Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2017

Ecrivains et artistes...

Les éditions Séguier viennent de publier un recueil Léon Daudet intitulé Ecrivains & Artistes, avec une préface de Jérôme Leroy. Écrivain, polémiste et critique talentueux, Léon Daudet a été avant-guerre une des principales figures de l'Action française.

 

Daudet_Ecrivains et artistes.jpg

" Voici republiés et rassemblés, pour la première fois depuis leur parution (de 1927 à 1929), les huit tomes de la série Écrivains & Artistes de Léon Daudet. Recherchées par les amateurs et collectionneurs pour leur grande rareté, ces compilations valent surtout pour les nombreux jugements que les auteurs, morts, vivants ou exténués ont inspirés à l'auteur : Shakespeare, Rabelais, Molière, Dostoïevski, Baudelaire, Flaubert, Maupassant, Zola, Proust, Robert Louis Stevenson, Kessel, Georges Bernanos, Paul Valéry, Balzac, Victor Hugo, Oscar Wilde, Alexandre Dumas, Madame de Sévigné et bien d'autres encore. Le polémiste avait ses détestations tenaces et ses valeurs refuges. Il haïssait la littérature « automatique » et chérissait, lucide, le talent, les étoiles vraies, tous ceux dont les livres engendrent une sorte d'hallucination sentimentale. Savoir écrire, c'est savoir lire : Daudet le dit, Daudet le prouve. "

04/02/2017

Vingt ans d'Action française...

Les éditions Ars Magna viennent de rééditer un livre de Louis Dimier intitulé Vingt ans d'Action française. Intellectuel catholique ayant rejoint l'Action française dès sa fondation, Louis Dimier finit par rompre avec elle au milieu des années 20, en exprimant son désaccord avec l'anti-christianisme fondamental de Charles Maurras. Paul Sérant lui avait consacré un des chapitres de son livre Les dissidents de l'Action française, réédité en 2016 aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.

Dimier_Action française.jpg

" Qualifié par Lucien Rebatet de « chef d’œuvre ignoré », Vingt ans d’Action Française, paru en 1926, a été pillé par les historiens du mouvement royaliste, mais il n’avait jamais été réédité. Voila que la chose est faîte.

Son auteur, Louis Dimier (1865-1943), fut membre de l’Action Française dès son origine et y joua un rôle important jusqu’en 1920 : conférencier, journaliste, administrateur du quotidien, président de la Ligue d’Action Française. De ce fait, nul autre que lui n’était mieux placé pour relater les vingt premières années du grand mouvement monarchiste français et pour décrire ses grandeurs et ses faiblesses ainsi que celles de son maître, Charles Maurras. "

 

07/01/2017

Charles Maurras...

Nous vous signalons la parution du nouveau numéro de la revue Nouvelle Ecole (n°66, année 2017), dirigée par Alain de Benoist, avec un dossier consacré à Charles Maurras. La revue est disponible sur le site de la revue Éléments ainsi que sur celui de la revue Krisis. Les parisiens pourront également la trouver à la Librairie Facta. 

 

Nouvelle Ecole 66.jpg

Au sommaire :

Un portrait de Charles Maurras (Olivier Dard)

Le jeune Maurras, félibre et fédéraliste (Rémi Soulié)

Maurras et l’abbé Penon (Axel Tisserand)

Heidegger et Maurras à Athènes (Baptiste Rappin)

La République, la bourgeoisie et la question ouvrière (Charles Maurras)

Kiel et Tanger ou la géopolitique maurrassienne (Martin Motte)

Entretien avec Gérard Leclerc

Maurras et le romantisme (Alain de Benoist)

Charles Maurras et le positivisme d’Auguste Comte (Francis Moury)

Maurras en Amérique latine (Michel Lhomme)

Antigone (Charles Maurras)

Pierre Boutang ex cathedra (Francis Moury)

Bibliographie maurrassienne : 2004-2016 (Alain de Benoist)

Et aussi :

Le slavophilisme, une utopie conservatrice russe (Vassily Leskov)

Siva et Dionysos (Jean Haudry)

Dépendance des États et globalisation (Teodoro Klitsche de la Grange)

07/12/2016

Les dissidents de l'Action française...

Les éditions Pierre-Guillaume de Roux viennent de rééditer, avec une préface d'Olivier Dard, un essai de Paul Sérant intitulé Les dissidents de l'Action française, qui avait été publié initialement en 1978 aux éditions Copernic. PauL Sérant (1922-2002) est un écrivain et journaliste français, auteur de nombreux essais, qu'on peut rattacher à une mouvance de droite anticonformiste, à la fois traditionaliste et fédéraliste.

