Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2017

Feu sur la désinformation... (162)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Clichy : ici c'est l'islam !
    Prières de rues à Clichy, les élus manifestent contre l’occupation illégale de l’espace public. 8 mois que la situation perdure, les médias se réveillent enfin et prennent la défense des musulmans. La prière du vendredi aurait été « perturbée » par les élus.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Pour Jade Lindgaard, l’islamisme n’est pas grave. Dans l’émission « C l’hebdo » sur France 5, samedi 11 novembre, le journaliste de Médiapart a déclaré « l’islamisme en tant que tel, n’est pas, en soi, une chose grave. L’islamisme est un phénomène qu’il faut comprendre et expliquer ». Une pensée qui devrait plaire aux journalistes de Charlie Hebdo, actuellement en conflit avec Médiapart. Les familles des 12 victimes de janvier 2015 seront ravis d’entendre que l’islamisme en tant que tel n’est pas grave.

  • 3 : Audience radio : Médiamétrie juge et partie
    Médiamétrie diffuse les audiences des radios pour l’année 2016-2017. C’est la douche froide pour Europe 1 qui perd 10% d’auditeurs en 1 an. Mais qui est Médiamétrie ? Par qui est-il tenu ? Comment fait-il ses sondages ?
  • 4 : Les tweets de la semaine
    La presse tenue par les publicitaires : Bernard Arnault propriétaire de LVMH sanctionne le journal Le Monde après les révélations dans le cadre de l’affaire Paradise Paper. Une perte de 600 000 euros pour le journal.
  • 5 : Pologne : Tout le monde il est « nazi » !
    Marche de l’indépendance à Varsovie, 60 000 polonais ont défilé pour commémorer l’indépendance du pays. Pour les médias, les faits sont simples : 60 000 nazis ont manifesté le 11 novembre. C’est le bobard par amalgame.

 

                                 

12/11/2017

Feu sur la désinformation... (161)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Jeux vidéo.com méga troll ou catharsis ?
    Après l’insulte, la censure, le site jeux vidéos .com victime de l’acharnement des journalistes pour avoir osé s’attaquer à la journaliste Nadia Daam. C’est tout une caste qui défend son pré-carré : le pouvoir de dénigrer sans en payer les conséquences.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Le journaliste Samuel Laurent appelle à la fermeture de comptes twitters pour « trolling ». Invité dans l’émission C à vous sur France 5, le journaliste des décodeurs a qualifié Sébastien Jallamion de « Troll d’extrême droite ». Réaction d’Anne Elisabeth Lemoine animatrice principale de l’émission : « On ne peut pas fermer leur compte ? » Saint-Laurent et Bergé, « deux être malades sexuellement ». I-Média 167 parlait de l’hommage mitigé rendu à Pierre Bergé lors de sa mort. Une modération étonnante qui s’explique après les révélations fracassantes de son ancien chauffeur Fabrice Thomas dans son ouvrage « Saint-Laurent et moi : une histoire intime ».

  • 3 : Trump 1 an après : les médias en lutte
    Les médias toujours en guerre contre Donald Trump. Belliqueux, raciste, gamin, retour sur 1 an de couverture sur le président américain toujours détesté par la presse mondiale.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    La meilleure garantie pour remporter un prix littéraire, serait de parler des nazis. L’idée a été relevée par le Huffington post : Depuis vingt ans un quart des ouvrages primés par les quatre principaux prix littéraires ont trait à la Deuxième guerre mondiale. Paradise Paper, touchez pas au patron. Dans le cadre des nouvelles révélations sur l’évasion fiscale, les journalistes ciblent particulièrement certaines personnalités. La Une du monde du 09 novembre évoque Bernard Arnaud Julien Clerc etc. Xavier Niel (propriétaire du Monde) est évoqué, mais dans un petit encart au milieu du journal.
  • 5 : Pascal Praud, buzzer sans se laisser intimider
    Bad Buzz en enfilade pour Pascal Praud. L’animateur star de C-News fait l’objet de toutes les critiques pour avoir osé s’opposer à l’anti racisme béat. La presse dénonce un dérapage et même une agression.

                                        

05/11/2017

Feu sur la désinformation... (160)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : #MontreTaCroix le mot-clé qui a obligé les médias à bouger
    Le conseil d’Etat au piquet ! A Ploërmel, la juridiction censure une croix surplombant une statue de l’ancien pape Jean Paul II. L’arrêt crée une vive réaction sur les réseaux sociaux obligeant les journalistes à aborder la question.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Les Inrocks rhabillés pour l’hiver par Thérèse Argot et Natacha Polony. Sur LCI, la journaliste a mis en avant une tribune de la sexologue Thérèse Argot « génération porno : la fabrique du porc». Pour avoir dénoncé les problèmes liés au porno, la sexologue a été traitée de "puritaine"par le journal les Inrockuptibles.... Comble, l'hebdomadaire n’a pas hésité à mettre en Une Bertrand Cantat un homme qui a battu à mort sa femme.

  • 3 : Cohen-Apathie champions du bobard à l’esbrouffe, plus c’est gros plus ça passe
    Plus c’est gros, plus ça passe. Les journalistes influents tombent dans le bobard à l’esbrouffe. Pour Jean Michel Apathie, il n’y a pas de lien entre les clandestins et les attentats. Pour Patrick Cohen, l’abattage rituel hallal reste mineur sur le territoire français.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Ne dites plus « un aveugle », mais « une personne malvoyante ». La dernière mise à jour du logiciel de traitement de texte Word ajoute une option « langage inclusif » censée éviter les « formulation sexistes ou susceptibles d’exclure les minorités ». Alors que l’académie française vient tout juste de mettre en avant les risques que représente l’écriture inclusive pour la langue française, Microsoft programme ce type de correction. L’entreprise américaine impose une manière de penser à plus d’un milliard d’utilisateurs.
  • 5 : Princesse Nokia rappeuse made in Pigasse
    L’empire médiatique Pigasse ( Le Monde, Les Inrocks, Radio Nova, etc.) tombe dans l’autopromotion. La presse Pigasse se mobilise pour Princess Nokia, la rappeuse présentée comme « féministe et antiraciste » à l’occasion de la sortie de son dernier album « 1992 Deluxe ». Rien de surprenant, l’album est édité par le label Routh Trade, propriété de... Pigasse.

