Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2015

C'était mieux avant...

Les éditions Jean-Cyrille Godefroy viennent de publier un essai d'Alain Paucard intitulé Oui, c'était mieux avant.

Président à vie du club des ronchons, Alain Paucard est un polémiste de talent, à qui l'on doit, entre autres, un roman d'anticipation, Lazaret (1990) et des essais comme Les criminels du béton (Les Belles Lettres, 1991), La crétinisation par la culture (L'Age d'Homme, 2000), Tartuffe au Bordel (Le dilettante, 2013), La France de Michel Audiard (Xénia, 2013) ou encore Paris, c'est foutu ! (Jean-Cyrille Godefroy, 2013).

 

 

Mieux avant_Paucard.jpg

"Oui, c’était mieux avant. Qui peut affirmer, sans rire, que l’Education nationale enseigne mieux aujourd’hui que sous la IVe République ? Non seulement c’est pire, mais cela va s’aggraver : les villes et l’art seront de plus en plus laids et les humains auront de plus en plus de mal à s’exprimer entre eux parce qu’ils auront remplacé la conversation par la communication.

Alain Paucard dresse un constat. Entre 1950 et aujourd’hui, nous avons changé trois fois de société. Partis de la société paysanne, nous sommes passés à la société industrielle, puis à celle de la « com’ » et de la pub pour échouer dans le virtuel.

Mais il ne faut pas oublier l’essentiel : rire et s’amuser de ce qui nous pend au nez avec Alain Paucard.

Avec sa verve habituelle et son humour caustique, l’auteur de la Crétinisation par la culture nous invite à trouver dans notre malheur la force de l’affronter."

Les commentaires sont fermés.