Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2011

Aleister Crowley ?...

Les éditions Camion noir viennent de publier une biographie d'Aleister Crowley, sous la plume de Christian Bouchet, qui en est l'un des meilleurs spécialiste français. Intitulé Aleister Crowley - La Bête 666, l'ouvrage présente les multiples facettes de cet étrange occultiste anglais, poète, joueur d'échecs, peintre, magicien, réactionnaire radical et anticolonialiste, qui a influencé la contre-culture des années 60 et notamment le monde du rock, de Jimmy Page à David Bowie, en passant par Mick Jaeger.

 

Aleister Crowley.jpg

"En 1898, fut initié au sein de la Golden Dawn, une société secrète alors célèbre, un jeune anglais du nom d’Aleister Crowley. Dès 1900, il prit son indépendance et fonda son propre ordre, l’Astrum Argentinum, ce avant d’accéder à la direction, quelques années plus tard, de l’Ordo templi orientis, une structure néo-templière. A la tête de ces deux organisations, et dans un parfum de scandale et de débauche, Crowley rénova totalement le courant magique de l’occultisme. Ceci en renforçant sa tendance au mysticisme et en détachant la pratique magique de toute croyance religieuse particulière. Le présent ouvrage est issu d’une thèse de doctorat consacrée à celui qui se faisait appeler “la Bête 666”. C’est la seule biographie de Crowley disponible en français et le seul travail qui aborde les multiples aspects d’une vie qui ne fut pas seulement celle d’un magicien mais aussi d’un militant politique, d’un explorateur, d’un artiste, d’un romancier et d’un poète."

07/11/2010

L'Homme et la Bête...

L'historienne Andrée Corvol, spécialiste de l'histoire de la forêt et déjà auteur de L'arbre et l'Occident, publie aux éditions Perrin une Histoire de la chasse, ouvrage dans lequel elle replace cette pratique dans la longue durée tout en soulignant ses enjeux actuels.

 

Histoire de la chasse.gif

Le monde a changé. Longtemps, la société célébra le chasseur qui combattait les fauves et lui procurait du gibier. Les exigences de la chasse rythmaient alors les travaux et les jours de nos ancêtres. Elles supposaient un solide entraînement et une excellente connaissance de la nature et des animaux. Le comte de Foix Gaston Phébus, avec qui s'ouvre cette passionnante histoire de la chasse, fit de cette pratique un art qui inspira des générations de rois et de nobles. Les veneurs et leurs meutes galopant à travers prés et bois constituaient un spectacle familier aux hommes de l'Ancien Régime. La chasse participait de l'éducation des princes, les préparait à la guerre, les familiarisait avec la mort.
Jusqu'à la Grande Guerre, le droit de chasse refléta l'inégale organisation de la société et les disparités régionales. Depuis, l'urbanisation intense de la France et le développement industriel ont transformé la relation des hommes aux bêtes, à la nature, à la chasse. L'animal issu parfois d'élevage n'est plus si sauvage... Certaines espèces prolifèrent au point de compromettre les forêts et les cultures environnantes. Des chasseurs sont saisis de doute face aux défenseurs de la nature qui dénoncent une pratique barbare. En Europe, en France notamment, les nouvelles politiques qui préservent les espèces menacées et réintroduisent les espèces éteintes suscitent bien des résistances. Ainsi, au fil du temps,et contre toute attente, la chasse dont l'histoire paraissait révolue est devenue un enjeu majeur pour les régions et ses répercussions politiques ne sont pas minces.