars Magna, 2012) et Pour une théorie du monde multipolaire (Ars Magna, 2013).

 

Douguine_Poutine.jpg

" Vladimir Poutine, le pour et le contre (Écrits eurasistes - 2006-2016) rassemble la totalité des textes publiés en français par Alexandre Douguine entre les années 2006 et 2016. L’ouvrage entre dans un projet plus vaste qui est de rassembler dans plusieurs volumes tous les textes du théoricien du néo-eurasisme parus depuis la fin des années 1990.

En effet, dispersés dans des revues rapidement difficiles d’accès et dans des blogs et sites plus ou moins éphémères, l’œuvre d’Alexandre Douguine bien que vaste en français est au final d’un accès peu aisé du fait des médias où elle s’est exprimée.

Ce livre, et les volumes qui le suivront, devraient pallier cela et permettre à tous, militants, étudiants ou chercheurs, de découvrir d’une manière simple une pensée vaste, originale et souvent révolutionnaire. Quant à son titre, il évoque le principal thème autour duquel ce recueil s’organise sans en épuiser la richesse. "

19/11/2016

Quand le renouveau vient de l'est...

Le nouveau numéro de la revue Eléments (n°163, novembre - décembre 2016) est disponible en kiosque à compter de demain, 19 novembre 2016.

A côté du grand entretien avec Patrick Buisson et du dossier consacré au renouveau qui vient de l'est,  on trouvera les rubriques, toujours aussi riches, «Cartouches», «Le combat des idées» et «Panorama».

Bonne lecture !

Vous pouvez commander ce numéro ou vous abonner sur le site de la revue : http://www.revue-elements.com.

 

alain de benoist,xavier eman,ludovic maubreuil,laurent schang,david l'épée,jean-françois gautierpatrick buisson,christian brosio,edouard limonov,staline,slobodan despot,thierry marignac,alexandre douguine

 

Au sommaire de ce numéro

Éditorial           

À l’Est, du nouveau
Alain de Benoist           

Forum           


L’entretien
Patrick Buisson, la démocratie confisquée   
        

 


Cartouches

Le regard d’Olivier François : Montmartre retrouvé

Une fin du monde sans importance
par Xavier Eman

Cinéma : Pierre Étaix n’est plus
par Ludovic Maubreuil

Champs de bataille : Le ciel bas d’Austerlitz
par Laurent Schang

Benoît Duteurtre, la nostalgie heureuse
par Thomas Hennetier

Les duellistes : le remède suisse en débat
par David L'Épée et Oskar Freysinger

Léo Ferré, anarchiste monégasque
par Christophe A. Maxime

 

Sciences
Le Nobel de médecine au Japonais
par Jean-François Gautier

 

Le combat des idées

États-Unis vs Europe. La guerre du droit aura bien lieu
par Pascal Eysseric

De l’urgence d’être conservateur
par Thomas Hennetier

Entretien
Roger Scruton : au royaume du conservatisme

L’éternelle jeunesse du Kindred of Kibbo Kift
par Olivier François

Entretien
sur Kindred of Kibbo Kift avec Annebella Pollen

Entretien
Mathieu Bock-Côté : vie et mort du Québec

Black Lives Matter, les vies noires comptent, les autres aussi
par James Littel

Robespierre, angles morts d’une légende noire
par David L'Épée

Michel de Saint Pierre contre Jean d’Ormesson
par Christian Brosio

Qui se souvient encore de Louis Pauwels ?
par Grégory Pons

Sauvons la série B européenne
par Nicolas Gautier

Le nanar autrement
par David L'Épée          

 

Dossier
À l’Est, du nouveau

Les enragés de la littérature russe. Les bâtards de Joseph Staline et d'Edouard Limonov
par Pascal Eysseric

Zakhar Prilepine, l’enragé
par Slobodan Despot

Entretien avec Zakhar Prilepine
par Michel Thibault

Au-delà de la géopolitique, des hommes
par Xavier Eman

Hubert Seipel : Poutine, une vision du pouvoir
Extrait de son livre

Entretien
Alexandre Latsa : les sanctions contre la Russie

Le traditionalisme de Vladimir Soloviev
Arnaud Guyot-Jeannin

Entretien
Thierry Marignac présente « Zapoï »

Entretien
Alexandre Douguine : qui es-tu, Poutine ?

Le groupe de Visegrád ou les quatre alter-Européens
par Ferenc Almassy         

Panorama

L’œil de Slobodan Despot

Série télé : BrainDead
par Frédéric Dufoing

Philosophie : l'action politique doit-elle être guidée par la connaissance de l'Histoire
par Jean-François Gautier

L’esprit des lieux : Kiev
par Armand Grabois

C’était dans Éléments : A. Zinoviev, rebelle à l’Occident
par Jean Despert

Éphémérides

 

 

15/01/2016

L'avenir n'est écrit nulle part...

Le nouveau numéro de la revue Eléments (n°158, janvier - février 2016) est disponible en kiosque le 16 janvier.

Dans ce numéro, Pascal Esseyric, François Bousquet et Patrick Péhèle donnent à la nouvelle formule, en couleur, qui compte cent pages, son rythme bimestriel. La maquette est claire, l'iconographie superbe et le sommaire incisif !... Qui dit mieux ?

A côté du grand entretien avec Jacques Sapir et du dossier consacré à la démondialisation et aux grandes migrations,  on trouvera les rubriques «Cartouches», «Le combat des idées» et «Panorama».

Bonne lecture !

Vous pouvez commander ce numéro ou vous abonner sur le site de la revue : http://www.revue-elements.com.

 

Eléments 158.jpg

Au sommaire :

Éditorial

L'avenir n'est écrit nulle part, par Alain de Benoist

Forum...

