Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2017

Des Titans dans la ville...

Les éditions Arktos viennent de publier un livre de Tomislav Sunic intitulé Titans are in town, composé d'un court roman complété par quelques essais. Intellectuel croate, ancien professeur de sciences politiques au Juniata college de Pennsylvannie et ancien diplomate, déjà auteur de nombreux ouvrages en langue anglaise et en langue croate, Tomislav Sunic a publié trois essais en France, Homo americanus (Akribéia, 2010) et La Croatie: un pays par défaut ? (Avatar Editions, 2010) ainsi qu'un recueil de textes et d'entretiens, Chroniques des Temps postmodernes (Avatar, 2014).

 

Sunic_Titans are in town.jpg

" Titans are in Town consists of a novella and cultural essays by Dr. Tomislav Sunic. In the novella and his essays, Sunic discusses the state of Europeans in their postmodern wasteland. Confronted by endless interracial chaos, Europe longs for the return of Titans. Based on Friedrich Georg Jünger’s seminal 1944 work Die Titanen, the dormant Titans represent the only salvation for slumbering Europeans. The Titans’ unexpected return from mid-earth will start a resumption of Europe’s greatness.

Sunic’s protagonist Held in his novella struggles to maintain his dignity amidst a dystopian landscape in which consumerism, alien migrants and a never-ending struggle against nobility of character are unceasing. Confronted by decay all around him, he fervently hopes for the return of Europe’s Titans as foretold by the ancient Greeks. They will augur an age in which Indo-European values are restored and degeneracy forever extinguished. These final days will reassert European mythos as superior to Judeo-Christian values. Held is an Everyman for the Current Year and his struggles are reflected in the experiences of today’s Europeans.

Dr. Sunic also includes essays concerning the current degradation present within contemporary education. Intended for curious students, he discusses such topics as literature and politics along with tragedy and mythos in ancient Europe and the modern West. Titans are in Town also offers a guide on what to read in order to better understand Europe’s ancient patrimony of myths and lore. Excavating through the rubble of high culture, Dr. Sunic capably depicts pathways towards real learning for young Europeans. "

21/10/2013

Sciences ?...

Le numéro 39 de la revue Krisis, dirigée par Alain de Benoist, vient de paraître. Le thème retenu est celui des sciences... Le sommaire est riche et alléchant et comporte, notamment, plusieurs textes de Jean-François Gautier ainsi qu'un entretien avec Olivier Rey et un autre avec Jean-Luc Gréau.

Le numéro est disponible à la commande sur le site de la revue Eléments.

Bonne lecture !

 

 

Krisis 39.JPG

Au sommaire du numéro :

• Jean-François Gautier / La tentation de l’Un.

• Jean Bricmont / Comment peut-on être « positiviste » ?

• Jean-Marc Lévy-Leblond / La science est-elle universelle ?

• Entretien avec Olivier Rey / De l’usage social des sciences.

• Jean-François Gautier / La localité en théorie quantique.

• Entretien avec Marc Lachièze-Rey / Sur l’idée d’univers.

• Guillaume Duval / Les mathématiques du chaos.

• Jean-François Gautier / Météorologie des passions.

• Monique Sené / Comment sortir du nucléaire ?

• Philippe Hansen / Oui au nucléaire !

• Jean-Marc Jancovici / Les limites énergétiques de la croissance.

• Document / David Herbert Lawrence : Nous avons perdu le cosmos.

• Entretien avec Jean-Luc Gréau / Crise financière mondiale : le réel ne peut être indéfiniment congédié.

• Jean-François Gautier / L’œuvre de Henri Poincaré.

• Document / Henri Poincaré : L’espace et la géométrie.
• Jerónimo Molina / Gaston Bouthoul, sociologue de la guerre et fondateur de la polémologie.

• Entretien avec Michel Morange / De la variabilité des concepts fondamentaux en biologie.

• Friedrich Georg Jünger / Langage et calcul.

• Document / Martin Heidegger : La science ne pense pas.

• Le Texte : René Thom : La méthode expérimentale : un mythe des épistémologues (et des savants ?).

04/10/2013

Les Titans et les dieux...

Les éditions Krisis viennent de publier Les Titans et les dieux, un recueil de textes de Friedrich Georg Jünger consacrés au mythes grecs. Auteur de très nombreux ouvrages et frère d'Ernst Jünger, Friedrich Georg Jünger a tout au long de sa vie échangé et noué un dialogue fécond avec ce dernier. Mort en 1977, aucun de ses livres n'avait fait l'objet, jusque-là, d'une publication en français.

Le livre est disponible à la librairie Facta, à Paris, et pourra, également, être prochainement commandé sur le site de la revue Eléments.

 

Les Titans et les Dieux.jpg

" Ernst Jünger a souvent évoqué dans son oeuvre la lutte des dieux et des Titans. Mais on sait rarement que c’est chez son frère, Friedrich Georg Jünger (1898-1977), qu’il a trouvé la source de son inspiration. Auteur de plusieurs dizaines d’ouvrages, avec lesquels il s’est imposé à la fois comme un parfait connaisseur de l’Antiquité classique et comme un précurseur de l’écologisme, Friedrich Georg  Jünger a notamment publié sur cette thématique plusieurs essais d’une rare profondeur,qui sont ici traduits pour la première fois.« Si les figures évoquées dans l’imaginaire des Grecs n’étaient pas à jamais valables et agissantes, écrit-il, pourquoi faudrait-il nous en soucier, qu’auraient-elles encore à nous dire? » C’est en effet d’abord une démesure de la volonté qui jette l’homme dans les filets du titanisme: « Là où il n’est pas de mesure, rien de grand ne peut être, car rien ne se mesure sur rien. Sisyphe et Tantale causent leur propre ruine par leur démesure ». Le monde moderne, héritier de Prométhée, n’est pas inépuisable. Ses ressources seront un jour épuisées. C’est en portant le regard intérieur sur le message des dieux que l’on s’en rend le mieux compte. « Jamais le génie grec ne s’est exprimé plus complètement, plus puissamment que dans le mythe, écrit encore Friedrich Georg Jünger […] Le mythe n’entre pas dans les spéculations sur l’éternel et sur l’infini. Pour lui, les dieux sont là dans leur présence impérissable ». "