 

                                    

29/10/2017

Feu sur la désinformation... (159)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et présentée cette semaine par Michel Geoffroy et Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Prénoms, le palmarès des provocations
    Les prénoms communautaires à la mode. Provocation et Islamisation s'offrent une place de choix dans le classement français des prénoms les plus donnés. Le prénom : marqueur social nécessaire pour la réussite ou marqueur identitaire ?
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    Elisabeth Lévy charge les humoristes de France Inter. « Les humoristes sont devenus les chiens de garde de la pensée unique ». Réponse immédiate du chroniqueur Alex Vizorek. « Je pense que mes petits camarades et moi, on préfèrera toujours être du côté des bien-pensants que du côté des mal-réfléchissants".

  • 3 : Les médias auxiliaires de justice ?
    Disparition de Maëlys, le procureur de la République de Grenoble a ouvert une enquête pour violation du secret de l’instruction. Dans cette affaire, de nombreux éléments secrets relatifs à l’enquête ont été publiés dans les médias. Des fuites qui suscitent plusieurs interrogations : Quel est le rôle de la presse dans les affaires criminelles ? La justice peut-elle être indépendante des médias ?
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Nemo a fait pipi !! Le labrador des Macron est l’objet de toutes les attentions médiatiques. L’AFP a révélé que Nemo avait uriné sur une cheminée de L’Elysée. Un journaliste a rédigé la dépêche, un rédacteur en chef l’a validée. L'agence française de propagande innove dans l'information "pipi-caca" alors que les chiens se succèdent à l'Elysée depuis 50 ans. .
  • 5 : Portrait piquant : Patrick Cohen
    Nicolas Faure dresse le portrait piquant de Patrick Cohen. Alternant Europe 1 et France 5, le journaliste porte sa voix dans de nombreux médias. Il y prêche la censure et le politiquement correct.

 

                                  

01/10/2017

Feu sur la désinformation... (155)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : AfD au Bundestag : le retour de l’Allemagne nazie ?
    Percée de l’AfD aux élections législatives allemandes. Le parti identitaire récupère 94 sièges au Bundestag et déstabilise Merkel. La presse française va traiter ces élections en reprenant le slogan des anti Afd, et en diffusant une fausse traduction d’une déclaration d'un cadre du parti. Pour les journalistes français, les nazis sont de retour au Bundestag.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média
    La légalisation de la PMA poussée par les médias. Alors que la question de la procréation médicalement assistée a été sortie de l’agenda politique par Emmanuel Macron, la thématique sociétale revient de manière récurrente dans les médias pour « éduquer » les consciences. Sophia Aram, "humoriste" sur France Inter, renie directement les principes démocratiques et réclame une ordonnance sur la PMA pour « s’épargner des débats qui nous fatiguent déjà ».

  • 3 : Ecriture inclusive : novlangue féministe dès le CE2
    L’éditeur Hatier publie le premier manuel scolaire en écriture inclusive. Il s’engage contre « une langue sexiste ou le masculin domine ». Pour Raphael Enthoven, chroniqueur sur Europe 1, « on assiste à une réécriture qui appauvrit le langage exactement comme le novlangue dans 1984 ». La polémique est lancée et la presse est divisée.
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Le Monde publie un « manifeste pour un nouveau média citoyen » visant à se positionner à contrepied d’une « idéologie dominante ». Alors que ce média n’existe pas encore, il bénéficie déjà, d’une promotion extraordinaire. A regarder de plus près, ce « nouveau média » ne parait pas si « nouveau » : Il se veut ouvertement immigrationniste et pour le changement des mœurs. Le créneau apparait comme bien occupé !
  • 5 : Portrait piquant de Jonathan Bouchet Petersen
    Nicolas Faure dresse le portrait piquant de Jonathan Bouchet Petersen, chef du service France à Libération… Un journaliste au centre d’un réseau de cooptation médiatico-médiocre.

 

                                    

03/09/2017

Feu sur la désinformation... (151)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Bruno Roger Petit : Le journaliste lèche-bottes à l’Elysée.
    Les journaliste Bruno Roger Petit nommé porte-parole de la présidence de la république, une récompense pour l’éditorialiste lèche-bottes. Portrait d’un ex journaliste de « qualité » roulant pour la censure et le sectarisme.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média

  • 3 : Politiciens éditorialistes : tout sauf le Front National
    Raquel Garrido, Axel Lemaire, Jean Pierre Raffarin, ces professionnels de la politique qui deviennent chroniqueurs médiatiques. L’ensemble de la classe politique est-elle représentée ? Non, l’arrivée de Jean Messiha membre du Front National provoque chez les journalistes une levée de bouclier. Est-ce l’échec de la politique de dédiabolisation ?
  • 4 : Les tweets de la semaine.
  • 5 : Notre Drame de Paris : les médias au secours d’Hidalgo
    Notre Drame de Paris, l’enquête sur les dossiers noir d’Hidalgo. Une enquête rapidement qualifiée de « raciste et d’homophobe ». Les médias quant eux n’hésitent pas à prendre position et consacrent des tribunes en guise de droit de réponse.