Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2017

Les pendules à l'heure...

Les éditions Dualpha viennent de publier un livre de souvenirs de Pierre Monnier intitulé Les pendules à l'heure. Ami et confident de Céline dans l'immédiat après-guerre, il est de ceux qui ont permis la republication des œuvres du grand maudit des lettres françaises. Les Lettres à Pierre Monnier (1948-1952) de Louis-Ferdinand Céline ont été publiées par Gallimard en 2015.

 

Monnier_Les pendules à l'heure.jpg

" L’ami, le confident de Céline, remet les pendules à l’heure pour nous raconter ce que fut la réalité de la vie sous l’Occupation, les trahisons, les bassesses, l’héroïsme, le courage ou les mensonges qui nous firent tant de mal. Pierre Monnier nous décrit aussi avec brio les événements qui ont précédé le 10 mai 1940 : la trahison anglaise, le jeu des communistes, la lâcheté des dirigeants français…

Tout cela, non seulement il l’a vécu, mais il le raconte avec sa verve accrocheuse et il dévoile les rôles tenus par certains, leur double jeu, leurs compromissions. Après un tel livre, les prébendiers de la Résistance ne sortiront pas indemnes de soixante-dix années de mensonges et de falsifications de l’Histoire. Les pendules à l’heure : un livre à découvrir d’urgence pour faire taire les assassins de la mémoire.

Lire Pierre Monnier, c’est aussi entrer dans l’intimité d’un témoin de l’histoire qui fut l’ami ou le confident des grands noms du XXe siècle : Louis-Ferdinand Céline bien sûr, qu’il fut le premier à oser rééditer après-guerre, mais aussi Robert Brasillach, Thierry Maulnier, Kleber Haedens, Charles Maurras, Léon Daudet et bien d’autres.

Grâce à Pierre Monnier, un grand nombre de mensonges volent en éclats, des évidences s’imposent, et l’adversaire principal surgit au grand jour, comme le cloporte que l’on découvre en soulevant une pierre. Il rapporte ce qu’il a observé avec une claire objectivité, sans concessions et dans la langue la plus directe. Il porte sur les hommes et les faits le regard le plus pénétrant, le plus révélateur et donne ainsi une vision authentique de ces années de fer, de feu et de sang qu’il libère de tous les mensonges dont elle est grevée par ceux qui s’acharnent à mettre le peuple de France en « condition ».

Ce livre de l’honnêteté historique est, par voie de conséquence, le plus irritant pour les groupes de pression qui prétendent réduire notre mémoire à une perception limitative, réduc­trice et manichéenne.

Les Pendules à l’heure, c’est l’arme au service de chaque Français pour une intrépide libération de la mémoire et du jugement… "

06/09/2017

Petit dictionnaire maurrassien...

Les éditions Nouvelle Marge viennent de publier un Petit dictionnaire maurrassien signé par Stéphane Blanchonnet. Professeur agrégé de lettres modernes, l'auteur enseigne dans un lycée lyonnais et préside le Comité directeur de l'Action française.

 

Blanchonnet_Petit dictionnaire maurassien.jpg

" Charles Maurras est bien vivant. Sa pensée ne cesse d'irriguer les domaines de la politique, de la culture et de la littérature. Ses héritiers sont nombreux encore aujourd'hui. Avec ce petit dictionnaire maurrassien, Stéphane Blanchonnet nous offre la possibilité d'aborder avec facilité et efficacité dans le continent maurrassien. Nous retrouvons ici ses chroniques doctrinales publiées entre décembre 2015 et décembre 2016 dans L'Action Française, augmentées de quelques articles originaux, de portraits, d'annexes et de nombreuses notes. Le genre du dictionnaire convient parfaitement à cet inventaire des principes et des mots-clés de la pensée maurrassienne. Destiné autant à ceux qui s'engagent en politique, aux amoureux de la France et de sa civilisation, qu'aux simples curieux de la pensée toujours vivace de Maurras, ce petit dictionnaire, constitué de chroniques concises et efficaces, fait oeuvre de pédagogie. Le petit dictionnaire maurassien est aussi une façon pour Stéphane Blanchonnet, de rendre hommage à cette école de pensée et d'action qu'est l'Action Française. Il y a connu la camaraderie, la passion de la France, de sa langue, de sa littérature, l'émulation intellectuelle, la fierté de mettre ses pas dans ceux de Charles Maurras, de Léon Daudet, de Jacques Bainville mais aussi dans ceux de toutes ces figures comme Bernanos, Valois, Gaxotte, Massis, Maulnier, Boutang, Dumézil ou même Lacan, qui ont, à un moment ou un autre, appartenu à cette prestigieuse maison. "

