Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2018

Quinze conseils aux journalistes...

Le 5 février 2018, Olivier Frèrejacques recevait, sur TV libertés, Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia et animateur de l'émission I-Média, pour dresser le bilan de la cérémonie des Bobards d'or 2018.

 

                              

01/04/2018

Feu sur la désinformation... (179)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Colonel Beltrame, tué par balles, poignardé ou égorgé ?
    Attaque terroriste à Trèbes dans l’Aude, une information a été masquée par le gouvernement et l’AFP : le colonel Beltrame a été égorgé. Retour sur les bobards et les erreurs des médias commises à autour de la couverture de l’attentat.
  • 2 : Le Zapping d’I-Média 
    Sur France Inter, la journaliste Caroline Becard dresse le portrait de la ministre de la santé Agnès Buzin. « Votre compétence, votre ténacité sont salués quasi unanimement […] vous êtes discrètes, droite, souriante, vous ne prenez la parole que si vous êtes poliment invitée ». Un cirage de pompe en bonne et due forme digne de la propagande de Corée du Nord.

  • 3 : Lakdim le terro, Beltrame le héros
    Après l’attentat c’est l’heure du portrait des protagonistes. Portrait de Radouane Lakdim « le petit délinquant devenu terroriste », portrait du colonel Beltrame le héros qui force l’admiration. 
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Bobard par titrage dans le journal de référence Le Monde. Le 27 mars, le monde titrait : « Meurtre de Mireille Knoll : tous les partis, sauf le FN appellent à la marche blanche contre l’antisémitisme ». Dans le cœur de l’article, on peut apprendre que Marine Le Pen était considérée comme indésirable par le CRIF. 
  • 5 : L’armée, dernier refuge du diable
    Pour Libération, le JDD, et Médiapart, l’armée serait sexiste, trop blanche, trop catholique. C’est une véritable attaque menée contre les militaires.

 

                               

25/03/2018

Feu sur la désinformation... (178)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : Telford : l’horreur passée sous silence
    Le quotidien anglais Daily Mirror révèle « Le plus grand scandale de viols collectifs sur mineurs de l’histoire du Royaume Unis »; pendant des décennie jusqu’à 1000 jeunes filles auraient été violées. En France le scandale est passé sous silence par peur du « racisme » .
  • 2 : Le Zapping d’I-Média 
    Le Média AJ+ dénonce le racisme de la police et dénonce des contrôles de police « au faciès ». Les immigrés seraient davantage contrôlés par la police que les non immigrés. Mais c’est oublier qu’il y a davantage de délinquance dans les quartiers de l’immigration que dans les autres quartiers. Contrôler une vieille dame présente peu d’intérêt, la probabilité qu’elle soit délinquante étant très faible!

  • 3 : La Basilique Saint Denis : simple occupation ou profanation ?
    Dimanche 18 mars des clandestins manifestent dans l’enceinte de la basilique Saint Denis. Marine Le Pen évoque une « profanation », les décodeurs du monde crient à l’Intox. C’est le coup de l’arroseur arrosé. 
  • 4 : Les tweets de la semaine
    L’AFP, reine des bobards, certifiera t’elle demain les informations ? Emmanuel Macron a suggéré le 20 mars, que l'AFP "joue un rôle central" dans la certification des informations, pour combattre les fausses nouvelles. L’AFP qui ressemble de plus en plus à l’agence TASS, l’agence officielle du gouvernement soviétique. 
  • 5 : Poutine démocrate ou pas ?
    Élection présidentielle en Russie tout est bon pour disqualifier le président Poutine : longévité de son mandat, bourrage d’urnes. Pour les médias la Russie est dirigée par un « dictateur ». La réalité est autre : les libéraux soutenus par l’occident sont à 2% !

 

                                   

19/03/2018

Ce que nous sommes...

L'Institut Iliade et les éditions Pierre-Guillaume de Roux viennent de publier, sous la direction de Philippe Conrad, un ouvrage collectif intitulé Ce que nous sommes - Aux sources de l'identité européenne. Historien et président de l'Institut Iliade, Philippe Conrad s'est entouré de Jean-Yves Le Gallou, cofondateur de l'Institut et président de la fondation Polémia, ainsi que de François Bousquet, Thibaud Cassel, Édouard Chanot, Jean-François Gautier, Grégoire Gambier, Christopher Gérard, Éric Grolier, Henri Levavasseur, Lionel Rondouin et Jean-Louis Voisin, pour composer ce chant polyphonique d'amour et de combat pour l'Europe de demain.