L'entretien

Jacques Sapir interpelle Jean-Luc Mélenchon

Cartouches

Le regard de Michel Marmin

Chronique d'une fin du monde sans importance, par Xavier Eman

Cinéma : Quoi de neuf ? Star Wars, hélas ! par Ludovic Maubreuil

Champs de bataille : Moscou par Laurent Schang

Littératures de l'imaginaire : Brussolo, le noir conteur, par Pierric Guittaut

Carnet de route : Non-lieu, par Slobodan Despot

Sciences, par Bastien O'Danieli

Le combat des idées

François hollande s'en va-t-en guerre, par Pierre Garnier

Etat d'urgence : la revanche de Carl schmitt, par Paul Matillion

Et Carl Schmitt créa Hitler !, par Agostino Carrino

La France au défi de l'islam, entretien avec Pierre Manent, par François Bousquet

Le retour de la puissance russe, par Laurent Cantamessi

Patrick Coppens, poète québecois, entretien avec Michel Marmin

Jean Clair : l'hiver de la culture, propos recueillis par François-Laurent Balssa

Art contemporain : le "Super Bowl" des super-riches, par François Bousquet

La théologie de la provocation, par Gérard Conio

Edouard Limonov, mes retrouvailles avec le vieux pirate, par Thierry Marignac

Giorgio Agamben : les domaines du biopouvoir, par Alain de benoist

Dossier

L'avenir n'est écrit nulle part

Démondialisation : la fin de la « fin de l'histoire », par David l'Epée

Les grandes migrations ne détruisent que les cités mortes, par Thomas Flichy de la Neuville

Démographie : la bombe P n'est toujours pas désamorcée, par Fabien Niezgoda

« Pour une démographie responsable » , entretien avec Didier Barthès

L'angoissant avenir californien de l'Europe, par Fabrice Moracchini

Panorama

L’œil de Slobodan Despot

Mythographies contemporaines, par Grégory Pons

Magazines féminins et féminisme, entretien avec Isabelle Chazot

Anti-manuel de philosophie, par Jean-François Gautier

L'esprit des lieux : Mythologies urbaines à Chicago, par Ludovic Maubreuil

C'était dans Éléments : Pierre et Djemila au festival de Cannes, par Jean-Claude Valla

Éphémérides

11/09/2015

Le Vieux...

Les éditions Bartillat viennent de publier Le Vieux, le dernier roman autobiographique d'Edouard Limonov. Un roman qui va permettre à ceux qui avait découvert cet auteur au travers du livre d'Emmanuel Carrère de connaître la suite de ses aventures de chef de L'Autre Russie, héritier du parti national-bolchevique et d'opposant paradoxal à Poutine...

 

Le Vieux.jpg

" Dans ce livre, un personnage surnommé « le Vieux » par ses proches fait de la politique, vit, aime et s'indigne. Il se retrouve au dépôt spécial d'un commissariat. Le Vieux est leader de parti, amant, grand original devant l'Eternel et non moins véritable intellectuel. Dans ses activités, il a surtout affaire à des flics simples et frustes, à des adversaires politiques fourbes et aux amis politiques qui le protègent. Ses gardes du corps forment son entourage le plus proche. Le Vieux a une copine qu'il surnomme « la Fille ». Mais il l'appelle « Fifi », même si elle a un tout autre prénom formé de deux syllabes. Un drôle de type ce Vieux, qui se sent plus proche des flics que de ses alliés libéraux. Le lecteur découvrira dans ce livre les événements politiques tumultueux des années 2011-2013: la rébellion de citadins excédés, les fameux meetings de la place Bolotnaïa et autres réunions publiques, les erreurs politiques et les trahisons vicieuses. Outre le Vieux, le lecteur retrouvera les leaders les plus en vue de l'opposition russe: Nemtsov, Navalny, Oudaltsov et autres personnages avec qui il a des relations complexes. C'est l'Histoire russe la plus immédiate qui vit et trépide dans ces pages. "

06/06/2015

Fasciste !...

Les éditions ActuSF viennent de rééditer Fasciste, un excellent roman de Thierry Marignac publié initialement en 1988 aux éditions Payot. Auteur rare, qui détonne dans le milieu français du polar, Thierry Marignac a publié sept romans, dont Renegade Boxing Club (Gallimard, 2009)  et Milieu hostile (Baleine, 2011) et des recueils de nouvelles. Il est également traducteur d'anglais et de russe.

Pierric Guittaut, son préfacier pour cette nouvelle édition, vous donne dix bonnes raisons pour lire Fasciste...

 

Fasciste.jpg

" « Ce roman est déjà rentré dans l’Histoire. » Édouard Limonov

Rémi Fontevrault est un fasciste. Plus par amour de lui-même que par détestation des autres. Il aime la posture du réprouvé, l’odeur du soufre, l’idée d’être seul contre tous et celle de nager à contre‑courant dans une France que, pour se distinguer de la masse, il préfère juger en déréliction. Esprit brillant mais paresseux, beau gosse, Rémi s’invente, sans trop y croire, un destin à la Brasillach.

Mais lorsqu’il rencontre Irène et Lieutenant, le romantisme doit faire place à l’action armée. Il entame alors une lente dérive vers la violence, là où, finalement, les idéaux comptent moins que les actes. 

Sorti en 1988, Fasciste est le premier roman de Thierry Marignac. Tant par son sujet que par son style travaillé, tendu, précis comme un uppercut et qui lorgne tout à la fois vers Dada et Drieu La Rochelle, Fasciste détonne et étonne dans cette France « Touche pas à mon pote » mais aussi dans celle d’aujourd’hui, la France « Bleu Marine », tentée par l’extrême droite. "