Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2016

Qu'est-ce que l'ethnonationalisme ?...

Les éditions Akribéia viennent de publier un court essai d'Arthur Kemp intitulé Qu'est-ce que l'ethnonationalisme ? . De nationalité britannique, l'auteur est un ancien journaliste, désormais écrivain et  éditeur.

 

qu-est-ce-que-l-ethnonationalisme-.jpg

" L’ethnonationalisme s’oppose frontalement aux projets d’un « monde unique » soutenus par les élites mondialistes et les idéologies dominantes de notre époque. Mais il s’oppose aussi au modèle assimilateur du « nationalisme civique » qui ne tient pas compte de la race et de l’ethnicité. À ce titre, il est la seule idée vraiment révolutionnaire aujourd’hui, la seule qui soit véritablement dangereuse pour l’oppression mondialiste. L’auteur résume ici sous une forme claire et accessible aux plus jeunes les principes essentiels de l’ethnonationalisme, n’insistant pas seulement sur la valorisation et la préservation de chaque identité, mais aussi sur le rejet nécessaire de tout racisme hiérarchisateur et de toute notion de «supériorité » ou d’« infériorité ». "

Commentaires

Le nationalisme civique édulcoré n'est qu'un patriotisme constitutionnel nominaliste. Ce que l'auteur semble promouvoir c'est le véritable nationalisme organique. Le fil est ténu entre ses deux principales variantes, comme le résume Alain DIECKHOFF, dans son article: Qu'est-ce que le nationalisme?, paru dans Sciences Humaines hors-série numéro 21 de mai 2016 et consacré aux grandes idées politiques.

"A l'évidence, le nationalisme est un Janus, car telle dieu romain aux deux têtes, il présente deux visages. Côté pile, il est un facteur d'émancipation collective, dans le respect mutuel. Côté face, il peut nourrir de terribles logiques d'exclusion xénophobe et raciste, comme le nationalisme organique, largement discrédité après le nazisme, qui en avait représenté la forme la plus barbare. Les laudateurs du nationalisme ne retiendront que sa face de lumière, ses détracteurs que sa face d'ombre."

Le nationalisme ouvert fait allusion aux indépendantismes anticolonialistes vertueux, tandis que le nationalisme fermé d'exclusion raciale réduit le nationalisme organique à sa version nazie, discréditant le concept entier. Mais il est vrai que des contraintes de pagination peuvent imposer des raccourcis semblant péremptoires.

Pour une documentation plus abondante des versions du nationalisme, on peut se référer à son ouvrage:
- La Nation dans tous ses états. Champs/FLAMMARION, 2012.

Écrit par : Coriolan | 18/05/2016

Les commentaires sont fermés.