Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2017

Les loups sont de retour...

Les éditions TerraMare viennent de publier un essai de Thomas Flichy de la Neuville intitulé Les loups sont de retour - Du chaos vont naître de nouvelles élites. Agrégé d'histoire, docteur en droit et spécialiste des questions géopolitiques, Thomas Flichy de la Neuville enseigne à Saint-Cyr-Coëtquidan et a récemment publié 2030 - Le monde que la CIA n'imagine pas (Bernard Giovanageli, 2015). Ses travaux portent sur la capacité des civilisations à transmettre la vie sur la longue durée.

 

Flichy_Les loups sont de retour.jpg

" En période de troubles, les hiérarchies du temps de paix laissent brutalement place à l’atomisation des individus. Le chaos permet alors aux meneurs de se hisser brusquement au pouvoir. Manifestant une soif continuelle de changement, ceux-ci nourrissent la révolution avant qu’elle ne s’épuise de ses propres excès. Après la tourmente, la recomposition humaine issue de la violence, favorise les dominants. Émotifs, ils sont à même de sentir la foule et de l’électriser. Actifs, ils multiplient les initiatives afin de lutter contre la tentation physiologique du repli sur soi. Voyant loin, ils s’abstiennent de décisions ne visant qu’un résultat immédiat. Ces dominants prennent rapidement la tête de petits groupes humains, sur le modèle des loups, organisés en meutes rivales. La révolution française fournit un exemple frappant de cette évolution: les maîtres d’hier, relégués en raison de leur inadaptation, sont retournés à leur néant. Quant aux dominants surgis de nulle part, après avoir erré le ventre creux, ils ne doivent le rétablissement de leur rang qu’à l’apparente beauté de l’œuvre dont ils proposent l’accomplissement. Les loups sont aujourd’hui de retour mais personne ne soupçonne encore leur existence... "

Écrire un commentaire