Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2018

Nouvelle économie ?...

Le numéro 48 de la revue Krisis, dirigée par Alain de Benoist, avec pour rédacteur en chef Thibaut Isabel, vient de paraître. Cette nouvelle livraison est consacrée à la nouvelle économie du monde numérisé et robotisé qui vient...

Vous pouvez commander ce nouveau numéro sur le site de la revue Krisis ou sur le site de la revue Eléments.

Bonne lecture !

 

Krisis 48.jpg

" D’après un rapport mené par un cabinet de stratégie allemand, 42% des emplois français actuels seront très probablement automatisés à moyen ou long terme. Chacun doit mesurer l’ampleur d’une telle prévision: les répercussions immédiates d’un choc d’automatisation aussi considérable risquent d’être ressenties non seulement dans l’économie, mais dans la société tout entière. Le monde ne sera plus le même dans cinquante ans, en bien comme en mal. Les discours qui nous paraissent aujourd’hui alarmistes deviendront peut-être demain dramatiquement réalistes; et les utopies naïves prendront des allures d’urgence et de nécessité. Comment les systèmes d’aide sociale auxquels la France est habituée se maintiendront-ils dans une société où le chômage de masse prendra de telles proportions? A contrario, imagine-t-on qu’un régime économique aussi inégalitaire puisse tenir sur la durée? Lorsque des robots et des algorithmes assumeront la majeure partie du labeur autrefois pris en charge par des travailleurs humains, le travail perdra lui-même le caractère de fatalité qu’il avait revêtu jusqu’à lors. Un monde sans travail, ou qui impliquerait tout du moins une part de travail réduite, semble donc désormais possible. Cela pose une multitude de questions. Qui continuera de travailler? Comment subviendra-t-on aux besoins de tous les autres? Une société peut-elle survivre si le chômage touche l’essentiel de sa population, alors que la quantité de richesses produites n’a jamais été aussi grande? "


Sommaire :

Éditorial

Entretien avec Bernard Stiegler / Un monde en pleine mutation.

Sylvain Fuchs / Les mirages de la finance: une utopie contemporaine.

David D. Clark / Un autre Internet est-il possible?

Cornelius Castoriadis / Document: L’individualisme néolibéral  et la montée de l’insignifiance (1996).

Débat entre Denis Collin et Pierre-Yves Gomez / L’économie  du XXIe siècle à la lumière de Karl Marx.

Thomas Guénolé / Peut-on sortir de la mondialisation?

Thomas Hennetier / Aux sources de l’économie globale: la conquête européenne du «nouveau monde».

Jérôme Maucourant / Karl Polanyi contre la société de marché.

Olivier Rey / Ivan Illich et le désastre croissantiste.

Arnaud Diemer / Repenser le travail.

Frédéric Dufoing / Vers une économie écologiste.

Marc de Basquiat / Le revenu d’existence.

Karl Polanyi / Le texte: Le marché autorégulateur et les marchandises fictives (1944).

24/06/2017

Cette année-là... (1)

TV Libertés diffusera désormais tous les deux mois en alternance avec Le plus d'Eléments, une nouvelle émission intitulée Cette année-là, animée par l'équipe de la revue, autour de Patrick PéhèleCette année-là  vous fait découvrir des livres, des chansons, des films, des évènements qui ont marqué la société française en bien ou en mal et qui marquent encore notre présent. Un rendez-vous classé par année, sous le signe d’un retour sur notre passé, dans la joie et la bonne humeur ! Et on retrouve sur le plateau Christophe A. Maxime, Ludovic Maubreuil, Thibaut Isabel et Olivier François...

 

                                   

02/06/2017

Actualité de Proudhon...

Les éditions Autrement viennent de publier un essai de Thibaut Isabel, intitulé Pierre-Joseph Proudhon - L'anarchie sans le désordre, avec une préface de Michel Onfray. Rédacteur en chef de la revue Krisis, Thibaut Isabel est déjà l'auteur de plusieurs ouvrages comme Le champ des possibles (2005), La fin de siècle du cinéma américain (2006) ou Le paradoxe de la civilisation (2010), tous publiés par les éditions la Méduse et disponibles sur le site de l'auteur.

 

Isabel_Proudhon.jpg

" Le philosophe historien retrace la pensée politique de Pierre-Joseph Proudhon, anticapitaliste déterminé prônant une forme de démocratie libérale qu'il nomme anarchie. "

 

25/05/2017

Le plus d’Éléments sur TV Libertés !...

TV Libertés diffusera désormais tous les deux mois Le plus d'Eléments, une nouvelle émission animée par l'équipe de la revue, autour d'Olivier François. A l'occasion du nouveau numéro consacrée aux nouvelle figures féminines de l'insoumission à la pensée unique, on trouvera sur le plateau Christophe A. Maxime, Ludovic Maubreuil, Thibaut Isabel et François Bousquet...

 

                                 

19/05/2017

Proudhon ou l'anarchie sans le désordre...

Le samedi 20 mai 2017, à partir de 14 heures, la revue Eléments organise à Paris, Espace Moncassin (164 rue de Javel, 15e arrondissement), un colloque sur le thème "Proudhon - L'anarchie sans le désordre".

