Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2015

Bombarder les civils...

Les éditions Astrées viennent de publier un essai de Serge Gadal intitulé Théories américaines du bombardement stratégique. Avocat, spécialiste des questions de stratégie aérienne, Serge Gadal est chargé de recherches à l'Institut de stratégie comparée, fondé par Hervé Coutau-Bégarie et membre du comité de rédaction de la revue Stratégique.

L'ouvrage peut être commandé sur les grands sites de librairie en ligne ou sur le site des éditions Astrée : www.editions-astree.fr/

 

Théories américaines du bombardement.jpg

" La destruction de la ville de Dresde, dont commémorons cette année le 70ème anniversaire, s’inscrit dans la longue histoire du bombardement stratégique, de la Première guerre mondiale à la guerre du Kosovo. Cette destruction fut le résultat d’une opération conjointe anglo-américaine fondée sur des principes en apparence très différents.
Tentative d’appliquer directement la puissance de l’aviation de bombardement sur des cibles civiles, afin d’annihiler la volonté de résistance de l’adversaire pour la Royal Air Force, ou de détruire les usines constituant le tissu économique de l’adversaire pour la 8ème Air Force américaine, le résultat fut malheureusement le même en termes de dévastation.
Comment en est-on arrivé là ? Cet ouvrage aborde la question à partir de la théorie du bombardement stratégique développée par l’aviation américaine dans l’entredeux- guerres. A partir des figures fondatrices de Douhet, Mitchell et Seversky, il nous fait assister aux différentes étapes de la conception d’une stratégie fondée à la fois sur la destruction du moral de la population adverse et sur l’anéantissement d’un certain nombre d’industries clés identifiées à travers l’une des toutes premières tentatives de modélisation de la structure industrielle d’une nation. Les bombardements stratégiques du Vietnam, de l’Irak et de la Serbie dans la deuxième partie du xxème siècle ne feront qu’appliquer les théories américaines développées entre les deux guerres avec une efficacité multipliée par la plus grande précision des armements utilisés. "

07/07/2015

Hiroshima : retour sur un crime de guerre américain...

Les éditions Tallandier viennent de rééditer dans leur collection de poche Texto le Journal d'Hiroshima - 6 août-30 septembre 1945 de Michihiko Hachiya, médecin à l'hôpital de cette ville martyre. Un utile retour sur les conséquences tragiques de ce crime de guerre américain resté impuni...

 

Hiroshima.jpg

6 août 1945. Il était tôt. La matinée était calme, chaude et belle. […] Soudain, un puissant éclair de lumière me fit tressaillir – puis un second. » Ainsi commence le journal du docteur Michihiko Hachiya. Ayant survécu à la déflagration de la première bombe atomique de l’histoire, il se rend immédiatement à l’hôpital, dont il est le directeur. Il découvre une ville dévastée, jonchée de cadavres, d’hommes et de femmes brûlés au dernier degré agonisant lentement au milieu des décombres et observe l’apparition de ces étranges symptômes que personne ne reconnaît, ce mal inconnu qui annonce toujours une fin certaine et douloureuse. Dans une langue à la fois épurée et précise qui, malgré l’horreur, ne perd rien de son élégance et de sa pudeur, il raconte, jour après jour, les deux mois qui suivirent la catastrophe. Témoignage historique incomparable, le Journal d’Hiroshima propose une plongée inédite dans l’enfer que fut cette ville martyre."

 

07/01/2015

Inferno ou la dévastation de Hambourg en 1943...

Les éditions Perrin publient cette semaine Inferno - La dévastation de Hambourg 1943, un essai historique de l'historien britannique Keith Lowe. L'auteur a déjà publié L'Europe barbare 1945-1950 (Perrin, 2013).

 

Inferno.jpg

" Juillet 1943, la plus terrible opération aérienne de la Seconde Guerre mondiale en Europe est lancée. En quelques jours, les avions anglo-américains larguent 9 000 tonnes de bombes sur Hambourg ; plus de 40 000 civils trouvent la mort. Les autres luttent pour survivre au milieu des ruines et des cadavres, dans une ville rasée par la première tempête de feu de l'histoire de l'humanité. En Europe continentale, la destruction de Hambourg doit être considérée comme un tournant : elle a eu lieu dix-huit mois avant celle de Dresde, à une période où presque toute l'Allemagne faisait encore confiance au Führer et ne doutait pas de la victoire finale.
A travers le récit magistral de cet apocalyptique mois de juillet – tant du point de vue des Alliés que de celui des Allemands, militaires et civils –, Keith Lowe questionne l'utilité et l'efficacité des bombardements massifs sur les villes d'Allemagne, avant d'expliquer leurs conséquences pour les Hambourgeois, notamment grâce à l'apport de sources intimes, journaux et correspondances. Il livre ainsi l'histoire globale d'une destruction sans précédent annonçant l'âge nucléaire et Hiroshima, tout en interrogeant la légitimité du bombardement stratégique et la capacité des humains à déclencher et à survivre à l'enfer. "

15/08/2014

La France sous les bombes alliées...

Nous vous signalons la parution prochaine en DVD chez France Télévision du documentaire intitulé La France sous les bombes alliées et réalisé par Emmanuel Blanchard, Catherine Monfajon et Fabrice Salinié. Diffusé au printemps sur France 3, il est basé sur le livre de l'historien britannique Andrew Knapp, Les Français sous les bombes alliées (Tallandier, 2014).

 

France sous les bombes.jpg

" Entre 1940 et 1945, les bombardements alliés ont fait près de 60 000 morts en France. Des centaines de villes furent sinistrées, certaines littéralement rasées. Descentes aux abris, hurlements des sirènes, maisons en flammes : pour tous les Français qui vivaient près des sites stratégiques occupés par les nazis, la guerre fut d’abord l’expérience terrible du bombardement."

Pour les impatients vous pouvez découvrir le documentaire ci-dessous :