15/05/2017

Les années 30 de Maurice Blanchot...

Les éditions Gallimard viennent de rassembler sous le titre Chroniques politiques des années 30, les articles de Maurice Blanchot publiés avant-guerre dans la presse de droite ou les revues non-conformistes. Cet archétype de l'intellectuel de gauche, romancier, critique littéraire et philosophe, converti au communisme à la Libération, avait fréquenté l'Action Française et était dans les années 30 une des principales figure de la Jeune Droite avec Thierry Maulnier et Jean-Pierre Maxence.

Blanchot_Chronique politique des années 30.jpg

" Cette édition présente pour la première fois les articles politiques signés par Maurice Blanchot dans l'entre-deux-guerres. Avant même d'adresser à Jean Paulhan son premier roman Thomas l'obscur (Gallimard, 1941), Blanchot était déjà l'auteur de plusieurs centaines d'articles destinés à des publications telles que La Revue Universelle, Le Journal des Débats, Le Rempart, Aux Écoutes, Combat et L'Insurgé.
Véritable chronique des années trente, ces articles témoignent de la volonté de ressaisir dans l'actualité les moyens d'agir sur elle. Blanchot voudrait en finir avec la "France corrompue" et affirme, comme pour précipiter le destin des mouvements "non conformistes" de l'époque, que seule la révolution est urgente et "nécessaire". Ce volume offre aux Écrits politiques, 1953-1993 (Cahiers de La NRF, 2008), la contradiction de "l'autre Blanchot" (Michel Surya, Tel, 2015), dont le positionnement politique, pour être inverse, n'en est pas moins radical. "

07/12/2016

Les dissidents de l'Action française...

Les éditions Pierre-Guillaume de Roux viennent de rééditer, avec une préface d'Olivier Dard, un essai de Paul Sérant intitulé Les dissidents de l'Action française, qui avait été publié initialement en 1978 aux éditions Copernic. PauL Sérant (1922-2002) est un écrivain et journaliste français, auteur de nombreux essais, qu'on peut rattacher à une mouvance de droite anticonformiste, à la fois traditionaliste et fédéraliste.

 

Sérant_Dissidents de l'AF.jpg

" Trente-huit ans après sa première publication (1978), nous rééditons le livre de Paul Sérant (1922-2002), Les Dissidents de l’Action française, paru originellement aux éditons Copernic. La préface exhaustive d’Olivier Dard, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris Sorbonne, spécialiste des années trente, permettra aux lecteurs de pleinement situer et comprendre l’itinéraire intellectuel et l’œuvre d’un essayiste qui a marqué l’après Seconde Guerre mondiale.  De tous les mouvements de l’histoire politique du XXe siècle en France, l’AF s’est révélée d’égale importante à celle du Parti Communiste. Charles Maurras, chef spirituel de cette école de pensée, eut des « dissidents », dont sept figures incontournables : Georges Valois, Louis Dimier, Jacques Maritain, Georges Bernanos, Thierry Maulnier, Robert Brasillach et Claude Roy… "

27/10/2014

Thierry Maulnier, un itinéraire singulier...