Le nombre de places dans la salle étant limité, la réservation obligatoire : cliquez ICI

 

Colloque Proudhon.jpg

À l’occasion de la sortie du livre de Thibault Isabel, Pierre-Joseph Proudhon. L’anarchie sans le désordre (préfacé par Michel Onfray), les revues Éléments et Krisis organisent un grand colloque le samedi 20 mai à l’espace Moncassin de Paris, de 14h à 18h. Avec Alain de Benoist, Chantal Gaillard, Marc Halevy, Marc Humbert, Thibault Isabel, Michel Onfray, Roger Sue.

Au programme :

Alain de Benoist : Georges Sorel et Edouard Berth face à Proudhon.

Alain de Benoist est éditorialiste d’Éléments et directeur de Krisis. Il vient de publier Le Moment populiste (Pierre-Guillaume de Roux)

Thibault Isabel : Proudhon, un penseur rebelle.

Thibault Isabel est rédacteur en chef de Krisis et auteur du livre Pierre-Joseph Proudhon. L’Anarchie sans le désordre (Autrement)

Marc Humbert : Vers une société convivialiste.

Marc Humbert est professeur à Rennes 1. Il a écrit Vers une civilisation de convivialité (Goater) et cosigné le Manifeste convivialiste (Le bord de l’eau)

 

Table-Ronde : Comment faire de la politique autrement ?

Chantal Gaillard, présidente de la société d’études Pierre-Joseph Proudhon. Elle a codirigé le Dictionnaire Proudhon (Aden)

Roger Sue, professeur de sociologie à Paris Descartes-Sorbonne, auteur de La Contresociété (Les liens qui libèrent)

Marc Halevy, polytechnicien, physicien et philosophe, auteur de Mondialisation et relocalisation, entre Terre et terroir (Dangles)

 

Michel Onfray : Contre la colonisation des provinces, pour un communalisme Proudhonien.

Michel Onfray vient de publier Décoloniser les provinces (L’Observatoire) et La Parole au peuple (L’Aube)

 

Colloque Proudhon, samedi 20 mai 2017

Espace Moncassin, 164 rue de Javel, 75015 Paris

Entrée : 10 euros

Le nombre de places dans la salle est limité.

Réservation obligatoire : cliquez ICI

02/02/2017

Nation et souveraineté...

Le numéro 46 de la revue Krisis, dirigée par Alain de Benoist, avec pour rédacteur en chef Thibaut Isabel, vient de paraître. Cette nouvelle livraison est consacrée à la nation et à la souveraineté.

Vous pouvez commander ce nouveau numéro sur le site de la revue Krisis ou sur le site de la revue Eléments.

Bonne lecture !

Krisis 46.jpeg

" Nous vivons à l’ère de la mondialisation. Les flux de communication n’ont jamais été aussi intenses. Nous échangeons sur les réseaux sociaux avec des Américains, des Brésiliens ou des Chinois, alors que, dans le même temps, nous ignorons parfois jusqu’au nom de notre voisin de palier. Le monde moderne rétrécit la distance qui nous sépare du lointain, tout en nous éloignant paradoxalement de notre prochain, c’est-à-dire de celui qui se trouve au sens propre « juste à côté de nous ». La modernité engendre des bienfaits indéniables, sans lesquels nous ne pourrions plus vivre : nous sommes heureux de voyager, de découvrir d’autres contrées avec une facilité inédite dans l’histoire. Mais la mondialisation implique un brouillage des repères. Tout évolue à un rythme frénétique. Autrefois, les hommes vivaient dans le même monde, de la première à la dernière heure de leur vie. Or, depuis un demi-siècle, notre paysage a été considérablement dépaysé. Nous sommes confrontés à des produits matériels et culturels venus des quatre coins du globe, comme les plats que nous mangeons, les films que nous regardons ou les vêtements que nous portons. Et nous voyons surgir à chaque décennie une véritable révolution technologique qui bouleverse la société : l’automobile, la télévision, le téléphone portable, l’Internet. Face à des changements aussi rapides, l’ici et l’ailleurs n’ont plus guère de signification. Les gens finissent par se demander qui ils sont, et d’où ils viennent. Cette situation explique la résurgence de l’idée nationale dans le discours politique. Devant l’infini de l’horizon, on cherche à renouer des racines. Reste à savoir sous quelle forme, et par quels moyens. "


Au sommaire de Krisis n°46

Éditorial

Entretien avec Pierre Manent / Le sentiment national dans un monde en crise.

Charles Taylor / Démocratie, nationalisme et exclusion.

Thibault Isabel / Individualisme, nationalisme et identité à l’ère du village global.

Entretien avec Dominique Schnapper / La république face aux problèmes d’intégration.

Pierre-André Taguieff / Sous le « populisme » : le nationalisme.

Entretien avec Pierre-André Taguieff / La révolte contre les élites ou la nouvelle vague populiste.

Guy Hermet / Les voisinages incertains du populisme.

Frédéric Dufoing / La doctrine de l’État fédéral et le déficit démocratique européen.

Denis Collin / Faut-il enterrer l’État-nation ?

Otto Bauer / Document : Le concept de nation (1907).

David L’Épée / Nation et résistance aux empires : le cas helvétique.

Louis Narot / Charles Maurras et le nationalisme intégral.

Les auteurs du numéro