 

Conrad_Ce que nous sommes.jpg

" Il y a quelques années, après avoir prophétisé le « choc de civilisations », Samuel Huntington interrogeait ses compatriotes : Qui sommes-nous ? Cette question essentielle se pose aujourd’hui aux Européens sur leur propre sol. Ce que nous sommes, c'est ce que nous déciderons de continuer à être, dans la fidélité à nos héritages, à nos lignages, et à l'enthousiasme d'un avenir toujours possible. L'effort de reconquête suppose une relecture de notre histoire et une réappropriation de nos traditions européennes, conditions nécessaires pour éclairer et affirmer ce qui nous distingue des autres et ce que nous entendons préserver.
Ce manifeste s'adresse à tous ceux qui refusent la fatalité du déclin de notre civilisation. "

18/03/2018

Feu sur la désinformation... (177)

Vous pouvez découvrir ci-dessous un nouveau numéro de l'émission I-Média sur TV libertés, consacrée au décryptage des médias et dirigée par Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, avec le concours d'Hervé Grandchamp.

Au sommaire :

  • 1 : FN : La diabolisation qui colle à la peau
    10-11 mars, congrès du Front National à Lille. Pour les journalistes tout est bon pour diaboliser le parti dirigé par Marine Le Pen : l’AFP diffuse une photo de l’invité d’honneur, Steeve Banon, le bras levé, quant au nouveau nom « rassemblement national » il ferait référence à la collaboration !
  • 2 : Le Zapping d’I-Média 
    Discrimination partout pour le média internet AJ+. Le média qatari pointe du doigt le mouvement « féministe mainstream ». Il serait trop ethnocentré. Il chercherait à mettre les femmes blanches et de classes moyennes au même niveau que les hommes blancs de classes moyennes et supérieure. Ce féminisme exclurait les « femmes de couleurs, les femmes pauvres et les femmes de la communauté LGBT ».

  • 3 : National Geographic carpette « anti-raciste ».
    Le mensuel National Geographic revisite son histoire à la lumière des nouvelles normes sur les races . « Pendant des décennies nos reporters étaient racistes ». Un mea-culpa encensé par la presse mondiale. 
  • 4 : Les tweets de la semaine
    Laurence Haïm a tout faux! L’ancienne correspondante d’I-télé à Washington, et ancienne conseillère de la communication d’Emmanuel Macron, a réussi en un tweet à faire un triple bobard. Le 11 mars, l’ancienne journaliste a tweeté une photo présentée comme récente, d’un enfant de 4 ans perdu dans le désert entre la Syrie et la Jordanie. Laurence Haim affirme dans le tweet que la mère et la sœur de l’enfant ont été tués en Syrie. Mais la photo a été publié en 2014. L’enfant a retrouvé sa mère après quelques minutes et il n’est pas seul, perdu dans le désert, mais au milieu d’une foule. 
  • 5 : Yann Mhoax sacré « bobardeur d’or »
    Lundi 12 mars avait lieu la 9ème cérémonie des bobards d’or. Il est temps de faire connaître les grands vainqueurs de cette cérémonie.

 

                                       

15/03/2018

La Super-classe mondiale contre les peuples...

Les éditions Via Romana viennent de publier un essai de Michel Geoffroy intitulé La Superclasse mondiale contre les peuples. Énarque, essayiste et contributeur régulier au site de la Fondation Polémia, Michel Geoffroy est l'auteur avec Jean-Yves Le Gallou du Dictionnaire de Novlangue (Via Romana, 2015).

Le livre est disponible à la commande sur le site de Via Romana.

 

Geoffroy_la-superclasse-mondiale-contre-les-peuples.jpg

" En Occident on ne vit plus en démocratie mais en post-démocratie : les gouvernements ne gouvernent plus mais obéissent aux marchés et aux banques, les puissances d’argent dirigent les médias et les peuples perdent leur souveraineté et leurs libertés.
   Pourquoi ? Parce que depuis la chute de l’URSS le pouvoir économique et financier s’affranchit du cadre national et veut gouverner à la place des États. Parce que la fin du communisme nous a libérés de la Guerre froide, et lui a succédé la prétention obstinée du messianisme anglo-saxon à imposer partout sa conception du monde, y compris par la force.
   Ce double mouvement s’incarne dans une nouvelle classe qui règne partout en Occident à la place des gouvernements : la super classe mondiale.
   Une classe dont l’épicentre se trouve aux États-Unis mais qui se ramifie dans tous les pays occidentaux et notamment en Europe. Une classe qui défend les intérêts des super riches et des grandes firmes mondialisées, sous couvert de son idéologie : le libéralisme libertaire et cosmopolite. Une classe qui veut aussi imposer son projet : la mise en place d’un utopique gouvernement mondial, c’est-à-dire la mise en servitude de toute l’humanité et la marchandisation du monde. Une classe qui manipule les autres pour parvenir à ses fins, sans s’exposer elle-même directement.
   Avec La Superclasse mondiale contre les peuples, Michel Geoffroy dresse un portrait détaillé, argumenté et sans concession de la superclasse mondiale autour de cinq questions : que recouvre l’expression superclasse mondiale ? Que veut-elle ? Comment agit-elle ? Va-t-elle échouer dans son projet de domination ? Quelle alternative lui opposer?
   Un ouvrage de référence pour comprendre les enjeux de notre temps. "