Les éditions Auda Isarn viennent de publier un essai de Georges Feltin-Tracol intitulé Thierry Maulnier - Un itinéraire singulier. Animateur du site de réflexion non-conformiste Europe Maxima, d'inspiration européiste et solidariste, Georges Feltin-Tracol est notamment l'auteur de En liberté surveillée - Réquisitoire contre un système liberticide (Bouquins de Syntèse nationale, 2014)  Bardèche et l'Europe (Bouquins de Syntèse nationale, 2013),  Réflexions à l'Est (Alexipharmaque, 2012) et Orientations rebelles (Heligoland, 2009).

Sur Thierry Maulnier, dont les œuvres n'ont pas été rééditées, il convient de signaler la biographie signée par Etienne de Montety qui est disponible en format poche dans la collection Tempus des éditions Perrin.

 

Thierry Maulnier.jpg

" Quel singulier parcours que celui de Jacques Talagrand alias Thierry Maulnier. Cet homme a traversé les grandes épreuves du milieu du XXe siècle et de féroces polémiques intellectuelles sans pour autant sombrer dans l’aveuglement doctrinaire !
Loin à la fois de l’image convenue du dramaturge réputé, de l’amateur de poésie baroque française, de l’éditorialiste conservateur au Figaro, et de l’aura de l’intellectuel tour à tour engagé à L’Action française, à la « Jeune Droite » non-conformiste des années 30, puis à l’Institut d’études occidentales aux côtés de Dominique Venner, Thierry Maulnier était dans la vie quotidienne un séducteur et un incroyable indolent épris d’efforts sportifs et d’activités physiques.
Être subtil et complexe, Thierry Maulnier possédait de nombreuses et étonnantes facettes qu’on redécouvre grâce à cette biographie. "

15/06/2013

Thierry Maulnier, libre et non-conformiste...

Les éditions Perrin viennent de publier dans leur collection de poche Tempus une biographie de Thierry Maulnier signée par Etienne de Montety. Directeur du Figaro littéraire, Etienne de Montety est également l'auteur d'un essai intitulé Salut à Kléber Haedens (Grasset, 1996), d'une biographie d'Honoré d'Estienne d'Orves (Perrin, 2001) et d'une enquête sur les légionnaires intitulée Des hommes irréguliers (Perrin, 2005).

Thierry Maulnier.jpg

" Né en 1909, élève de l'Ecole Normale Supérieure avec Robert Brasillach, Simone Weil et Georges Pompidou, Thierry Maulnier meurt en 1988, académicien et grand éditorialiste au Figaro. Disciple de Charles Maurras, engagé à l'Action française, il traverse les années trente ivre de connaissance, à la découverte de Malraux, Aragon, Breton, et adule Dostoïevski et Sophocle. C'est en jeune nationaliste irrigué par des préoccupations sociales et économiques qu'il participe aux manifestations de 1934. Alarmé très tôt par la montée du nazisme, refusant tout embrigadement, il ne s'abîme pas comme tant d'autres dans la collaboration. Son talent de polémiste se réveille plus tard, après la Guerre, dans le combat intellectuel mené contre le communisme et Jean-Paul Sartre. Il crée alors avec François Mauriac, La Revue de la Table ronde. Critique littéraire, homme de théâtre, moraliste et journaliste, Thierry Maulnier demeure, à la manière de Raymond Aron, la parfaite illustration, dans une certaine tradition de la droite française, d'une conscience libre et brillante, celle qui sait si bien saisir les battements de coeur d'une époque. Sa silhouette déglinguée de funambule a marqué les mémoires mais sa pensée et son oeuvre (sur la poésie du XVIe, Racine et Nietzsche) est largement oubliée : peu habile à se faire valoir, enclin à la paresse des surdoués et d'une nonchalance fiévreuse, Thierry Maulnier est également un grand esprit marqué par l'obsession métaphysique à l'ironie clairvoyante, oscillant toujours entre canular et tragédie. "