Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2017

Poursuite de la chasse...

Les éditions Les Moutons électriques viennent de publier le deuxième volet de Chasse royale, la deuxième branche de Rois du monde, la trilogie celtique de Jean-Philippe Jaworski. On y suit les aventures de Bellovèse, le jeune guerrier de haute lignée, que nous avions découvert enfant dans Même pas mort, premier tome de la série publié chez le même éditeur. Professeur de français, Jean-Philippe Jaworski manie une langue superbe et mérite, sans conteste, le titre de meilleur auteur français de fantaisie. Il a également à son actif le roman Gagner la guerre (Les Moutons électriques, 2009) et les recueils de nouvelles Janua Vera (Les Moutons électriques, 2007) et Le sentiment du fer (Hélios, 2015) qui s'inscrivent dans sa série des Récits du Vieux Royaume.

A l'exception de Chasse royale, les ouvrages de l'auteur sont également disponibles en format poche dans la collection Folio SF.

 

Jaworski_Chasse royale.jpg

" « Après avoir défié toute l'armée rebelle pour couvrir la retraite du haut roi, j'ai fini par me rendre. Qu'est-ce qu'un captif, sinon un demi-mort ? Dans les deux camps, on le méprise pour sa faiblesse. Même si on ne le massacre pas de suite, on lui ôte l'essentiel de sa vie. Moi, on me retire mon mauvais cheval, on me soustrait mes dernières armes, on m'arrache mes bijoux, on m'entraîne vers la rivière avec rudesse. Je patauge bientôt sur la rive boueuse. On crie autour de moi, j'ai l'impression que personne ne sait vraiment ce qu'il faut faire. Je crains de plus en plus que n'arrive l'ordre de me noyer. La mort par l'eau, après tout, est une sentence que peuvent prononcer les rois comme les druides…

Qui va décider de mon sort ? Articnos, roi des Éduens, que j'ai été à deux doigts de tuer ? Sa sœur, la mystérieuse Prittuse, haute reine déchue de Celtique ? Ou bien ce sorcier redoutable que jadis on appelait le gutuater et qui vient d'usurper le sacerdoce du grand druide ? » "

28/06/2016

Vent du nord...

Les éditions Terres de brume viennent de rééditer Vent du Nord, un roman de Lord Dunsany.  Irlandais, mort en 1957, Edward John Moreton Drax Plunkett, baron de Dusany, est un des fondateurs de la fantaisie moderne et figure parmi les inspirateurs de H.P. Lovecraft...

 

Vent du nord.jpg

" Quelque part dans une ville sans nom de l'est de l'Europe, un vieil homme se souvient de sa jeunesse en Irlande ; une Irlande à jamais disparue où planait encore l'ombre des anciennes croyances empreintes d'imaginaire et de féerie celtique. Il se remémore avec nostalgie les parties de chasse dans le bog avec son ami Marlin, paysan fruste et sage, détenteur d'une foi étrange et dangereuse. Dans des paysages baignés de brume ou de soleil, du mystère des rites et des superstitions anciennes, souffle le vent du Nord, le vent qui ramène les oies cendrées, mais aussi celui qui porte au loin les chants anciens des reines de Tir-nan-Og, le Pays de l'Eternelle Jeunesse des Celtes, le pays de la damnation...
Roman initiatique et fantastique à la fois, Vent du Nord est une oeuvre étrange et puissante dont la résonance mystique emportera le lecteur aux confins de la vieille Irlande. "

22/05/2015

Chasse royale...

Les éditions Les Moutons électriques viennent de publier Chasse royale, le deuxième tome très attendu de Rois du monde, la trilogie celtique de Jean-Philippe Jaworski. On y retrouve Bellovèse, le héros de Même pas mort, premier tome de la série publié chez le même éditeur. Professeur de français, Jean-Philippe Jaworski peut légitimement être considéré comme le meilleur auteur français de fantaisie. Il a à son actif les superbes romans que sont Janua Vera (Les Moutons électriques, 2007) et Gagner la guerre (Les Moutons électriques, 2009), qui s'inscrivent dans sa série des Récits du Vieux Royaume.

A l'exception de Chasse royale, les ouvrages de l'auteur sont également disponibles en format poche dans la collection Folio SF.

Chasse royale.jpg

" Voici neuf ans que le haut roi Ambigat m’a admis à la cour du Gué d’Avara. Voici neuf ans que j’ai trouvé ma place parmi les héros bituriges. Toutefois, quoiqu’il demeure redoutable, le souverain vieillit. Sa force vitale s’épuise et les royaumes de la Celtique déclinent. Nos troupeaux sont malades. Nos blés pourrissent sur pied. Les jeunes fils du souverain meurent… La disette et le mécontentement grondent au sein des tribus. Si les dieux se sont détournés du haut roi, que feront les chefs des nations clientes ? Certains ne rêvent-ils pas de renverser Ambigat, de s’emparer du pouvoir, de restaurer la prospérité ? Et moi, Bellovèse ! Moi qu’Ambigat a jadis privé de son père et de son royaume ! Moi qu’Ambigat a naguère voué à la mort ! Moi qu’Ambigat a fini par admettre parmi les siens ! Quel parti épouserai-je ? Deviendrai-je un chasseur de roi ? Ou serai-je le jeune roi traqué par la meute ? "

04/09/2013

Même pas mort !...

Les éditions Les moutons électriques viennent de publier Même pas mort, le nouveau roman de Jean-Philippe Jaworski. L'auteur des superbes romans de fantaisie que sont Janua Vera (Les moutons électriques, 2007) et Gagner la guerre (Les moutons électriques, 2009), tous les deux disponibles en format poche dans la collection Folio SF, revient avec le premier tome d'une trilogie celtique. A ne pas manquer !...

 

Même pas mort.jpg

" Je m’appelle Bellovèse, fils de Sacrovèse, fils de Belinos. Pendant la Guerre des Sangliers, mon oncle Ambigat a tué mon père. Entre beaux-frères, ce sont des choses qui arrivent. Surtout quand il s’agit de rois de tribus rivales… Ma mère, mon frère et moi, nous avons été exilés au fond du royaume biturige. Parce que nous étions de son sang, parce qu’il n’est guère glorieux de tuer des enfants, Ambigat nous a épargnés.

Là-dessus, le temps a suivi son cours. Nous avons grandi. Alors mon oncle s’est souvenu de nous. Il a voulu régler ce vieux problème : mon frère et moi, il nous a envoyés guerroyer contre les Ambrones. Il misait sur notre témérité et notre inexpérience, ainsi que sur la vaillance des Ambrones. Il avait raison : dès le début des combats, nous nous sommes jetés au milieu du péril. Comme prévu, je suis tombé dans un fourré de lances. Mais il est arrivé un accident. Je ne suis pas mort. "