Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2018

François Duprat et le nationalisme-révolutionnaire...

Les éditions Ars Magna viennent de publier un ouvrage intitulé François Duprat, le prophète du nationalisme-révolutionnaire, qui rassemble des articles écrits par cette figure de la droite radicale française ainsi que des témoignages de ceux qui l'ont côtoyé... On rappellera que Nicolas Lebourg et Joseph Beauregard ont consacré une biographie à ce personnage, François Duprat - L'homme qui inventa le Front national (Denoël, 2012).

 

François Duprat.jpg

" Le 18 mars 1978, au lieudit Le Hameau de Caudevillé, près de Caudebec-en-Caux, François Duprat décède dans l’explosion de son véhicule.

Alors numéro deux du Front national, ou « peut-être plutôt numéros un-bis » selon l’expression de son biographe Nicolas Lebourg, l’homme qui vient d’être ainsi assassiné est quasiment inconnu du grand public. Par contre, il est une personnalité de premier plan du mouvement national français et Lebourg nous précise que sa vie se confond avec l’histoire récente de celui-ci : « Co-fondateur de la Fédération des étudiants nationalistes, d’Occident, d’Ordre nouveau et du Front national, il participa à la direction et produisit la propagande de ces trois derniers mouvements, et fut exclu des trois premiers. Il anima ses Groupes nationalistes révolutionnaires à la lisière du parti présidé par Jean-Marie Le Pen. Durant le même temps, il établit des liens personnels avec la totalité des organisations néo-fascistes sis dans l’ensemble de l’Europe, et il collabora avec des mouvements arabes, en particulier les mouvements palestiniens al-Fatah et Front populaire de libération de la Palestine. Acharné de l’écriture, il fut l’auteur de plusieurs ouvrages, mais aussi d’articles politiques publiés dans une dizaine de journaux de la presse d’extrême-droite, et il créa lui-même une autre dizaine de bulletins et de revues. Il ne se satisfit pas pour autant d’un poste d’intellectuel, et mania de concert la barre de fer, alors qu’en règle générale l’activisme est une phase précédant l’engagement politique classique et non simultanée. »

C’est cette homme fascinant que nous vous proposons de découvrir, quarante ans après son assassinat, par l’intermédiaire d’une anthologie et de témoignage de ceux qui militèrent avec lui. "

Les commentaires sont fermés.