Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Doigt de Dieu...

Les éditions de La Nouvelle Librairie viennent de publier un nouveau polar de Frédéric Rouvillois intitulé Le Doigt de Dieu.

Professeur de droit public à l’université Paris-Descartes, Frédéric Rouvillois est l'auteur de plusieurs ouvrages d'histoire des idées comme Histoire de la politesse (2006), Histoire du snobisme (2008),  tous deux disponibles en format de poche dans la collection Champs Flammarion, L’invention du progrès (CNRS éditions, 2010), Être (ou ne pas être) républicain (Cerf, 2015) ou Liquidation - Emmanuel Macron et le saint-simonisme (Cerf, 2020). Il a également dirigé avec Olivier Dard et Christophe Boutin, le Dictionnaire du conservatisme (Cerf, 2017) et le Dictionnaire des populismes (Cerf, 2019). Enfin, il a publié récemment un roman, Les fidèles (Pierre-Guillaume de Roux, 2020) et un premier polar, Un mauvais maître (La Nouvelle Librairie, 2020), avec les mêmes enquêteurs.

 

Rouvillois_Le Doigt de Dieu.jpg

" Un bon polar, c’est un bon enquêteur. Bien sûr, il faut une trame et un drame, mais c’est l’enquêteur qui les cuisine. On lit d’abord les « Maigret» pour retrouver son commissaire préféré – sa pipe, sa blanquette de veau, sa psychologie. Frédéric Rouvillois a trouvé son enquêteur, ou plutôt son couple d’enquêteurs : le commissaire David Lohmann, bon vivant légèrement réac, et la capitaine Nathalie Morin, sa jolie partenaire, et plus si affinités. Dans Le Doigt de Dieu, nos deux policiers enquêtent sur le milieu – au sens mafieux du terme – de l’art contemporain, suite à la mort suspecte de Charles Verdier, alias Baby Koons, dix-huit ans, l’un des dix artistes vivants les plus chers au monde, élevé au sein de la «Communauté » sous la houlette d’un inquiétant gourou dans un mélange d’amour libre, de « créativité » et de pédophilie. L’occasion de se livrer, tambour battant, à une satire hilarante de l’art contemporain financiarisé – alliance du kitsch et du cash –, et de certains de ses plus troubles prolongements. "

Lien permanent Catégories : Livres 0 commentaire Pin it!

Écrire un commentaire

Optionnel