Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2018

Où Nestor Burma rencontre l'Aristo...

Les éditions Auda Isarn viennent de publier un essai de Michel Marmin intitulé Où Nestor Burma rencontre l'Aristo. Journaliste, critique cinématographique, Michel Marmin a dirigé pendant de nombreuses années la rédaction de la revue Eléments et est aussi l'auteur de plusieurs essais sur le cinéma, dont, notamment, une biographie de Fritz Lang (Pardès, 2005) ainsi que de recueils de poésie, comme dernièrement Chemins de Damas et d’ailleurs (Auda Isarn, 2018). On peut découvrir le parcours de l'auteur dans un récent livre d'entretien avec Ludovic MaubreuilLa République n'a pas besoin de savants (Pierre-Guillaume de Roux, 2017).

 

Marmin_Où Nestor burma rencontre l'aristo.jpg

" Léo Malet et André Héléna… Deux figures fondatrices du roman noir français, sans lesquelles l’œuvre de Jean-Patrick Manchette, d’A.D.G. ou de Frédéric H. Fajardie n’aurait jamais vu le jour. Deux romanciers de race et deux poètes qu’unit une même origine méridionale mais, surtout, une vision tragique de la vie marquée par une puissante nostalgie du soleil et du bonheur. Deux esprits libres, enfin, à qui les drames et les mensonges de l’histoire contemporaine ont forgé un invincible scepticisme idéologique et politique.

Léo Malet et André Héléna… Ce sont deux portraits croisés que propose ce livre. Si l’œuvre de Malet, symbolisée par Nestor Burma, le détective privé incarné au petit écran par Guy Marchand et recréé par Tardi dans ses BD, est universellement reconnue, celle d’Héléna reste largement à redécouvrir. Pourtant, Héléna est le père d’un personnage qui pourrait inspirer une réjouissante série télévisée : l’Aristo, un mélange de Rocambole et d’Arsène Lupin auxquels le grand dessinateur Jef de Wulf a donné, dans les années 50, des traits définitifs pour illustrer ses aventures. C’est d’ailleurs à Tardi et à Jef de Wulf que la couverture de ce livre rend hommage…

Léo Malet et André Héléna… Outre des vues originales sur ces deux maîtres, Michel Marmin livre ici pour la première fois un ensemble de lettres que lui a adressées Malet, ainsi qu’un cahier de photographies et d’images inédites, dont deux collages surréalistes de l’auteur des « Nouveaux Mystères de Paris »."

Écrire un commentaire