 

Sérant_Dissidents de l'AF.jpg

" Trente-huit ans après sa première publication (1978), nous rééditons le livre de Paul Sérant (1922-2002), Les Dissidents de l’Action française, paru originellement aux éditons Copernic. La préface exhaustive d’Olivier Dard, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris Sorbonne, spécialiste des années trente, permettra aux lecteurs de pleinement situer et comprendre l’itinéraire intellectuel et l’œuvre d’un essayiste qui a marqué l’après Seconde Guerre mondiale.  De tous les mouvements de l’histoire politique du XXe siècle en France, l’AF s’est révélée d’égale importante à celle du Parti Communiste. Charles Maurras, chef spirituel de cette école de pensée, eut des « dissidents », dont sept figures incontournables : Georges Valois, Louis Dimier, Jacques Maritain, Georges Bernanos, Thierry Maulnier, Robert Brasillach et Claude Roy… "

12/07/2016

Camelots du roi !...

Les éditions de l'Atelier Fol'Fer viennent de rééditer un essai de Xavier Cheneseau intitulé Les Camelots du Roi - Les troupes de choc du royalisme 1908-1936 et préfacé par Alain Sanders. Journaliste et écrivain, Xavier Cheneseau est notamment l'auteur de Les fils de la louve : les mouvements d'extrême droite en Italie de 1946 à 1999 (L'Homme libre, 1999) et Les taupes rouges : les trotskistes de Lambert au cœur de la République (Manitoba, 2002).

 

 

Camelots du roi.jpg

" Au seul nom d'Action Française, deux images viennent le plus souvent à l'esprit : celle de Charles Maurras et celle des Camelots du Roi, ces gendarmes supplétifs qui mirent « la violence au service de la raison ». Fondés en 1908, les Camelots du Roi préexistaient, du moins dans l'esprit, depuis les années 1904-1905, dates de la fondation des Étudiants d'Action Française et de la Ligue du même nom. Leur histoire est celle d'un vaste mouvement national et populaire dont la mission était de défendre l'honneur de la France et de diffuser le quotidien L'Action française. L'histoire des Camelots s'écoule sur vingt-huit années. En 1936, le Front populaire prononce la dissolution des organisations d'Action Française. Mais l'esprit des Camelots subsiste. "

26/11/2015

Naissance de l'Action française...

Les éditions Grasset viennent de publier un essai historique de Laurent Joly intitulé Naissance de l'Action française. Directeur de recherches au CNRS, Laurent Joly est déjà l'auteur d'une biographie de Xavier Vallat (Grasset, 2001).

 

Naissance Action française.jpg

" L’Action française est assurément, en France, le mouvement d’extrême droite le plus influent du xxe siècle. Née en 1899 sous l’égide intellectuelle de Maurice Barrès, elle tombe rapidement sous l’emprise du royaliste Charles Maurras. Laurent Joly nous livre ici la première étude consacrée à cette naissance, dans le contexte de l’affaire Dreyfus.
Fondateur de l’AF, Henri Vaugeois en appelle alors à une dictature militaire ennemie de « l’humanitarisme » judéo-protestant. Maurras, pour sa part, n’hésite pas à encenser l’action antisémite de Jules Guérin, escroc notoire. Quant à Barrès, compromis dans la tentative de coup d’État de Déroulède en février 1899, il reconsidère son nationalisme à la lueur du racisme crépusculaire de Jules Soury. Tous se retrouvent autour de l’Action française, qui s’institue « laboratoire de nationalisme » avant de se convertir à la « monarchie de salut public » (1901). Le petit groupe fait ainsi le lien entre l’extrême droite du xixe siècle, royaliste et cléricale, et celle du xxe siècle, ultra-nationaliste, xénophobe et volontiers athée.
À partir d’archives privées et de multiples sources inédites, Laurent Joly restitue, à l’échelle des individus, les conditions sociales et les logiques cachées d’une conversion politique. Battant en brèche le récit héroïque des débuts de l’« école » d’AF, l’enquête fourmille de révélations sur la personnalité et les aspirations du duo Barrès-Maurras à l’aube du xxe siècle. Elle apporte ainsi une contribution décisive à l’étude de la magistrature intellectuelle et du charisme en politique. "