Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2015

Jacques Duclos et l'appareil secret du parti communiste français...

Les éditions du Seuil viennent de publier un essai de Frédéric Charpier intitulé L'agent Jacques Duclos - Histoire de l'appareil secret du parti communiste français 1920-1975. Journaliste d'investigation, Frédéric Charpier est l'auteur de plusieurs enquêtes intéressantes, notamment Histoire de l'extrême gauche trotskiste (Editions 1, 2002), La CIA en France : 60 ans d'ingérence dans les affaires françaises (Seuil, 2008) ou encore L'économie, c'est la guerre ! (Seuil, 2012).

 

 

Agent Jacques Duclos.jpg

" Jacques Duclos (1896-1975). Face : Un grand leader populaire. Dirigeant du Parti communiste français, responsable du PCF clandestin sous l'Occupation, Jacques Duclos est député dès 1926 puis sénateur, maire, et candidat à la présidentielle de 1969 où il recueille près de 21% des suffrages. Pile : Un espion au service de l'URSS. Le parcours de Duclos est indissociable des coulisses les plus scabreuses de l'histoire du PCF et de l'Internationale communiste (Komintern puis Kominform). Duclos appartient à l'appareil parallèle créé en marge du parti légal. Les archives des services de renseignements français, espagnols, suisses, américains ou russes encore inédites mais accessibles apportent, sur de nombreux épisodes de sa carrière, des éclairages précis, définitifs, et des certitudes. Plus de doute sur la compromission du parti dans des opérations d'espionnage mais aussi des enlèvements et des assassinats. Plus guère de doute non plus sur l'appartenance de Duclos à l'appareil de renseignement soviétique. Pour la petite histoire : A la fin de sa vie il fait figure d'enfant chéri de la nomenklatura soviétique. Pour ses 75 ans, il reçoit l'Ordre de Karl Marx, la plus haute distinction remise par la RDA. La même année, le chef de l'Etat soviétique, Nicolas Podgorny, le décore de l'Ordre de Lénine lors d'une cérémonie que retransmet la télévision soviétique ! Après sa mort, l'Etat soviétique émettra un timbre à son effigie. "

Les commentaires sont fermés.