Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2015

Quand les Barbares envahissaient l'Empire...

Le nouveau numéro du Figaro Histoire (décembre 2015 - janvier 2016) consacre son dossier central à l'effondrement de l'Empire romain provoqué par les invasions barbares avec, notamment, des articles de Michel De Jaeghere et de Bryan Ward-Perkins. Hors dossier, on trouvera également deux articles consacrés à l'Histoire mondiale du communisme de Thierry Wolton signés respectivement par Alain Besançon et Henri-Christian Giraud.

Figaro Histoire 23.jpg

" La chute de l'Empire romain d'Occident a fourni la matière à une réflexion infinie sur la fragilité des empires. Elle a aussi alimenté d'innombrables controverses. Qui étaient les barbares? Comment Rome a-t-elle réagi aux grandes invasions? La fin de l'Empire marque-t-elle celle d'une civilisation? Avec l'aide des meilleurs spécialistes, Le Figaro Histoire démêle le vrai du faux et éclaire les enjeux de la chute de Rome dans un dossier exceptionnel, enrichi d'un dictionnaire des personnages et d'une analyse des livres et des films qui, de La Chute de l'Empire romain à Gladiator, ont inspiré ce sujet inépuisable.

Au cœur de l'actualité, Le Figaro Histoire revient sur l'Histoire mondiale du communisme de Thierry Wolton, magistrale tentative pour percer le silence qui entoure les crimes de l'idéologie la plus meurtrière du XXe siècle, et décrypte les secrets de la nouvelle série historique Versailles, diffusée sur Canal +. Côté évasion, il vous ouvre les fascinantes carrières de Confrécourt, où les poilus de 1914 ont gravé dans le calcaire un poignant mémorial, et les portes des fastueux ateliers du Mobilier national, dont les artisans restaurent les trésors qui peuplent les hauts lieux du pouvoir. "

27/11/2014

Comment meurt une civilisation...

Les éditions Les Belles Lettres viennent de publier Les derniers jours - La fin de l'empire romain d'Occident, un livre de Michel De Jaeghere. Directeur du Figaro Histoire, l'auteur entreprend une relecture des événements dans la lignée de celle des travaux de l'historien britannique Bryan Ward-Perkins, dont l'essai intitulé La chute de Rome (Alma, 2014) a été récemment traduit.

 

miche de jaeghere,bryan ward-perkins,empire romain,rome

" Sans doute l'effondrement de la civilisation romaine n'eut-il ni l'uniformité, ni la fulgurance dont se plut à le parer l'imagerie romantique. La disparition de l’empire d’Occident n’en fut pas moins le résultat d’une submersion violente du territoire romain par des populations qui désiraient jouir de ses richesses sans adopter ses disciplines. Elle se traduisit, pour ses contemporains, par un désastre comme l’histoire en offre peu d’exemples.
Au fil d’un récit plein de drames, de fureurs, de retournements, d’où émergent les grandes figures de Théodose, de Stilicon, d’Alaric, de Galla Placidia, d’Attila, d’Aetius, Michel De Jaeghere fait revivre le siècle décisif qui sépare l’irruption des Goths, en 376, de la déposition, cent ans plus tard, de Romulus Augustule. Brossant le portrait de la société et des institutions de l’antiquité tardive, comme celui des peuples barbares qui se pressaient alors aux porte de l’empire, il analyse sur la longue durée le processus qui vit la montée en puissance des populations germaniques à l’intérieur du monde romain, en ne négligeant ni l’histoire militaire, ni les circonstances politiques, économiques et sociales qui réduisirent les autorités romaines à l’impuissance.
Il inscrit, surtout, l’ensemble de son livre dans une double réflexion sur la grandeur et les limites de la civilisation antique et sur les causes de la mort des empires. "

19/02/2014

La fin d'une civilisation....

Les éditions Alma viennent de publier un essai historique de Bryan Ward-Perkins intitulé La chute de Rome - Fin d'une civilisation. Historien et archéologue, professeur à Oxford, Bryan Ward-Perkins est un spécialiste de la fin de l'Empire romain.

 

Chute de Rome.jpg

" À Ravenne, le 4 septembre 476, le jeune empereur Romulus Augustule - « le petit Auguste » - est contraint d’abdiquer par Odoacre, roi des Hérules – un peuple germanique venu de Scandinavie s’installer sur les bords de la mer Noire. L’empire d’Occident disparaît, ce qui est vécu comme une fin du monde par les habitants de l’aire culturelle et politique romaine.
Quinze siècles plus tard ce tournant capital de l’Histoire reste fascinant et mal connu. Parler de la chute de Rome, des grandes invasions et du remodelage tumultueux de l’Europe par les royaumes barbares, c’est aussi s’interroger sur notre propre culture, sur les identités nationales et sur la hantise du déclin. Faut-il parler d’un soudain basculement dans les « âges sombres » ou ne voir, au contraire, dans les temps troublés de l’Antiquité tardive, qu’une turbulente période de mutation ?
Se fondant sur ses travaux novateurs d’archéologue, Bryan Ward-Perkins démontre, preuves à l’appui, que les invasions barbares provoquèrent un effondrement spectaculaire touchant tous les domaines : politique, économie, religion, vie quotidienne. Avec humour, érudition et passion, il conteste l’idée, dominante chez les historiens d’aujourd’hui, d’une transition entre l’Antiquité et le Moyen Âge. Il montre au contraire la fin violente et le soudain décrochage d’une culture. Il fait aussi revivre, de façon concrète et frappante, cette civilisation dont les innovations et le niveau de vie furent balayés en quelques décennies pour n’être retrouvés qu’au terme de plusieurs siècles. "